Enedis choisit Alteia pour optimiser la gestion de son réseau électrique avec l’intelligence artificielle

Spread the love
  • Yum

Enedis choisit Alteia pour optimiser la gestion de son réseau électrique avec l'intelligence artificielle

Les actionnaires du fabricant toulousain de drones Delair ont décidé de créer une société séparée pour abriter leurs activités de logiciel d’analyse d’images, qui seront regroupées au sein d’une nouvelle entité, Alteia. A peine créé, ce spin-off de Delair, dirigé par Michaël de Lagarde, l’actuel patron du groupe, annonce un premier contrat avec Enedis pour soutenir une partie de ses activités de maintenance prédictive.

Le distributeur d’électricité entend déployer une plateforme d’intelligence artificielle en partenariat avec Alteia, pour servir ses opérations de maintenance de son réseau aérien moyenne tension. Ce programme s’appliquera la première année à un périmètre de 6 500 kilomètres de lignes, représentant « près d’un demi-million d’images collectées par drones, hélicoptères ou smartphones » puis analysées par des algorithmes d’intelligence artificielle, précise la société.

Parmi ses activités, la plateforme Alteia propose des « modules d’inventaire de végétation, de contrôle de l’élagage, de collecte de données pou l’inspection de transformateurs » et compte déployer à l’échelle nationale son module d’inspection prédictive d’ici à 2021.

publicité

Optimiser un réseau électrique grâce à l’IA

Ce contrat passé avec Alteia permet donc à Enedis de déployer l’usage de l’IA sur des données visuelles. Pour Enedis, l’objectif est d’anticiper et d’identifier les travaux à mener sur ses installations en France. « Enedis à lancé en 2018 des travaux autour de la reconnaissance d’images afin d’identifier automatiquement les équipements et les anomalies du réseau moyenne tension aérien. L’utilisation de la plateforme Alteia correspond à une nouvelle étape inédite dans l’industrialisation des méthodes liées à l’intelligente artificielle : centralisation de l’ensemble de nos données photographiques, gestion des besoins relatifs à l’inspection du réseau… Ce partenariat vient renforcer notre conviction que le réseau public de distribution d’électricité sera encore plus résilient, plus moderne et plus digital » a expliqué Antoine Jourdain, directeur technique d’Enedis, cité dans un communiqué.

Benjamin Benharrosh, directeur commercial et co-fondateur d’Alteia, précise qu’il s’agit de la « première opération d’une telle envergure destinée à optimiser la gestion d’un réseau électrique grâce à l’intelligence artificielle ». Chaque étape de ce projet sera “accompagnée par une équipe d’expert Alteia en IA, qui développeront et affineront continuellement les performances des algorithmes de la plateforme, pour améliorer in fine le service de fourniture de l’électricité » poursuit-il.

Il ne s’agit pourtant pas d’une première entre Delair et Enedis, dont les premiers travaux communs remontent à 7 ans. « Nous connaissons bien Enedis et collaborons depuis 2013 sur des projets de digitalisation des lignes électriques et d’optimisation des opérations d’élagage de végétation grâce aux données visuelles » note Benjamin Benharrosh. Delair a notamment réalisé des opérations de collecte de données par drone pour Enedis afin d’optimiser l’inspection et l’entretien des lignes électriques et surveiller l’empiètement de la végétation sur le réseau aérien, un enjeu de taille pour l’acheminement de l’électricité.

Alteia se lie à GE Digital et Microsoft

Alteia s’allie par ailleurs avec GE Digital et Microsoft pour permettront aux clients industriels de « rationaliser l’utilisation de technologies d’IA pour optimiser la gestion de l’énergie, l’inventaire d’actifs, la maintenance prédictive et la fiabilité des équipements », annonce la société. Selon Michaël de Lagarde, PDG d’Alteia, « l’avenir de l’exploitation et de la maintenance des sites industriels repose sur des données visuelles ».

Le partenariat avec GE Digital aura pour but de développer et commercialiser des solutions d’intelligence artificielle pour le secteur de l’énergie et des services publics. La plateforme Alteia s’intègre ainsi au portefeuille de solutions logicielles de GE. « L’analyse prédictive et les jumeaux numériques des réseaux électriques changent la façon dont les services publics prennent leurs prises de décision, alors que les bénéfices de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique sont aujourd’hui reconnus dans le secteur », déclare Sean Moser, directeur produit pour la branche logicielle de GE Digital.

Concernant la problématique de gestion de la végétation à l’abord des lignes, ce dernier ajoute qu’elle est « déterminante pour fournir un approvisionnement fiable en électricité et assurer la sécurité du public et des agents ».

L’accord avec Microsoft Azure permettra quant à lui d’optimiser les capacités et les performances de la plateforme sur l’infrastructure cloud Microsoft et apportera une solution d’intelligence visuelle à l’écosystème Azure, déclare la plateforme. Les deux partenaires vont allier leurs forces commerciales et marketing ainsi que leurs ressources pour « former les entreprises à une prise en main rapide » précise la spin-off.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *