EN DIRECT – Troisième dose de vaccin : le gouvernement annonce un arbitrage “la semaine prochaine” – LCI

Spread the love
  • Yum

CORONAVIRUS – D’après le ministère de la Santé, l’arbitrage sur le périmètre exact des personnes qui se verront proposer un rappel vaccinal contre le Covid-19 à la rentrée sera rendu “en principe la semaine prochaine”.

TROISIÈME DOSE : ARBITRAGE “LA SEMAINE PROCHAINE”

Un avis de la Haute autorité de santé sur l’intérêt d’une troisième dose est attendu fin août, indique le ministère de la Santé. “Nous n’avons pas encore toutes les connaissances scientifiques pour une campagne de revaccination”, assure le ministère. Mais “il commence à y avoir un consensus scientifique sur le fait qu’il existe un affaiblissement du système immunitaire neuf mois après l’injection, notamment chez les résidents d’Ehpad, les plus de 80 ans ou à très haut risque de forme grave”.

En ce sens, le ministère travaille déjà “sur les flux logistiques” pour le rappel vaccinal. Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer cette troisième dose à la rentrée devrait faire l’objet d’un arbitrage “la semaine prochaine”

LE PLAN BLANC DÉCLENCHE EN CORSE

Face à une flambée épidémique, l’agence régionale de Santé corse viendrait de déclencher un “plan blanc” pour l’île, selon Corse-Matin. Le nombre de cas augmente nettement, et le taux d’incidence du virus sur la population est le deuxième le plus fort en France, juste derrière la Martinique. 

Un “plan blanc” est un dispositif d’urgence pour faire face à une crise sanitaire, qui permettra notamment de mobiliser des moyens humains supplémentaires.

Le dispositif a récemment été activé pour la Guadeloupe, la Martinique, et à Bayonne.

PASS SANITAIRE : NEW YORK SUR LE POINT D’IMITER LA FRANCE

Le maire de la mégalopole de la côte ouest américaine, Bill de Blasio, devrait annoncer aujourd’hui la création d’un dispositif de contrôle de la vaccination, semblable au pass sanitaire français ou italien, et qui serait le premier du genre aux États-Unis.

Le pass new-yorkais s’appliquerait aux activités d’intérieur, dont les salles de restaurant, de spectacle ou de sport. “Si vous n’êtes pas vaccinés”, a expliqué l’édile, “il y aura de moins en moins de choses que vous pourrez faire”.

Le dispositif, qui ne porte pas encore de nom, sera progressivement mis en place dès le mois d’août, pour entrer réellement en fonction mi-septembre, lors de la réouverture programmée des écoles et du retour massif des salariés à Manhattan.

66% des New-yorkais ont suivi un schéma vaccinal complet, mais des disparités importantes existent selon les secteurs de la ville. Le maire de New York avait jusqu’ici rechigné à réintroduire l’obligation du port du masque pour les activités d’intérieur.

DEMANDEURS D’ASILE, RÉFUGIÉS PRÉCAIRES : LE GOUVERNEMENT VEUT ACCÉLÉRER LEUR VACCINATION

Le gouvernement a demandé aux préfets et directeurs généraux d’ARS d’accélérer la vaccination des demandeurs d’asile et réfugiés précaires, réitérant son objectif fixé le 5 juillet de tous les vacciner “d’ici fin août”

Pour l’exécutif, il faut privilégier les dispositifs “les plus efficaces”, comme le déploiement de centres itinérants ou d’équipes mobiles de vaccination. Il s’agit de rencontrer in situ, par exemple dans les foyers d’accueil, des populations moins vaccinées que la moyenne nationale. 

En cause, notamment, “la barrière de la langue” et le défaut d’outils informatiques pour la réservation en ligne, ainsi que le définit une circulaire ministérielle signée aujourd’hui par le ministre de la Santé Olivier Véran, et la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa.

SATURATION

La tension monte dans les hôpitaux martiniquais. Les soignants font face à des arrivées continues de malades du Covid-19, mais manquent de lits pour les prendre en charge. Une cinquantaine de militaires a ainsi été déployée pour les aider.

Martinique : tension maximale dans les hôpitaux avec “100% des patients en réanimation non-vaccinés”

COUVERTURE VACCINALE

La moitié de la population de l’Union européenne est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19, selon un comptage réalisé ce mardi par l’AFP à partir de sources officielles.

Covid-19 : la moitié de la population de l’UE est complètement vaccinée

DES PRÉAVIS DE GRÈVE DÉPOSÉS DANS PLUSIEURS VILLES

Tandis que le syndicat SUD Santé Sociaux appelle à une grève nationale illimitée, à Marseille, Lyon ou encore Bastia, plusieurs syndicats hospitaliers ont déposé des préavis de grève. Ils entendent protester contre l’obligation vaccinale décrétée d’ici au 15 septembre via le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire qui prévoit qu’au-delà de cette date, seuls les soignants vaccinés pourront exercer. 

À Marseille, ce sont Sud Santé et la CGT qui ont déposé des préavis de grève illimitée concernant l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et l’hôpital Édouard-Toulouse, les soignants étant censés débuter la grève respectivement les 4 et 9 août. 

AIDES POUR LES PLUS VULNERABLES EN ESPAGNE

Le gouvernement espagnol a prolongé mardi jusqu’à fin octobre un paquet de mesures destinées à aider les personnes les plus vulnérables à faire face aux conséquences de la pandémie. A l’origine, l’exécutif du socialiste Pedro Sánchez avait adopté ces mesures en mars 2020, lors de la première vague de la pandémie, qui avait particulièrement affecté l’Espagne.

Ces mesures, qui devaient prendre fin le 9 août, seront prolongées jusqu’au 31 octobre, a annoncé la porte-parole du gouvernement Isabel Rodríguez, à l’issue du conseil des ministres, alors que le pays est confronté à une nouvelle vague d’infections.

Appelé “bouclier social”, cet ensemble de mesures comprend notamment un moratoire sur les expulsions de familles qui n’ont plus les moyens de payer leur loyer à cause de la pandémie et une interdiction des coupures d’électricité, d’eau ou de gaz en raison d’impayés.

LES STOCKS DE SEMI-CONDUCTEURS À LEUR “PLUS BAS HISTORIQUE”

Le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon a fait état mardi de stocks à leur “plus bas historique”, estimant que la pénurie de puces devrait se prolonger jusqu’en 2022.

Le groupe allemand figure parmi les plus grands fabricants mondiaux de puces électroniques, un secteur touché par un déséquilibre inédit entre une demande au plus haut et une offre insuffisante, notamment en raison de perturbations liées à la crise du Covid-19.

NOUVEAU RECORD DE CAS QUOTIDIENS EN IRAN

L’Iran a recensé un nouveau record d’infections au Covid-19 en l’espace de 24 heures, selon des données officielles communiquées mardi par ce pays où la situation sanitaire ne cesse de s’aggraver.

Au cours des dernières 24 heures, les autorités sanitaires ont enregistré 39.019 nouveaux cas de coronavirus, portant le nombre total de contaminations à 3.979.727. La maladie a fait 378 décès supplémentaires sur la même période, portant à 91.785 le nombre total de morts, selon les autorités locales.

TAUX DE MARGE DES VACCINS

Après l’augmentation du prix des vaccins Pfizer et Moderna, le ministère de l’Économie assure que “les taux de marge des laboratoires sur les vaccins anti-Covid sont significativement inférieurs à d’autres produits qu’ils vendent en quantité similaire.”

Ces nouveaux contrats, déjà signés, entreront en vigueur en décembre pour Pfizer et en 2022 pour Moderna.

INFOGRAPHIES

La situation sanitaire en France continue d’inquiéter, particulièrement en Outre-mer. Que disent les chiffres dans votre département ? Tour d’horizon.

CARTE – Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

PRIX DES VACCINS : LES EXPLICATIONS DU MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE

“Le prix des vaccins”, qui a augmenté pour Pfizer et Moderna, “est un élément cardinal des contrats”, juge le ministère de l’Économie. “Il y a des clauses spécifiques dans les contrats signés avec les laboratoires : plus les volumes sont importants, moins le prix l’est. Plus on veut être livré tôt, plus le prix est élevé. Plus le plan variant est important et engageant pour le laboratoire, plus le prix est important”, justifie le ministère.

“Si un laboratoire développe un nouveau vaccin au titre des nouveaux variants, notamment pour un rappel vaccinal, la mise en production de ces nouveaux vaccins est plus onéreuse. Cette flexibilité pour améliorer le niveau de protection se paye”, estime le ministère de l’Économie.

LA MOITIE DE LA POPULATION DE L’UE VACCINÉE

La moitié de la population de l’Union européenne est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 13h.

Au total, cela représente 223,8 millions de personnes ayant reçu deux doses, une seule dose après avoir guéri ou un vaccin à dose unique. 

VACCINATION EN OUTRE-MER

Le ministère de la Santé note que “le niveau de couverture vaccinale en Outre-Mer est deux fois plus faible que dans l’Hexagone”. Pour le ministère, les freins à la vaccination y sont “les mêmes qu’en métropole, mais de manière beaucoup plus accentuée”.

TROISIÈME DOSE : ARBITRAGE “LA SEMAINE PROCHAINE”

Un avis de la Haute autorité de santé sur l’intérêt d’une troisième dose est attendu fin août, indique le ministère de la Santé. “Nous n’avons pas encore toutes les connaissances scientifiques pour une campagne de revaccination”, assure le ministère. Mais “il commence à y avoir un consensus scientifique sur le fait qu’il existe un affaiblissement du système immunitaire neuf mois après l’injection, notamment chez les résidents d’Ehpad, les plus de 80 ans ou à très haut risque de forme grave”.

En ce sens, le ministère travaille déjà “sur les flux logistiques” pour le rappel vaccinal. Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer cette troisième dose à la rentrée devrait faire l’objet d’un arbitrage “la semaine prochaine”

BAISSE DU NOMBRE DE RENDEZ-VOUS : LES OBJECTIFS DU GOUVERNEMENT “PAS REMIS EN CAUSE”

Il n’y a “pas d’inquiétude” du côté du ministère de la Santé concernant la baisse du nombre de rendez-vous de vaccination réservés ces derniers jours. “Le niveau de réservation revient à la normale après le pic” suite aux annonces d’Emmanuel Macron le 12 juillet, assure le ministère.

Les objectifs du gouvernement – 50 millions de primo-vaccinés fin août – ne sont “pas remis en cause”.

PRÈS DE QUATRE MILLIONS DE DOSES LIVRÉES EN FRANCE CETTE SEMAINE

Environ 2,6 millions de doses de Pfizer vont arriver cette semaine en France, ainsi qu’environ 1,3 million de doses de Moderna, indique le ministère de l’Économie. Le pays recevra également 200.000 doses du vaccin AstraZeneca, intégralement redistribuées au système international Covax.

BILAN DE LA PANDEMIE

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.234.618 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT. 

Plus de 198.815.960 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois. 

LA VACCINATION DES JEUNES “TOUJOURS SOUTENUE”

Selon le ministère de la Santé, la vaccination des 12-17 ans est “toujours soutenue”, puisque “40% de cette classe d’âge” a reçu au moins une injection, soit environ deux millions de jeunes. “L’objectif reste qu’un maximum de jeunes soient vaccinés avant la rentrée scolaire.”

VACCIN : DEUXIÈME MEILLEURE SEMAINE POUR LES PREMIÈRES DOSES

Selon le ministère de la Santé, “4,3 millions d’injections” ont été réalisées la semaine dernière dans le pays, dont “2,5 millions de premières doses”, soit la deuxième meilleure semaine de la campagne s’agissant des premières injections.

Le ministère juge cette performance “remarquable dans le contexte estival, le mot d’ordre de mobilisation générale a été entendu”.

FAUSSE BONNE IDEE

Certains Français, souvent jeunes, semblent prêts à contracter le SARS-CoV-2 afin d’obtenir un pass sanitaire sans avoir à se faire vacciner. Mais “jouer le jeu du virus” n’a rien d’anodin, alerte l’épidémiologiste Philippe Amouyel.

