Enseignant assassiné : et si on faisait entrer Samuel Paty au Panthéon ? – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

Ce dimanche, des responsables politiques se joindront à des rassemblements en hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), à travers la France. Bien mais insuffisant pour le patron des députés LR Damien Abad. « Les rassemblements et les hommages, nécessaires, ne suffisent plus », lâche-t-il. Outre des propositions de fond qu’il entend porter pour lutter contre l’islamisme, notamment à l’école, il souhaite panthéoniser l’enseignant. « Il faut poser un acte symbolique fort. Ce professeur n’est pas une simple victime du terrorisme mais un martyr de la République », explique au Parisien l’élu de l’Ain.

«Montrer que la République se tient debout»

S’il fait cette proposition, c’est que le président du groupe LR à l’Assemblée nationale estime que deux libertés fondamentales ont été visées à Conflans-Sainte-Honorine : « la liberté d’expression et la liberté d’enseigner ». « L’école est le bras armé de la République », ajoute-t-il. Mais pourquoi avoir pensé au Panthéon? « Il est le temple républicain, le lieu de mémoire collectif par excellence, développe Damien Abad. Or, les terroristes ont voulu décapiter la République. Il faut montrer qu’elle se tient debout. Cela dépasse la personne même de Samuel Paty. »

Pour l’heure, Damien Abad n’a pas encore parlé de sa proposition aux autres responsables de la droite et la met dans le débat public en son nom propre. S’il voit qu’elle suscite de l’intérêt, il envisage de prendre la plume et de s’adresser de façon plus formelle au président de la République.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *