Photomontage du président américain, Donald Trump, face au procureur spécial chargé de l’enquête sur la Russie, Robert Mueller. — PHOTOS SIPA / MONTAGE 20 MINUTESAprès près de deux ans d’enquête, tout le monde va enfin pouvoir lire le rapport de Robert Mueller. Les 400 pages de son enquête sur la campagne de Donald Trump vont être publiées dans une version expurgée des éléments sensibles jeudi matin (jeudi soir heure de Paris), a annoncé lundi le ministère de la Justice.

Cette publication intervient près de trois semaines après un résumé de quatre pages très controversé rédigé par l’Attorney General Bill Barr. Robert Mueller n’a pas trouvé de preuve de collusion entre la campagne de Donald Trump et Moscou. En revanche, le procureur spécial a botté en touche sur la question de l’obstruction à la Justice. Mais en se basant sur son rapport, Bill Barr a conclu qu’il n’y avait pas matière à inculper le président américain.

Lors d’une audition au Congrès, Bill Barr a indiqué que Robert Mueller expliquait sa décision dans le rapport. La question principale est la suivante : Mueller comptait-il laisser l’Attorney general jouer les arbitres, ou bien le Congrès, qui dispose du pouvoir d’impeachment ? Dans tous les cas, les quatre pages de Bill Barr ont offert à Donald Trump trois semaines de K.O. Médiatique. Le président américain répète en boucle qu’il n’y a eu « ni collusion, ni obstruction ».

12 partages