Pass sanitaire : pourquoi chercher à attraper le Covid-19 est “une erreur totale”

MASQUE EN CALIFORNIE

Ce lundi, huit comtés de la baie de San Francisco ont à nouveau rendu obligatoire le port du masque, tout comme la Louisiane.

Chaque jour, les hôpitaux du pays admettent en moyenne 6200 patients atteints du Covid-19, et plus de 300 personnes meurent quotidiennement de la maladie.

SANTE AU TRAVAIL

La loi visant à renforcer la prévention en santé au travail dans les entreprises, parent pauvre des politiques publiques mis en lumière par la crise du Covid, a été promulguée et publiée mardi au Journal officiel. En fonction des décrets d’application, elle entrera en vigueur le 31 mars 2022.

C’est un premier texte d’initiative parlementaire s’attaquant à la traduction d’un accord national interprofessionnel (ANI) sur le sujet, le premier du genre lui aussi, validé le 10 décembre par les partenaires sociaux en vue d’une réforme reportée depuis des années.

La loi vise à décloisonner la santé publique et la santé au travail afin de mieux évaluer les risques professionnels dans un pays qui ne consacre que “3% des cotisations AT/MP (accidents du travail/maladies professionnelles) à leur évaluation, contre 10% pour l’Allemagne”, selon les députées LREM à l’origine du texte, Charlotte Parmentier-Lecocq et Carole Grandjean.

RAPPEL VACCINAL

Dans les pas d’Israël, l’Allemagne a déjà décidé d’administrer une nouvelle dose de vaccin aux publics les plus fragiles. Le Royaume-Uni l’envisage également, selon la presse britannique.

Covid-19 : contre les variants, la 3e dose déjà actée dans plusieurs pays

TEMOIGNAGES

Depuis le 15 juin, les 12-17 ans ont désormais accès à la vaccination. Au 29 juillet, 37% d’entre eux avaient déjà reçu une injection. Témoignages de mineurs qui font le choix de se faire vacciner, entre protection de l’entourage et liberté retrouvée.

“Protéger” les autres, se sentir plus “libres” : les ados expliquent pourquoi ils se vaccinent

GILLES PIALOUX

Invité de la matinale de LCI, l’infectiologue Gilles Pialoux estime que la fin du port du masque dans l’espace public a été “une erreur”. “Il faut une prévention combinée, on n’a pas arrêté la ceinture de sécurité quand on a développé l’airbag dans les voitures”, a-t-il dénoncé.

Fin du masque en extérieur : “On n’a pas arrêté la ceinture quand on a développé l’airbag”, juge le Pr Pialoux

RUGBY

Contraints par les restrictions sanitaires imposées par la Nouvelle-Zélande, les All Blacks défieront l’Argentine hors de leurs frontières, en Australie, lors du Rugby Championship les 11 et 18 septembre prochains. “Les deux matches du Rugby Championship contre l’Argentine n’auront pas lieu en Nouvelle-Zélande”, a indiqué sur son site la Fédération de rugby nationale (NZR).

Les triples champions du monde devaient initialement accueillir les Pumas à Auckland puis à Wellington une semaine plus tard, dans le cadre de cette compétition qui regroupe également l’Afrique du Sud et l’Australie.  

Mais la fermeture fin juillet de la bulle sanitaire entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande, à l’initative de la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, a changé la donne. En raison de la résurgence des cas de Covid-19 en Australie, une quarantaine de deux semaines est imposée aux voyageurs en provenance de l’île océanienne à leur arrivée en Nouvelle-Zélande.

SUÈDE

La Suède prévoit de proposer une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à “une grande partie de la population” en 2022, même si elle pourrait commencer par des populations vulnérables dès cet automne, ont annoncé mardi les autorités sanitaires. 

La décision finale n’est toutefois pas encore prise, a annoncé l’Agence de santé publique, alors que plusieurs pays ont annoncé leur intention de proposer une dose supplémentaire face à la percée du variant Delta et aux inquiétudes sur la réduction de l’efficacité des vaccins par rapport aux mutations observées ou à venir.

“Notre évaluation est qu’il n’est pas possible d’éradiquer le virus et que le travail de vaccination devrait donc être à long terme et centré sur la réduction des maladies graves et de la mortalité”, a souligné l’épidémiologiste en chef Anders Tegnell dans un communiqué.

VACCINATION OBLIGATOIRE

Valérie Rabault, présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale, a de nouveau plaidé mardi pour “la vaccination obligatoire pour tous les adultes”, une “règle claire” afin d’atteindre l’immunité collective face au Covid-19.

Réitérant sur France Inter cette proposition formulée mi-juillet par les députés et les sénateurs socialistes, elle a fait valoir qu’il s’agirait là d'”une règle claire, qui peut être mise en oeuvre de manière concertée et permettrait d’atteindre 90% de la population vaccinée”.

Les Caisses de l’Assurance maladie, qui “savent si oui ou non vous êtes vaccinés, appelleraient celles et ceux qui ne sont pas encore vaccinés et ont plus de 50 ans, puis entre 40 et 50 ans, etc etc”, a-t-elle expliqué. Valérie Rabault souligne ainsi son opposition au pass sanitaire mis en oeuvre par le gouvernement, “qui n’est pas une bonne façon de faire puisque cela oppose les Français entre eux, les divise”.

QUESTIONS/RÉPONSES

Emmanuel Macron a répondu ce mardi matin, toujours sur Instagram, à une troisième question qui lui a été posée concernant cette fois les vaccins ARN messager et le “manque de recul” souvent attribué à cette technologie. Voici la réponse du président depuis le fort de Brégançon.

L’AUGMENTATION DU PRIX DES VACCINS “TRÈS CHOQUANTE”

Le Pr Gilles Pialoux juge “très choquante” l’augmentation du prix des vaccins par les laboratoires. “Nous sommes dans une situation de guerre, il est possible que l’on ait un autre variant qui nécessite que les vaccins soient adaptés”, prévient-il sur LCI. “Toute une partie du monde n’est pas vaccinée. Les industriels auraient pu faire un effort.”

Concernant la troisième dose, qu’il juge “inéluctable”, l’infectiologue espère qu’elle sera adaptée aux nouveaux variants.

VIOLENCES CONTRE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ : “ON MARCHE SUR LA TÊTE”

“Cet été, je me suis retrouvé avec une croix gammée sur le front”, déplore le Pr Gilles Pialoux, interrogé sur les violences contre le personnel médical. “Si on se met à attaquer les acteurs de soins, on marche sur la tête. Les personnes opposées au pass sanitaire sont aussi celles qui auront peut-être besoin de soins puisqu’elles sont non protégées. Et elles seront soignées comme les autres.”

GUADELOUPE

Alors que la situation épidémique se dégrade aux Antilles, le préfet de Guadeloupe a annoncé lundi un nouveau confinement à compter de mercredi 4 août.

Covid-19 : la Guadeloupe reconfinée pour au moins trois semaines à partir de mercredi soir

FIN DU MASQUE DANS L’ESPACE PUBLIC : “UNE ERREUR” POUR LE PR PIALOUX

Selon l’infectiologue Gilles Pialoux, la fin du port du masque dans l’espace public a été “une erreur”. “Il faut une prévention combinée, on n’a pas arrêté la ceinture de sécurité quand on a installé l’airbag” dans les voitures, déclare-t-il sur LCI. “En période de guerre, il faut utiliser tous les outils disponibles. Il faut associer certaines mesures, dont la vaccination, le pass sanitaire, et le tester-tracer-isoler.”

AUSTRALIE

La compagnie aérienne Qantas a annoncé mardi qu’elle allait demander à 2500 de ses employés de prendre des congés sans solde, une mesure destinée à faire face à une baisse d’activité consécutive à une nouvelle vague épidémique de Covid-19 dans le pays.

Les pilotes, les membres d’équipage et les employés aéroportuaires de Qantas et de sa filiale à bas prix Jetstar seront placés en congés sans solde à partir de la mi-août et pour une durée estimée à deux mois, a indiqué la compagnie.

“C’est clairement la dernière chose que nous souhaitions faire, mais nous sommes maintenant confrontés à une période prolongée de réduction des vols et cela signifie qu’il n’y a pas de travail pour un certain nombre de nos employés”, a déclaré le directeur général Alan Joyce dans un communiqué.

Selon Qantas, en mai, près de 100% de ses vols intérieurs opéraient, mais les mesures de restriction liées à l’apparition d’une vague épidémique dans le pays a fait chuter ce pourcentage à moins de 40% en juillet.

ÉCLAIRAGE

Sur LCI, le Pr Christian Bréchot rappelle que si les personnes vaccinées ayant été infectées par le variant ont autant de charge virale que les non-vaccinées, elles ne représentent 10% des cas.

VIDÉO – Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

LE PR GILLES PIALOUX PRÔNE “UN DÉBAT SUR L’OBLIGATION VACCINALE TOTALE”

À l’hôpital, “nous n’allons pas pouvoir éviter cette vague”, estime sur LCI le Pr Gilles Pialoux. “Beaucoup de personnes très fragiles sont encore non protégées. Je suis de ceux qui militent pour qu’il y ait un débat à l’Assemblée nationale sur l’obligation vaccinale totale.”

REPRISE

La ville chinoise, où le Sars-Cov-2 avait fait son apparition fin 2019, va à nouveau dépister sa population après la découverte de quelques cas, ont annoncé mardi les autorités locales. Les précédents cas de Covid enregistrés dans la métropole du centre remontaient à mai 2020.

Chine : rattrapée par le Covid, Wuhan dépiste tous ses habitants après plus d’un an sans cas

PAR RAPPORT AU VARIANT DELTA, “NOUS SOMMES EN RETARD SUR LA POLITIQUE DE VACCINATION”

“L’hôpital est à moitié à genou, il y a beaucoup d’arrêts de travail dans certains services”, prévient le Pr Gilles Pialoux sur LCI. “Personne n’a vu arriver cette vague en juillet, en termes de contaminations. Ce variant, c’est la course contre la montre. Mais nous sommes en retard sur la politique de vaccination.”

VIDÉOS DE MACRON SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX : “TOUT LE MONDE DOIT LUTTER CONTRE LES FAKE NEWS”

Le Pr Gilles Pialoux, infectiologue, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Tenon (Paris), est revenu sur les vidéos du président de la République sur les réseaux sociaux autour de la vaccination.

“Je ne sais pas si c’est la bonne méthode, mais c’est la bonne cible et le bon outil pour convaincre les jeunes”, estime-t-il. “Est-ce le bon interlocuteur ? La parole politique a perdu beaucoup de crédibilité dans cette crise. Tout le monde doit lutter contre les fake news.”

VACCINATION DES MINEURS

Le gouvernement émirien a annoncé lundi qu’il allait commencer à vacciner les enfants, et ce, dès 3 ans, sur la base des “résultats d’études cliniques” et d’une “évaluation rigoureuse” concernant le sérum chinois Sinopharm.

Covid-19 : les Émirats arabes unis vont vacciner les enfants dès 3 ans

PHARMACIE

Sanofi a annoncé mardi l’achat pour 3,2 milliards de dollars de l’américain Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, une technologie novatrice notamment utilisée dans les vaccins anti-Covid 19 et dans laquelle le géant pharmaceutique français veut accélérer son développement.

“Sanofi va se porter acquéreur de la totalité des actions en circulation de Translate Bio (dans) une transaction en numéraire valorisée approximativement à 3,2 milliards de dollars”, soit quelque 2,7 milliards d’euros, a indiqué dans un communiqué le groupe français, qui collabore déjà étroitement avec l’américain.

L’ARN messager est l’une des technologies les plus novatrices à avoir émergé ces dernières années dans la pharmacie. Elle a connu une vive accélération avec la crise du Covid-19, qui a vu l’autorisation de premiers vaccins basés sur ce principe, en l’occurrence ceux des laboratoires BioNTech – en collaboration avec Pfizer – et Moderna.

Sanofi, lui-même, travaille déjà avec Translate Bio pour développer un vaccin à ARN messager contre le Covid-19. Mais les promesses de cette technologie dépassent de loin le seul coronavirus.

SURVEILLANCE

La dernière enquête de pharmacovigilance de l’ANSM fait état de plusieurs cas de troubles menstruels signalés après l’injection des vaccins de Pfizer et Moderna. “Ce signal potentiel” va être porté au niveau européen, précise l’autorité sanitaire.

Covid-19 : des troubles menstruels à attribuer à la vaccination ?

RECHERCHE

L’Union européenne vient de passer commande pour 220.000 doses d’un traitement qui se veut prometteur. De leur côté, des scientifiques israéliens pourraient avoir identifié trois médicaments déjà existants efficaces contre la maladie. On fait le point sur les dernières données dans ce domaine.

Covid-19 : la vaccination progresse, mais où en est la recherche de traitements ?

FOOTBALL

Les Green Angels, un des deux principaux groupes de supporters ultras de l’AS Saint-Etienne, annoncent qu’ils ne reviendront pas soutenir leur équipe au stade Geoffroy-Guichard le week-end prochain à cause des mesures de contrôle sanitaire en vigueur liées au Covid.

S’interrogeant sur “l’absence totale de contrôle des données collectées dans le cadre de la présentation du Pass sanitaire (…) Qui sera en possession des listings ? Pour quelle durée ? Quelle utilisation ?”, les Green Angels ont publié un communiqué samedi dans lequel ils précisent être “ni pro-vaccins, ni anti-vaccins”.

Les occupants du Kop Sud de Geoffroy-Guichard affirment avoir été “frappés ces dernières années par le détournement de certaines mesures par les préfectures”, en évoquant “les interdictions administratives de stade et le régime d’état d’urgence lié à la lutte contre le terrorisme”.

MAROC

À compter de ce mardi, le Maroc allonge de deux heures le couvre-feu, en l’avançant à 21h. Il se terminera toujours  à 5h du matin. Le cabinet du Premier ministre a également précisé sur son compte Twitter que les déplacements entre plusieurs villes, dont Casablanca, Agadir et Marrakech, seraient limités aux détenteurs d’un certificat de vaccination contre le Covid, aux déplacements nécessaires et aux urgences médicales.

COLOMBIE

Une municipalité du Nord-Ouest de la Colombie a imposé lundi, sous peine d’amende, un confinement obligatoire de huit jours aux habitants réticents à la vaccination contre le Covid-19.

“Nous devons nous montrer fermes en tant que dirigeants. Tout le monde se doit d’être vacciné”, ceux qui ne le sont pas “ne pourront pas circuler dans la municipalité de Sucre”, a déclaré la maire Elvira Julia Mercado sur une radio locale.

La municipalité dispose des doses nécessaires pour immuniser ses 28.000 administrés mais, selon l’édile, seuls 10.000 habitants sont vaccinés en raison de la circulation de fausses informations sur les vaccins. “Il y a des religions qui rechignent devant la vaccination, que le vaccin est l’antéchrist, d’autres disent (que les vaccinés) vont mourir dans deux ans…”, a-t-elle dit.

Selon l’arrêté municipal, des certificats de vaccination devront être présentés pour pouvoir accéder aux commerces, bars, restaurants ou banques de la municipalité. Des contrôles seront effectués aux entrées et sorties du périmètre de la ville.

WUHAN DEPISTE SES HABITANTS

La ville chinoise de Wuhan (centre), où le Covid-19 avait fait son apparition fin 2019, va à nouveau dépister ses habitants après la découverte de quelques cas, ont annoncé mardi les autorités locales.

Trois nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés lundi dans la métropole de 11 millions d’habitants, rattrapée à son tour par une flambée de la souche Delta apparue le mois dernier dans l’est du pays. Les précédents cas de Covid enregistrés dans la ville remontaient à mai 2020. La cité des bords du Yangtsé “est en train de lancer rapidement un dépistage PCR généralisé de tous ses habitants”, a annoncé Li Tao, un responsable de la mairie, lors d’une conférence de presse.

Au total, sept travailleurs originaires d’autre provinces ont été testés positifs au Covid-19, ont annoncé lundi les autorités. Quatre d’entre eux ne montrent toutefois pas de symptômes de la maladie.

MEXIQUE

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a exclu lundi le recours à un pass sanitaire pour accéder aux lieux publics malgré la pandémie de Covid-19. L’exigence d’un tel certificat provoque depuis son instauration des protestations dans des pays européens.

“Dans le cas du Mexique, nous n’allons pas demander ce type de certificat, c’est très clair, mais nous allons en revanche nous assurer qu’il n’y a pas de contamination”, a déclaré le président lors de son habituelle conférence matinale depuis Puerto Vallarta, dans l’ouest du Mexique.

Samedi, plus de 200 000 personnes ont manifesté dans une centaine de villes françaises contre le pass sanitaire, une mesure introduite par le gouvernement français pour limiter l’accès aux activités culturelles et sociales aux seules personnes vaccinées ou ayant récemment subi un test négatif au Covid-19.

NOUVEAU CONFINEMENT EN GUADELOUPE

La Guadeloupe va être reconfinée pour une durée d’au moins trois semaines à partir de mercredi 20H00 face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19, a annoncé le préfet Alexandre Rochatte lundi lors d’une conférence de presse.

L’île antillaise suit le territoire voisin de la Martinique, confinée depuis vendredi soir pour trois semaines aussi. “La nuit, le couvre-feu est strict et avancé à 20H00 jusqu’à 05H00, et dans la journée il y a des restrictions de déplacement dans une sphère de 10 km autour de son domicile”, a précisé le préfet, évoquant des “mesures indispensables” face à la flambée des cas.

Après la flambée des contaminations, le variant Delta fait monter la pression dans les hôpitaux. 688 nouveaux malades ont été admis en 24h lundi, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis la fin mai

Le nombre de patients hospitalisés pour Covid est désormais de 7.840, soit 259 de plus que dimanche et 761 de plus que lundi dernier. 

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l’épidémie, département par département ?

Alors que la France fait face à une flambée du variant Delta, le nombre de patients Covid à l’hôpital est désormais de 7.840, soit 259 de plus que dimanche et 761 de plus que lundi dernier.

La hausse n’épargne pas les services de soins critiques, qui comptent désormais 1.232 malades du Covid (dont 170 nouvelles admissions en 24 heures), contre 1.137 dimanche et 952 il y a une semaine.

Un “plateau” au cours du mois d’août ?

La maladie a fait 51 nouveaux décès à l’hôpital en 24 heures, portant le total des décès à 111.997 depuis le début de la pandémie au printemps 2020, dont 85.453 à l’hôpital.

5.184 nouveaux cas de contaminations ont par ailleurs été enregistrés lundi, contre 19.600 dimanche – un chiffre à relativiser, la majorité des laboratoires étant fermés le dimanche. 

Toutefois, la progression de l’épidémie semble ralentir, laissant entrapercevoir un “plateau” au cours du mois d’août.

Lire aussi

Autre signe d’espoir, la bonne tenue de la campagne de vaccination: alors que 42,6 millions de personnes avaient reçu dimanche au moins une dose, le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, a estimé lundi “possible” d’atteindre l’immunité collective, avec 90% de la  population vaccinée, au “début de l’automne”.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉOS – Vaccin : les réponses d’Emmanuel Macron aux questions des jeunes sur Instagram et TikTok

Vacances : à quoi ressemble un camping de luxe dans le Sud de la France ?

EN DIRECT – JO de Tokyo : pas de médaille pour Renaud Lavillenie

VIDÉO – Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

Covid-19 : la Guadeloupe reconfinée pour au moins trois semaines à partir de mercredi soir

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l’ambition d’une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez “modifier votre choix” et accepter tous les cookies.

Leave a Reply

%d bloggers like this: