Le lanceur suborbital New Shepard de la société aérospatiale privée Blue Origin a réussi ce jeudi 23 janvier un dixième vol d’essai de toute beauté, compensant un peu une pointe de déception due au fait qu’il était, à nouveau inhabité. Il emportait avec lui huit expériences scientifiques de la Nasa, qui ont pu goûter à la micropesanteur pendant quelques minutes, et une capsule non habitée, destinée un jour au vol touristique, qui est allée s’aventurer juste au-delà de la frontière de l’espace, à 107 km d’altitude.

Le décollage a eu lieu à 16 h 05, heure française, depuis la base de lancement de Blue Origin au Texas, pour une mission qui aura duré environ 8 min pour le lanceur et 10 minutes et 15 secondes pour la capsule. Le premier est revenu atterrir à la verticale en allumant ses moteurs, à la plus grande fierté de l’astronaute de Blue Origin Ariane Cornell, qui a déclaré lors d’un direct couvrant l’évènement : « Ceci, tout le monde, est une fusée réutilisable ». La capsule s’est posée en douceur, portée par trois parachutes. D’après Ariane Cornell, le premier vol habité du New Shepard pourrait avoir lieu « en fin d’année ». La capsule « spacieuse » pourra accueillir six passagers.

Dixième vol d’essai du New Shepard de Blue Origin. © Blue Origin, YouTube

Leave a Reply