En plein boom du cloud, Microsoft Azure et AWS attirent les dépenses informatiques

Spread the love
  • Yum

En plein boom du cloud, Microsoft Azure et AWS attirent les dépenses informatiques

La pandémie Covid-19 a accéléré les dépenses en matière de cloud computing, d’automatisation, d’intelligence artificielle et de machine learning. Les services web de Microsoft et d’Amazon semblent être les grands gagnants, selon Flexera.

Le rapport de Flexera sur l’état des dépenses technologiques a révélé que 49 % des entreprises prévoient d’augmenter leurs dépenses en technologies de l’information en 2021 et que 19 % d’entre elles maintiennent leurs niveaux actuels.

Un peu plus de la moitié (soit 57%) des 474 personnes interrogées ont déclaré avoir augmenté leurs dépenses en logiciels en tant que service en raison de la pandémie mondiale et 49 % ont augmenté leurs dépenses en services publics dans le cloud, rapporte Flexera. Alors que les dépenses liées au cloud computing ont augmenté, 36 % des personnes interrogées disent avoir réduit leurs dépenses en logiciels sur site.

Dans l’ensemble, les dépenses liées au cloud computing représentent 30 % du budget informatique total, contre 25 % en 2020.

publicité

Automatisation, IA et machine learning

Alors que le contexte sanitaire a contribué à une accélération de la transformation numérique des entreprises et les efforts de mise en cloud, Microsoft et AWS semblaient se partager le portefeuille. On note que :

  • 61% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles augmenteraient leurs dépenses pour Microsoft Azure en 2021 ;
  • 57 % ont prévu de dépenser davantage pour les offres SaaS de Microsoft ;
  • 54 % pensent augmenter les dépenses pour les services de téléphonie mobile ;
  • 46% ont déclaré qu’ils dépenseraient plus pour des logiciels sous licence Microsoft ;
  • Ces gains semblent se faire au détriment des logiciels sous licence Oracle, puisque 25 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles réduiraient leurs dépenses ;
  • Et 23% des sondés affirment qu’ils vont réduire leurs dépenses pour les logiciels sous licence IBM.

Dans l’ensemble, les dépenses en matière de cloud computing passent par les infrastructures sur site. Par exemple, 27 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles réduiront considérablement le nombre de centres de données en 2021, et 7 % les supprimeront complètement.

 

Les dépenses liées à l’automatisation ont également évolué, puisque 73 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles allaient augmenter leurs dépenses en la matière et 64 % ont déclaré qu’elles allaient dépenser davantage pour l’IA et le machine learning, selon Flexera.

Parmi les autres tendances qui ressortent, le rapport mentionne également que :

  • Les principales initiatives pour 2021 sont les mêmes qu’en 2020 : transformation numérique, cybersécurité et cloud.
  • Les économies de coûts ont été citées comme la première des préoccupations par 27 % des répondants, contre 9 % en 2020.
  • Les entreprises consacrent 64 % de leurs dépenses informatiques à la gestion de l’entreprise et 36 % à la croissance et à l’innovation.
  • Les dépenses informatiques représentent en moyenne 7,5 % du chiffre d’affaires.
  • Près de la moitié des membres du personnel informatique travaillent à domicile.
  • 79 % des entreprises prévoient d’augmenter les investissements dans les travailleurs à distance en 2021.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: