En France la coupure d’internet pendant 24h coûterait 498 millions d’euros

Spread the love
  • Yum

En France la coupure d'internet pendant 24h coûterait 498 millions d'euros

La récente fermeture de l’infrastructure de distribution de gaz naturel de Colonial Pipeline suite à une attaque par ransomware soulève une question : Quels dommages économiques pourraient être causés par une cyberattaque qui rendrait l’utilisation d’internet impossible pendant une heure ou pendant un jour entier ?

Merchant Machine, un service d’information sur les paiements, a tenté d’évaluer le préjudice économique qu’entraînerait cette perte. L’économie mondiale perdrait au total 1,7 milliard d’euros par heure, pour atteindre 41 milliards d’euros de perte après 24 heures. Les trois pays les plus touchés par cet évènement seraient les Etats-unis, la Chine et le Royaume Uni. Plus l’économie du pays est importante plus la perte serait conséquente. 

L’économie américaine perdrait 249,8 millions de dollars par heure, soit 5,9 milliards d’euros après 24 heures. La Chine perdrait environ 244 millions de d’euros par heure, soit 4,7 milliards d’euros après 24 heures. Le Royaume Uni perdrait 59 millions d’euros par heure, soit 1,4 milliards d’euros après 24 heures. En France, la perte serait de 20,7 millions d’euros par heure, et 498 millions d’euros après 24 heures.

De même, les grandes entreprises seraient les plus touchés. Amazon au global y perdrait 35 millions d’euros par heure. Instagram, qui utilise la publicité, perdrait encore plus, soit 43 millions d’euros par heure.

publicité

Les procédés de l’étude 

Le calcul a été effectué simplement en utilisant les informations de Netblocks et en divisant les revenus annuels des entreprises par le nombre d’heures dans une année. Des études aussi générales ne tiennent pas compte des aspects pratiques, comme la possibilité d’effectuer une transaction commerciale dans l’heure, le jour ou la semaine qui suit, lorsque la connectivité Internet est rétablie. S’agit-il vraiment d’une perte de revenus ou d’un simple retard ?

Toutefois, le rapport souligne bien l’augmentation de la dépendance à l’égard des transactions commerciales numériques. Reste que l’importance de l’internet est indéniable, mais il existe également des réseaux privés qui ne dépendent pas de l’internet pour réaliser des transactions commerciales.

Une analyse plus détaillée de la dépendance de chaque pays à l’égard de l’internet peut être consultée ici.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

%d bloggers like this: