EN DIRECT – Suivez l’audition de Didier Raoult par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale – LCI

Spread the love
  • Yum








EN DIRECT – Suivez l’audition de Didier Raoult par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale | LCI

































Santé

PARLEMENT – Le clivant professeur de l’IHU de Marseille est entendu ce mercredi par les parlementaires. Cette audition s’inscrit dans le cadre de l’enquête destinée à faire la lumière sur la gestion étatique de la crise du coronavirus.

AUDITION

La Commission d’enquête Covid-19 va prochainement auditionner la ministre des sports Roxana Maracineanu, indique une source parlementaire à LCI. 

NEW YORK

Alors que l’épidémie progresse différemment dans tous les Etats américains, celui de New York, durement touché, a décidé d’instaurer une quarantaine pour les personnes venues d’Etats américains où la pandémie accélère.

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Je ne suis pas d’accord que l’on ne pouvait pas faire les tests, on pouvait les faire. (…) Au début on m’interdisait de faire des tests sur les patients.”

PORT DU MASQUE EN SLOVÈNIE

La Slovénie réimpose le port obligatoire du masque en intérieur après une hausse récente du nombre d’infections au Covid-19 suite à la levée récente de certaines restrictions. La population doit à nouveau porter des masques dans les lieux publics fermés et les transports en commun et se désinfecter les mains à l’entrée de ces lieux. 

“Cette mesure est urgente et nécessaire, car elle s’est avérée efficace dans le passé”, a indiqué mercredi à la presse le ministre de la Santé Tomaz Gantar. Elle pourra être ré-examinée dans 14 jours, a-t-il précisé. Cette obligation du port de masques avait été levée au début du mois de juin.  

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Je ne suis pas resté dans le conseil scientifique parce que je considérais que ce n’était pas un conseil scientifique”, attaque le professeur Raoult. “Je ne fais pas de la présence, j’ai pas de temps. Je sais ce que c’est un conseil scientifique. Moi, j’ai un conseil scientifique qui fait rêver le monde entier de qualité. Ce n’est que des stars de leur domaine. Là, ce n’était pas ça. (…) Il n’y avait aucun de ceux qui connaissaient le coronavirus dans le conseil scientifique”.

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Je suis hostile aux centres nationaux de référence si les centres nationaux de référence deviennent le petit monopole ou le terrain de chasse des gens qui font cela. (…) La réflexion menée est totalement archaïque. L’idée du Centre national de référence de diagnostic est une idée qui date d’il y a 40 ans.”

Didier Raoult plaide pour la création de sept IHU en France. “Les choses qui ont changé l’histoire de l’humanité sont les guerres et les épidémies. Donc je pense que c’est un domaine régalien ! Nous n’avons pas la capacité d’un modèle régalien”, affirme-t-il, jugeant “l’organisation actuelle désuète”.

“Il n’y a plus que les gens d’Extrême-Orient qui ont un niveau scientifique compétitif, je ne vois plus en Europe et aux États-Unis qui est de ce niveau-là.”

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“C’est moi qui ait expliqué au président (Macron) : la PCR c’est simple, tout le monde peut la faire. (…) “On n’a pas dit la vérité (…) à partir du moment où le test n’était pas fait on ne pouvait pas connaître la maladie.”

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Il est bien possible que le coronavirus devienne saisonnier”, estime-t-il. “S’il y a une épidémie de coronavirus actuellement en Nouvelle-Zélande qui débute, on peut se dire qu’il est bien possible que nous en reprenions (…) l’année prochaine pendant la saison froide. Cela va dépendre des porteurs chroniques et de la circulation dans l’hémisphère sud.”

“Je n’ai pas parlé ni de rebond ni jamais prononcé le mot de deuxième vague, qui est un mot que je réserve à ceux qui l’utilisent, mais je ne l’ai jamais utilisé, sauf pour vous répondre”, conclut-il.

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“La décision du confinement comme la décision des masques dans la rue ne reposent pas sur des données scientifiques établies, claires et démontrables. Cela ne sera jamais démontré. (…) Des décisions médicales ont été préemptées sur le politique.”

“Un point dont je suis convaincu : les rassemblements” qu’on a pu voir ses derniers jours “sont déraisonnables”, continue-t-il.

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Je pense que le ministre (de la Santé) a été mal entouré. “Il faut avoir des remparts quand on est politique, il faut avoir des gens qui soient capables d’analyser les articles, qui soient capable de dire “ça, c’est raisonnable, ça, ça l’est pas'”. 

“N’importe quelle personne de mon niveau peut s’apercevoir que l’étude de Lancenet est fausse”, ajoute le professeur Raoult, qui dit avoir “subi des pressions comme jamais” il n’en avait subies “dans (ma) vie”.

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Je ne suis pas d’accord avec la décision qui a été prise de ne pas généraliser les tests. Dès le début de mars, l’OMS a recommandé de tester tous les gens qui étaient suspects d’être au contact du Covid-19. On avait les moyens de le faire.”

“Tout ce qu’on a déduit sur la maladie, on l’a déduit à partir de la grippe, c’état une erreur”, juge l’immunologiste. “Une des grandes erreurs, c’est que l’essoufflement est un mauvais signe de cette maladie. Quand vous avez la grippe, vous êtes essoufflé, vous n’avez pas beaucoup d’oxygène. (…) Pour le savoir, il fallait étudier les malades. Mais pour observer, il fallait faire du diagnostic.”

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Cela a pris une proportion, cette guerre est devenue une sorte de pour/contre (l’hydroxychloroquine). (…) Je ne connais pas Trump, je ne connais pas Bolsonaro (qui avaient défendu son usage), ce n’est pas moi qui leur ai dit d’utiliser la chloroquine.”

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Il y a un élément très particulier dans cette maladie, c’est que les enfants sont très peu touchés. (…) On a trouvé que chez les enfants de moins de un an, il n’y en avait pas, presque pas chez les moins de cinq ans, et un peu plus chez les 5/10 ans”, indique-t-il. “C’est quelque chose d’unique dans toutes les infections respiratoires virales. Ce n’était pas prévisible. Je l’ai dit au président (Macron), les enfants sont peu touchés. Il est possible que ce soit lié à une immunité antérieure.”

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“Il y a une variation dans la gravité et la sévérité qui dépend de la population qui est touchée. C’est difficile de faire des généralités. (…) La mortalité par tranche d’âge est un élément important. 10% des gens qui sont morts en Europe avaient moins de 65 ans.”

BERLIN ANNULE À SON TOUR SON MARATHON

Quelques minutes après une annonce similaire pour celui de New York, les organisateurs du marathon de Berlin annoncent qu’il est annulé cette année en raison de la pandémie de coronavirus. 

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

“On est proche de la fin (de la crise)”, débute le professeur Raoult. “La santé publique c’est 70 à 80% de politique et 30 % à 20% de médecine pure. (…) Je me méfie beaucoup de la manière dont on enrobe et on manipule les chiffres”, poursuit-t-il. “On comprend mal l’épidémiologie depuis très longtemps, ceux qui disent le contraire sont inconscients. Ceux qui font des modèles prédictifs sur des maladies qu’on ne connaît pas encore sont des fous.”

Urgent

RAOULT FACE AUX DÉPUTÉS

La Commission d’enquête sur le Covid-19 débute l’audition du professeur Didier Raoult. Les débats sont introduits par la députée du Pas-de-Calais Brigitte Bourguignon.

Il va notamment être interrogé sur la politique de dépistage massif pratiquée dans son établissement, l’IHU Méditerranée Infection de Marseille. Et les critiques émises sur l’hydroxychloroquine, un traitement dont il est le principal défenseur.

HYDROXYCHLOROQUINE

Au plus fort de la crise sanitaire du coronavirus, le médicament ardemment défendu par le professeur Raoult s’est retrouvé au centre des débats. Depuis le retrait de la très critiquée étude du Lancet, plusieurs autres enquêtes scientifiques se sont succédé. LCI fait le point.

Hydroxychloroquine : que disent les dernières études ?

MARATHON DE NEW YORK

Le marathon de New York, initialement prévu le 1er novembre, a été annulé ce mercredi pour cause de pandémie de coronavirus, a annoncé l’association New York Road Runners, qui organise l’événement. C’est la seconde fois que la course de fond la plus populaire du monde est annulée, après la parenthèse de 2012 consécutive au passage de l’ouragan Sandy.

RETOUR À L’ÉCOLE

Plus de 80% des écoliers et près de 75% de collégiens ont repris le chemin de l’école depuis lundi dans la plupart des académies, après trois mois de cours à la maison pour certains, selon le ministère de l’Éducation nationale. Ces chiffres concernent principalement des reprises à temps plein, selon le ministère.

En zone urbaine, le taux moyen est “proche de 85%”, indique le communiqué du ministère. Les taux sont variable selon les secteurs, allant de 70% des écoliers et collégiens à Créteil à 83% d’écoliers et 80% de collégiens à Paris. 

Info tf1/lci

AUDITION

La Commission d’enquête Covid-19 va prochainement auditionner la ministre des sports Roxana Maracineanu, indique une source parlementaire à LCI. 

FERMETURE D’ÉCOLE

Au lendemain de la fermeture de l’école Lamoricière dans le 12e arrondissement de Paris, c’est l’école Saint-Merri dans le 4e qui est fermée depuis ce mercredi après qu’un cas de coronavirus a été détecté. Les enfants et le personnel ont été mis en quatorzaine.

Paris : une deuxième école fermée après la détection d’un cas de Covid-19

VAGUE ÉPIDÉMIQUE

L’Allemagne connaît une recrudescence du nombre de cas, ayant entraîné le reconfinement de deux cantons. La France peut-elle connaître un scénario similaire ?

Confinements locaux, “méga-cluster” : la France peut-elle connaître la même situation que l’Allemagne ?

RÉCESSION EUROPÉENNE

Les pays de la zone euro vont subir une sévère récession cette année (-10,2%) conséquence directe de la paralysie de l’économie pour contenir la pandémie de Covid-19, selon une prévision révisée en forte baisse par le FMI (-2,7 points de pourcentage).

Le PIB de l’Allemagne va se contracter de 7,8% (-0,8 point), la France de 12,5% (-5,3 points) tandis que le PIB de l’Espagne et l’Italie vont plonger de 12,8% (-3,7 et -4,8 points respectivement), selon les données du Fonds monétaire international publiées ce mercredi.

Ailleurs en Europe, hors zone euro, le Royaume Uni n’échappe pas aux projections avec une contraction de son PIB qui devrait atteindre 10,2% contre 6,5% estimé en avril.

RÉCESSION MONDIALE

La récession mondiale, consécutive aux mesures de confinement pour endiguer la pandémie de Covid-19, sera plus forte que prévu cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international publiées ce mercredi. Le FMI table désormais sur une contraction du PIB mondial de 4,9% contre 3% en avril. Toutes les régions du monde, sans exception, sont concernées par ces projections pessimistes. Le PIB des États-Unis, première économie du monde, va ainsi plonger de 8% contre 5,9% estimé précédemment.

De plus, l’institution de Washington estime que la reprise attendue en 2021 sera moins soutenue qu’initialement projeté (+5,4% contre 5,8%). Et au total, cette crise va induire une perte cumulée de plus de 12.000 milliards de dollars pour l’économie mondiale en deux ans.  

RÉCIT

De vifs débats se sont engagés entre le professeur Didier Raoult et d’autres médecins qui ont mis en doute ses études sur l’hydroxychloroquine. Jamais un médicament n’aura déclenché de telles crispations entre scientifiques. Retour sur ce fiasco scientifique.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

SITUATION “EXTRÊMEMENT PRÉOCCUPANTE” EN GUYANE

“La situation en Guyane est extrêmement préoccupante”, a souligné la porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres, évoquant “une difficulté importante” dans ce territoire confronté à une épidémie qui s’aggrave. “Nous avons des cas regroupés, avec une diffusion communautaire, autrement dit, où le retraçage des chaînes de contamination n’est plus possible”, a ainsi expliqué Sibeth Ndiaye, assurant que l’Etat était “aux côtés des Guyanais, de manière à répondre à cette difficulté importante que nous ne méconnaissons pas”.

Compte tenu de la situation, le second tour des municipales, prévu le 28 juin,  a été reporté, mais aucune nouvelle date n’a été pour l’instant “définie”, a précisé la porte-parole. “Cela se fera en lien avec les autorités locales.”

FOCUS 

Le gouvernement devrait annoncer dans les prochains jours une nouvelle version de son protocole de déconfinement à destination des entreprises. Exit la jauge de 4m² nécessaire par salarié. Pour les petits commerces, la suppression de cette limitation peut faire toute la différence. On vous explique tout ça ici  ↓

“Une bouffée d’oxygène !” : coiffeurs et commerçants attendent un assouplissement des règles sanitaires

Urgent

FERMETURE DES FRONTIÈRES

Selon Euronews, l’Union européenne compte bien fermer ses frontières à 54 pays à partir du 1er juillet, aux ressortissants des pays figurant sur la “non-admissibles”. Sur cette liste, on trouve notamment Brésil et les Etats-Unis, mais aussi le Qatar ou encore la Russie. Une information qui vient confirmer celle du New York Times, qui dévoilait les projets de listes de l’UE.

CLASH 

Alors que la commission d’enquête de l’Assemblée nationale auditionnera Didier Raoult, les représentants des infectiologues expriment leur colère.En cause : les récents propos tenus par le professeur Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches, affirmant notamment sir LCI les opposants à ce traitement sont “achetés par l’industrie pharmaceutique”.

Le syndicat des infectiologues de France tacle durement Didier Raoult (sans le nommer)

DES MILLIONS DE MIGRANTS DE RETOUR DANS LEUR PAYS ?

L’Organisation internationale du travail (OIT) dit s’attendre à ce que des millions de travailleurs migrants, confrontés au chômage en raison de la crise sanitaire, reviennent dans leur pays d’origine. Ainsi, le Népal attend par exemple le retour d’environ 500.000 personnes et l’Ethiopie entre 200.000 et 500.000, tandis que l’Inde a déjà rapatrié plus de 220.000 travailleurs.

“Nous savons que plusieurs millions de travailleurs migrants qui ont été confinés dans les pays dans lesquels ils travaillaient ont perdu leur emploi et doivent à présent rentrer dans leurs pays d’origine qui sont déjà aux prises avec une économie chancelante et une augmentation du chômage”, a expliqué Manuela Tomei, en charge des Conditions de travail et de l’égalité à l’OIT. “Potentiellement, il s’agit d’une crise au sein même de la crise du Covid-19.” 

Mais la plupart des pays d’origine n’ont, selon l’OIT, que “des possibilités limitées pour réinsérer un si grand nombre de personnes”.

SOUTIENS POLITIQUES 

Si le professeur Didier Raoult critique avec virulence le monde politique,  il y compte tout de même de nombreux alliés. Entre autres élus, notamment marseillais, les plus ardents défenseurs de son traitement à base d’hydroxychloroquine sont le maire de Nice Christian Estrosi et la députée LR Valérie Boyer, eux-mêmes contaminés.

Les soutiens politiques de Didier Raoult, toujours présents malgré les controverses

Urgent

RÉFÉRENDUM LE 4 OCTOBRE EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Le référendum sur l’accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie aura finalement lieu le 4 octobre, selon le décret du ministère de l’Intérieur convoquant les électeurs, a indiqué la porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres.

La date de ce scrutin, initialement fixée au 6 septembre, “a été reportée au 4 octobre 2020 compte tenu des conséquences de la crise sanitaire”, a expliqué Sibeth Ndiaye.

PROLONGATION DE L’ETAT D’URGENCE EN BULGARIE

L’état d’urgence en Bulgarie sera prolongé jusqu’au 15 juillet après une hausse des cas de coronavirus, a déclaré le ministre de la Santé, Kiril Ananiev. Le ministre de la Santé a notamment réimposer le port du masque dans tous les espaces publics fermés, y compris les trains et les bus.

Alors que le pays avait commencé à assouplir ses restrictions en début de mois, les autorités ont observé la semaine dernière la plus forte augmentation hebdomadaire de cas, avec 606 nouveaux malades, comme l’explique Reuters.

INQUIÉTUDE EN AUSTRALIE

Australie : l’apparition d’un nouveau foyer déclenche l’intervention de l’armée

LES “EXTRAS” NE VEULENT PAS ÊTRE OUBLIÉS

Les “extras” de la restauration ont manifesté à Paris, Cannes et Bordeaux pour la prolongation de leurs droits au chômage et la prise en compte de leur statut d’intermittents. Ils étaient ainsi près de 800 sur la Place de l’Hôtel de Ville à Paris, brandissant des pancartes “Monsieur le Président, vraiment sûr de n’avoir oublié personne?” ou encore “Nous vous avons servi avec fierté, nous récoltons la précarité”.

Ces personnels appelés en renfort pour les mariages, matches, salons professionnels ou cocktails des ministères ont vu leur activité réduite à néant par la crise. Ils réclament une prolongation de leurs droits, à l’instar des intermittents du spectacle qui ont obtenu une “année blanche”. Ils veulent aussi retrouver un statut adapté à leur métier.

CORONAVIRUS CHEZ DES MIGRANTS 

Sur les 209 migrants secourus en Méditerranée par l’ONG allemande Sea Watch, 28 ont été testé positifs au coronavirus, a annoncé le président de la région Sicile, Nello Musumeci. Ils étaient tous placés confinés sur le ferry Moby Zazà, désigné par le gouvernement pour que les migrants débarquant sur les côtes siciliennes puissent y effectuer leur quarantaine, dans le port de Porto Empedocle.

“Vingt-huit migrants sont positifs au Covid-19. Ils sont sur le navire dans la rade de Porto Empedocle, une solution que nous avons obstinément exigée le 12 avril du gouvernement pour éviter que des épidémies ne se développent sur le territoire de l’île, sans pouvoir les circonscrire et les contrôler”, écrit Nello Musumeci sur Facebook. “Aujourd’hui, notre demande est mieux comprise et ceux qui déliraient en nous accusant presque de racisme se rendent compte que nous avions raison.”

COLÈRE 

Le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a eu des mots très durs à l’égard de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, qu’il accuse d’avoir menti devant les députés. 

“Je suis très gêné” : le Pr Eric Caumes accuse Jérôme Salomon d’avoir menti

ÉCLAIRAGE

Didier Raoult, interrogé par la commission d’enquête de l’Assemblée sur le Covid-19. Cette audition est-elle légitime ? Que va-t-elle apporter ? Parole aux élus de l’Assemblée.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

MACRON-MERKEL

Emmanuel Macron se rendra lundi en Allemagne pour s’y entretenir avec Angela Merkel, leur première rencontre depuis le début de la crise du coronavirus, avant que l’Allemagne ne prenne la présidence de l’Union européenne, a indiqué mercredi l’Elysée.

Le chef de l’Etat sera reçu par la chancelière dans le château de Meseberg, une résidence officielle du gouvernement allemand située à environ 70 km de Berlin, pour “un entretien, suivi d’une conférence de presse et d’un dîner de travail”, selon la présidence. 

