Les juges d’instruction en charge de l’enquête sur le meurtre de la sexagénaire juive Sarah Halimi estiment qu’il y a des «raisons plausibles» de conclure à l’irresponsabilité pénale du suspect.

Au terme de leur instruction, les juges ont également écarté «la circonstance aggravante du caractère antisémite» du meurtre dans leur ordonnance rendue vendredi.

La décision des juges est à rebours des réquisitions du parquet de Paris qui réclamait le renvoi devant une cour d’assises de Kobili Traoré, unique suspect du meurtre de cette femme juive de 65 ans en avril 2017.