Parallèlement à la keynote, il est désormais fréquent de voir se multiplier les publications des analystes, comme cette dernière étude d’IDC sur le marché des tablettes pour la région EMEA (Europe Middle East & Africa). Pour le deuxième trimestre 2019, Apple aurait vendu 2,408 millions d’iPad (+1,5% sur un an).Un des analystes souligne d’ailleurs le retour en force du nouvel iPad Air, qui serait une bonne alternative économique à l’iPad Pro et un concurrent solide au Surface Go sur le marché des tablettes de milieu de gamme.

« Si la performance des iPad peut paraitre terne, elle prend un tout autre sens quand on la compare au marché global, qui -lui- est en recul de 11,7% en glissement annuel, avec un total de 9,588 millions de tablettes vendues. » (NDLR : En effet, le marché en Europe occidentale a reculé de 6,6% en glissement annuel, l’Europe centrale et orientale, le Moyen-Orient et l’Afrique (CEMA) ont enregistré une baisse bien plus conséquente de 18,7%).

Pour expliquer ce recul, IDC se fonde à nouveau sur le manque d’innovations et la baisse de la demande. « Les. consommateurs effectuent leurs tâches courantes avec des smartphones de plus en plus grands, et, de fait, les tablettes de petite taille deviennent moins intéressantes ».

IDC en profite pour se projeter jusqu’en 2023. D’ici là, le marché devrait reculer de 7,4% au troisième trimestre 2019 et de 9,9% sur l’ensemble de l’année. D’ici 2023, il devrait profiter d’un taux de croissance annuel de 4,7%. Mais peut-être que les dernières annonces d’Apple (le nouvel iPad 7 notamment et peut être les prochains iPad Pro) pourraient bien confirmer le succès de la firme.

Source