TECHNOLOGIE

SoLocal (ex-Pages jaunes, reconverti dans les services internet pour petites entreprises et commerçants) a besoin “d’urgence d’un prêt de 80 à 100 millions d’euros” de l’État pour passer le trou d’air brutal provoqué par la crise du Covid-19, a indiqué mercredi son directeur général Éric Boustouller

INTERVIEW

Alors que le professeur Didier Raoult, promoteur de l’hydroxychloroquine pour lutter contre le coronavirus, est interrogé ce mercredi par la commission d’enquête de l’Assemblée sur le Covid-19, Marine Le Pen soutient qu’il doit être entendu par les députés. A travers lui, se pose “la vraie question de la crise sanitaire”, à savoir “si oui ou non l’hydroxychloroquine pouvait éviter l’aggravation d’un nombre important de cas” lorsqu’elle est “prise au début des symptômes”

Marine Le Pen : “S’il est prouvé que la chloroquine est efficace, il s’agira d’un scandale sanitaire majeur”

PERTES D’EXPLOITATION

Seules 3% des entreprises françaises assurées contre les pertes d’exploitation pourront prétendre à une indemnisation, a estimé le superviseur français de l’assurance. Un constat qui est le fruit d’une minutieuse étude menée depuis fin avril par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Celle-ci y dresse un panorama des garanties proposées par les assureurs français sur le marché de l’assurance pertes d’exploitation, qui a représenté en 2019 un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros.

Et de fait, l’immense majorité des contrats (93%) ne couvrent pas les “conséquences d’un événement aussi exceptionnel que la pandémie actuelle”, explique le superviseur. Pour une partie des contrats toutefois, “les clauses ne permettent pas de conclure avec certitude à une absence de garantie. Cette situation concerne 4% des assurés couverts par les contrats analysés”, pointe encore l’ACPR, précisant que dans ce cas “seule une interprétation du juge” serait de nature à lever les incertitudes en cas de désaccord entre l’assureur et l’assuré.

UNE DEUXIÈME VAGUE ?

Les principaux experts en santé du Royaume-Uni réclament dans une lettre ouverte un “examen urgent” des capacités du pays à répondre au “risque réel” d’une deuxième vague de malades. Publiée dans le British Medical Journal, elle exhorte les ministres à créer un groupe trans-partisans avec une “approche constructive, non partisane, des quatre nations”, chargée d’élaborer des recommandations pratiques. “L’examen ne devrait pas porter sur l’attribution de responsabilité”, et devrait plutôt se concentrer sur “les zones de faiblesses où les mesures nécessaires en toute urgence pour éviter de nouvelles pertes en vies humaines et restaurer l’économie aussi complètement et aussi rapidement que possible”.

QUE FAIRE DE TOUTE CETTE BIÈRE ?

Alors que la brasserie Guinness de Dublin produit généralement 720 millions de litres par an, son activité a été réduite à minima pendant le confinement. Mais que faire des milliers de pintes qui n’ont jamais été bues ? La boisson, véritable engrais, sera finalement utilisée pour fertiliser les arbres de Noël, nous dit la presse locale. Certains fûts seront également utilisés pour créer un biogaz, qui, selon les patrons, pourrait aider à alimenter la brasserie à l’avenir.

INTERNATIONAL

Encore une sortie pour le moins extravagante. En déplacement en Arizona, le président des Etats-Unis a assuré que le mur était efficace contre… la propagation du coronavirus !

En Arizona, Donald Trump vante son mur : “Il a arrêté le Covid, il a tout arrêté !”

AUCUN “ENFANT DE TCHERNOBYL” EN FRANCE CET ÉTÉ 

Les quelque 200 “Enfants de Tchernobyl” ukrainiens et russes accueillis traditionnellement chaque été dans l’est de la France ne pourront pas l’être cette année, a annoncé l’association.  “C’est avec une grande tristesse et le coeur gros que le Conseil d’administration de l’association humanitaire Les Enfants de Tchernobyl a pris la décision d’annuler le séjour en France des enfants de la ville russe contaminée de Novozybkov”, prévu en août, a-t-elle déploré dans un communiqué. 

“NOUS NE PRENDRONS PAS PARTIE”

Alors que la commission d’enquête sur la gestion de la crise sanitaire doit auditionner le Professeur Raoult à 17h, le vice-président de ce groupe rappelle sur LCI que l’Assemblée nationale n’est “ni un tribunal”, ni un “conseil scientifique qui se prononcerait sur l’efficacité ou non de la chloroquine”. Le député Boris Vallaud rappelle qu’il s’agira en revanche de “déterminer des chronologies” et des “chaînes de responsabilité” afin de voir “ce qui a fonctionné et ou étaient les manquements”. “On est dans quelque-chose qu’il faut démêler. Voilà à quoi sert cette commission d’enquête.”

Si l’élu PS comprend bien la dimension controversée et même politique de cette figure de la crise sanitaire, confiant volontiers qu’il est un “personnage singulier, avec sa personnalité”, le député assure que la commission d’enquête fera “la part des choses”. Chacun a un point de vue, a vécu la crise de manière différente. On a besoin de ces retours d’expérience et de leur confrontation. Nous ne prendrons pas partie.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

“ON DOIT SORTIR DU DÉBAT DE PERSONNES” AU SUJET DE LA CHLOROQUINE

A quelques heures de l’audition de Didier Raoult devant les députés, le Professeur Enrique Casalino estime qu’il faut “sortir du débat des personnes”, notamment sur le sujet de la chloroquine. S’il a son “propre point de vue sur le sujet”, le chef du service d’urgence de l’hôpital de Bichat a ainsi demandé sur LCI à ce que les “débats scientifiques restent scientifiques et que les débats des personnes restent des débats de personnes”.

NOS CONSEILS

Alors qu’une vague de chaleur s’abat sur la France, comment affronter ce coup de chaud tout en se protégeant du coronavirus? Voici un récapitulatif de ce que vous pouvez faire et de ce que vous devez éviter

Vague de chaleur : les (petits) gestes à faire pour éviter le coup de chaud

INQUIÉTUDE EN AUSTRALIE

L’armée australienne a été appelée en renfort après l’apparition d’un foyer épidémique à Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée de l’immense île-continent. Car l’Etat de Victoria a recensé depuis plus d’une semaine plus de dix nouveaux cas chaque jour. Il s’agit d’une hausse importante dans un pays où l’épidémie semblait jusque-là maîtrisée. 

Le ministre de la Santé Greg Hunt a indiqué que le gouvernement fédéral a proposé l’aide logistique de l’armée et que quatre Etats ont proposé de participer au traçage des contacts des personnes infectées. “Ce soutien nous permettra d’effectuer encore plus de tests et d’obtenir les résultats rapidement”, s’est félicité un porte-parole du gouvernement de Victoria.

Après une première semaine consacrée à la gestion des stocks de masques, l’hydroxychloroquine va devenir le centre des discussions de la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale lors des jours à venir. Le médicament, largement encensé par Jair Bolsonaro, Donald Trump et un certain nombre de responsables politiques français, est interdit de prescription dans le cadre du traitement du Covid-19 en France depuis le 28 mai dernier. Le médicament a fait l’objet de multiples controverses au sein de la communauté scientifique, d’aucuns reprochant à ses partisans de négliger le processus scientifique nécessaire à la validation d’un traitement.

D’autres personnalités de tous bords attendues

Son plus fervent partisan en France, l’épidémiologiste Didier Raoult, va à son tour être interrogé par les parlementaires parmi lesquels il compte plusieurs soutiens. L’audition devrait débuter vers 17h. Le Marseillais se montre en tout cas particulièrement confiant. Mardi 23 juin, il avait ainsi confié à La Provence que “si on n’avait pas eu peur, on aurait eu deux fois moins de morts ; si on m’avait écouté, on aurait eu deux fois moins de morts”. 

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Outre l’hydroxychloroquine et la méthode de traitement adopté à l’IHU de Marseille, le Professeur Raoult sera également interrogé sur d’autres problématiques comme son retrait du conseil scientifique ou encore les tests. La commission d’enquête espère confronter un maximum de points de vue, notamment scientifiques, pour réussir à faire la lumière sur la gestion de la crise sanitaire. Karine Lacombe, très critique envers Didier Raoult, sera par exemple interrogée le lendemain, jeudi 25 juin. Les anciens ministres de la santé, Agnès Buzin, Roselyne Bachelot, Marisol Touraine ou encore Xavier Bertrand sont eux attendus sur les bancs dès la semaine prochaine. 

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *