EN DIRECT – Réforme des retraites : trafic “très perturbé” à la SNCF pour la 12ème journée de grève | LCI – LCI

Spread the love
  • Yum








EN DIRECT – Réforme des retraites : “Ce n’est pas la CGT qui dirige le pays”, affirme Sibeth Ndiaye | LCI

































Social

Toute L’info sur

Les grèves de décembre 2019 contre la réforme des retraites

MOUVEMENT SOCIAL – La grève contre la réforme des retraites risque de se poursuivre pendant la période des fêtes. Catégorie par catégorie, le gouvernement tente des négociations de la dernière chance pour faire passer la réforme, alors que se profile une mobilisation massive, mardi 17 décembre. Suivez les dernières informations.

ULTIMATUM DE LA CGT

Sibeth Ndiaye a répondu sur LCI à l’ultimatum lancé par la CGT pour que le projet de réformes des retraites soit abandonné avant dimanche.

“Ce n’est pas la CGT qui dirige le pays.  Ce n’est pas la CGT qui a été élue au suffrage universel. Le dialogue social, c’est un dialogue”, a lancé le porte-parole du gouvernement dans l’émission En Toute Franchise.

CHANTAGE

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a déclaré dimanche que la République ne pouvait “pas subir de chantage”, après l’appel du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à retirer le projet de réforme des retraites pour faire cesser la grève avant Noël.

“La République ne peut pas subir de chantage. Aujourd’hui, ceux qui font grève ou en tout cas ceux qui empêcheraient les trains de rouler ou les avions de décoller ce n’est pas le gouvernement”, a réagi M. Darmanin, sur BFMTV.

CGT

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a assuré ce dimanche sur BFMTV qu’un arrêt de la grève des transports avant Noël était possible “si le gouvernement retire son projet” de réforme des retraites, “sinon, les grévistes décideront de ce qu’ils ont à faire jeudi ou vendredi”.

“Si le gouvernement retire son projet et (qu’) on discute sérieusement sur 

comment améliorer le système (…) et bien tout se passera bien. Sinon, les grévistes décideront de ce qu’ils ont à faire jeudi ou vendredi”, a déclaré sur 

le patron de la CGT dont l’organisation, majoritaire à la SNCF, est en pointe de 

la mobilisation depuis le 5 décembre.

DELEVOYE

“C’est quelqu’un qui a une très bonne connaissance du dossier. Cela fait deux ans qu’il dialogue avec les organisations syndicales. C’est aussi quelqu’un qui n’a pas essayé de tricher avec le système. Si on sait aujourd’hui qu’il a perçu des rémunérations qu’il n’aurait pas du percevoir, c’est parce qu’il les a déclaré. Il est aujourd’hui l’homme de la situation, je ne vois pas de raison pour laquelle il ne pourrait pas continuer à se battre pour cette réforme” a-t-elle déclaré concernant la situation de Jean-Paul Delevoye.

ULTIMATUM DE LA CGT

Sibeth Ndiaye a répondu sur LCI à l’ultimatum lancé par la CGT pour que le projet de réformes des retraites soit abandonné avant dimanche.

“Ce n’est pas la CGT qui dirige le pays.  Ce n’est pas la CGT qui a été élue au suffrage universel. Le dialogue social, c’est un dialogue”, a lancé le porte-parole du gouvernement dans l’émission En Toute Franchise.

SIBETH NDIAYE

“Nous voulons un système suffisamment juste, suffisamment solide pour que, comme nos prédécesseurs en 1945, nous pouvions construire un système qui peut fonctionner pendant un siècle encore devant nous” a martelé la porte-parole du gouvernement.

RÉFORME

“Nous partons du constat qu’à partir de 2025, nous aurons 10 milliards d’euros de déficit, et 10 milliards supplémentaires en 2026, et ainsi de suite. Nous aurons donc un déséquilibre évident dans les comptes du régime de retraites. (…) Cette réforme ne permettra de réaliser aucune économie sur le dos de la pension des Français” explique Sibeth NDiaye.

TRÊVE DE NOEL

“C’est une période importante pour nos compatriotes, où on se retrouve en famille, c’est de la responsabilité des syndicats de faire preuve d’humanité” a déclaré Sibeth NDiaye à propos d’une éventuelle trêve de Noël concernant la grève. “On ne peut pas prendre en otage les gens parce qu’on n’est pas satisfait de ce que l’on a obtenu ou pas obtenu” a-t-elle ajouté, pointant du doigt l’attitude de certains organisations syndicales.

DIALOGUE

Sibeth NDiaye a insisté sur le fait qu’Edouard Philippe était “extrêmement attaché à poursuivre ce dialogue” alors que des négociations sont prévues la semaine prochaine en présence du Premier ministre.

EN TOUTE FRANCHISE

“Depuis deux ans, nous avons mené des négociations avec les organisations syndicales, elles ont toutes été invités à la table des négociations. Je constate que certaines d’entre elles n’ont pas toujours joué le jeu” déclare Sibeth NDiaye.

SIBETH NDIAYE

“Je ne minimise pas du tout l’importance de ce mouvement, il manifeste l’angoisse de nos compatriotes. C’est un grand bouleversement. Le rôle du gouvernement c’est d’apporter des réponses, de rassurer et de convaincre” a-t-elle ajouté.

EN TOUTE FRANCHISE

“J’appelle à la poursuite du dialogue, des négociations entre les différentes parties. Notre main est toujours tendue” a réagi la porte-parole du gouvernement Sibeth NDiaye, invitée d’En Toute Franchise ce dimanche.

ON FAIT LE POINT

Réforme des retraites : SNCF, RATP, routiers… Ce qui vous attend pour ce début de semaine

PARIS

8 lignes seront encore totalement fermées lundi et seules les lignes automatiques (1 et 14) fonctionneront normalement.

Urgent

PRÉVISIONS

La SNCF vient de dévoiler les prévisions pour la journée de lundi, qui s’annoncera “très perturbée”.

Dans le détail, il y aura :

– 1 TGV sur 3

– 1 Transilien sur 4

– 1 Intercités sur 6 en moyenne

– 4 TER sur 10

– International : trafic perturbé

BLANQUER / VEYRIER

“Nous sommes en train de défendre les grands principes de 45, les grands principes d’égalité. Ce qui est assez paradoxal” dit à son opposant le ministre.

BLANQUER / VEYRIER

“Si on appliquait aveuglément la réforme oui il pourrait y avoir des pertes à partir de 2037. Si vous faites des simulations sans tenir compte de ces corrections qui vont être apportées…” a expliqué Blanquer, critiquant les simulateurs mis en ligne par certains syndicats, notamment dans l’enseignement.

BLANQUER / VEYRIER

“Il faut sortir de la loi le fait de travailler plus longtemps. Mais c’est ce qu’amène le système universel” estime Yves Veyrier, qui souhaite que le gouvernement abandonne toute sa réforme des retraites.

BLANQUER / VEYRIER

Jean-Michel Blanquer débat maintenant face à Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière. “J’appelle tous les salariés du privé et du public à se mobiliser” le mardi 17, lance ce dernier. “Nous verrons ce que le gouvernement entendra” le soir de cette mobilisation, pour décider d’une trêve ou non, a déclare le syndicaliste. Jean-Michel Blanquer espère que FO s’alignera sur la CFDT, qui ne veut pas paralyser les Français pendant les fêtes.

BLANQUER

Alors que les enseignants préfèrent voir leur salaire augmenter, plutôt que le gouvernement leur verser des primes, le ministre répond : “Aujourd’hui s’il y a un retard de la rémunération des enseignants avec d’autres fonctionnaires comparables, c’est au titre des primes, pas des salaires. (…) Nous allons travailler et sur le salaire et sur les primes” avance-t-il.

BLANQUER

Sur la question des professeurs, Jean-Michel Blanquer assure que le gouvernement “augmentera les rémunérations”. Le but est “d’arriver à ce que les pensions des enseignants ne baisse pas” réaffirme-t-il. “Ceux qui sont nés après 1975 doivent faire l’objet d’effort de rémunération tout particulier. (…) Ce sera très substantiel.”

Durée de mise en place de cette revalorisation des salaires (10 ans, 20 ans), montant de l’enveloppe nécessaire : Jean-Michel Blanquer reste flou, et renvoi à l’issue des négociations avec les partenaires sociaux.

BLANQUER

Sur la valeur du point, comment rassurer les Français ? “Il y a des lois qui sont très difficiles à défaire, celle-ci en sera une” explique le ministre, alors que le gouvernement a promis de garantir la valeur du point via une loi. “Nous garantissons qu’il ne baissera pas, et qu’il ira au rythme des salaires, qui sur la décennie précédente a été plus important que l’inflation.”

BLANQUER

Alors que Laurent Berger demande au gouvernement de retirer de sa réforme l’âge pivot, Jean-Michel Blanquer explique : “l’âge pivot n’est pas le totem de la réforme. Le fondamental c’est la retraite à point et d’arriver à plus d’égalité, de justice entre les Français. L’âge pivot est un chemin proposé par le gouvernement pour arriver à l’équilibre.”

“On ne le fait pas par dogmatisme, on le fait par sens des responsabilités. Ce serait plus commode pour nous de ne pas avoir des mesures d’équilibre.”

BLANQUER

Sur la trêve demandée par Laurent Berger pour les vacances de Noël : “Je trouve qu’il a tenu des paroles de raison et de bon sens. Je pense que les familles des membres des autres syndicats pensent pareil que Laurent Berger et moi-même. Il doit y avoir des trêves” pendant ces périodes de fête, estime le ministre.

BLANQUER

A propos de Jean-Paul Delevoye, qui a omis de déclarer des mandats auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, le ministre répond : “Je ne voudrais pas que sur cette erreur, on abuse sur la façon de l’attaquer”. Il insiste sur les 11 mandats bénévoles du haut-commissaire aux retraites, estimant que cela “nous dit quelque chose de la personnalité de Jean-Paul Delevoye, très investi dans la vie associative”. 

“C’est dommage que (la réforme) soit pollué(e) par l’erreur qu’il a commise. Il va la réparer en la remboursant.”

BLANQUER

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer répond aux questions des journalistes du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro. 

BLANQUER AU GRAND JURY À 12H

SPECTACLES

Les salles de spectacles, les théâtres, l’Opéra de Paris… sont tous victimes de la grève, et perdent jour après jour beaucoup d’argent.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

INFOX – QUE DISENT LES TRACTS DES SYNDICATS ?

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

SONDAGE

Selon un sondage Ifop pour le JDD, 54% des Français restent favorables au mouvement de grève lancé le 5 décembre dernier contre la réforme des retraites.

Retraites : les Français soutiennent la grève… mais aussi certaines mesures de la réforme

CFDT

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger demande au gouvernement de “retirer l’âge d’équilibre” de la réforme des retraites, raison de sa participation à la manifestation mardi. En revanche, il ne souhaite pas que la grève se poursuive pendant les fêtes.

Grèves contre la réforme des retraites : Laurent Berger ne veut pas de blocage à Noël

INTERVIEW

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, qui a appelé à la mobilisation mardi prochain contre le projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement, estime dimanche qu’il faut en “retirer l’âge d’équilibre”, mesure d’allongement de la durée de cotisation.

“C’est très simple : pour que la CFDT porte un autre regard sur ce projet de loi, le gouvernement doit accepter de retirer l’âge d’équilibre. Un point, c’est tout”, déclare M. Berger au Journal du dimanche, soucieux qu’il n’y ait “pas de blocage des transports pour Noël”.

Urgent

PARIS

Dans la capitale, 14 lignes de métro seront totalement fermées pour la journée de dimanche, annonce la RATP.

PRÉVISIONS

La SNCF vient de dévoiler les prévisions pour la journée de dimanche, qui s’annoncera “très perturbée”.

Dans le détail, il y aura :

– 1 TGV Inoui sur 4

– 1 Ouigo sur 4

– 1 Transilien sur 5

– 13% d’Intercités

– 1 TER sur 3

FARANDOU

Le patron de la SNCF Jean-Pierre Farandou a appelé les cheminots en grève à “faire une pause” pendant les fêtes. “La période des fêtes est un important moment de retrouvailles pour les familles”, a-t-il déclaré dans un message vidéo envoyé aux cheminots et posté sur le réseau d’informations interne de la SNCF. “Vendredi prochain (début des vacances de Noël, ndlr), un grand nombre de nos concitoyens voudront voyager pour retrouver leurs parents, leurs enfants, leurs amis. Comme tous les ans, ils seront des millions à vouloir prendre le train pour assurer leurs déplacements”.

“Les familles -y compris d’ailleurs celles des cheminots- comprendraient difficilement que nos trains ne roulent pas, alors qu’ils comptent sur nous pour voyager.” “C’est pourquoi je m’adresse à tous les cheminots et aux organisations syndicales pour nous retrouver ensemble au service des Français pendant cette période. Je demande à ceux qui sont dans le mouvement de réfléchir à faire une pause durant les fêtes”, a-t-il déclaré, l’air grave.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

INTERDIRE LES GRÈVES ?

La présidente LR du Conseil régional Pays-de-la-Loire Christelle Morançais a expliqué sur LCI qu’elle souhaiterait interdire les grèves “les jours de grands départs, les veilles de vacances scolaires et les jours fériés”. 

“Je considère qu’il faut en finir avec la logique du blocage systématique (…) c’est pourquoi pendant cette période de Noël, je propose que les grèves dans les transports publics soient interdites les jours de grands départs, les veilles de vacances scolaires et les jours fériés. Je ne suis pas contre le droit de grève, mais pour le droit de circuler, de travailler” a-t-elle déclaré, ajoutant que cela existait déjà en Italie.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

TENSIONS

Preuve de la tension sociale actuelle, due à la réforme des retraites : la ministre des Sports, venue assister à un match entre le Red Star et l’US Quevilly vendredi soir, a été prise à partie et sommée de quitter les lieux.

VIDEO – “Ces intimidations, je ne peux pas les accepter” : Roxana Maracineanu chahutée par des supporters et exfiltrée du stade du Red Star

LES ÉTUDIANTS ARRÊTÉS À LILLE RELÂCHÉS

Les deux étudiants de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ) interpellés jeudi en marge de la manifestation contre la réforme des retraites dans la cité nordiste ont été remis en liberté ce vendredi en fin de matinée, a indiqué le parquet. L’enquête préliminaire visant le premier des deux, Baptiste Hermant, arrêté en fin de manifestation “se poursuit”, a précisé le parquet. Il avait été placé en garde à vue pour “violences sur personne dépositaire de l’autorité publique”.

Le second, Quentin Saison, “a fait l’objet d’un rappel à la loi”. Il participait à un regroupement devant le commissariat pour réclamer la libération du premier et avait été interpellé pour “participation à un attroupement après sommation de dispersion”.

PRÉVISIONS

En raison de la poursuite de la grève contre la réforme des retraites, la circulation ferroviaire reste toujours fortement perturbée sur l’ensemble du réseau samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019. Voici les prévisions communiquées par la SNCF.

Grève à la SNCF : le trafic encore “très perturbé” samedi et dimanche, ce qui vous attend

FOOTBALL

Si l’on ne risque pas de les voir descendre dans la rue pour manifester, les footballeurs professionnels font partie des salariés que la réforme des retraites va désavantager. Du moins, si l’on en reste au régime général…

Retraites : les footballeurs professionnels, les autres perdants de la réforme ?

PHILIPPE

Le Premier ministre Édouard Philippe a assuré ce vendredi 13 décembre qu’il n’avait “absolument pas peur” de mener la réforme des retraites, ni “des réactions”, malgré les manifestations et les grèves, lors d’un débat avec des enseignants dans un lycée près de Nancy.

“Je considère que c’est important de ne pas seulement voir les organisations syndicales mais aussi de multiplier les échanges directs”, a poursuivi le chef du gouvernement, qui s’est prêté deux autres fois à l’exercice du débat, à Lons-le-Saunier et à Pau. “Il y a une liberté de faire grève, il y a une liberté de manifester. Mais il y aussi une volonté de transformer un système actuel qui n’est ni juste, ni équilibré, ni même efficace à aborder les transformations” de la société, a-t-il encore insisté, soulignant qu'”avoir un discours de vérité disant ‘il va falloir travailler plus longtemps’, ce n’est pas exactement facile”.

DELEVOYE

Le site de Capital révèle que le Haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye a manqué à ses obligations de transparence dans sa déclaration d’intérêts. Une information qu’a pu vérifier LCI.

La Fondation SNCF, le nouvel “oubli” de Jean-Paul Delevoye dans sa déclaration d’intérêts

HÔPITAL

Avec la grève dans les transports, des mesures d’urgence ont été mises en place dans les hôpitaux de Paris pour permettre aux personnels soignants de se rendre sur leur lieu de travail et, si besoin, d’y trouver un lit pour dormir sur place faute de RER ou de métro. Mais cette solution ne suffit pas.

Certains dorment depuis 3 jours à l’hôpital : avec la grève des transports, les personnels soignants au bord de l’épuisement

Info tf1/lci

MATIGNON

Présent à ce soir Nancy, où il animait un débat sur les retraites avec le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, le Premier ministre Édouard Philippe était attendu à Matignon plus tard ce vendredi. Selon nos informations, il doit recevoir dans la soirée les dirigeants de la RATP et de la SNCF. L’idée est de faire le point sur l’état des perturbations dans les transports pour les fêtes de Noël. La ministre des Transports Elisabeth Borne et le secrétaire d’État Jean-Baptiste Djebarri y sont conviés. 

NOËL

La grève dans les transports contre la réforme des retraites risque de plus en plus probablement de se poursuivre pendant les vacances de Noël. Combien de trains rouleront ? Quand sera-t-on informé ? La compagnie ferroviaire a détaillé son plan pour tenter de faire partir le plus de voyageurs possibles.

Y aura-t-il des trains à Noël ? Ce que prévoit la SNCF pendant les fêtes

Urgent

SNCF

Le nouveau PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, demande ce vendredi 13 décembre aux cheminots de “faire une pause” pendant les fêtes de fin d’année. “La période des fêtes est un important moment de retrouvailles pour les familles. Vendredi prochain (début des vacances de Noël, ndlr), un grand nombre de nos concitoyens voudront voyager pour retrouver leurs parents, leurs enfants, leurs amis. Comme tous les ans, ils seront des millions à vouloir prendre le train pour assurer leurs déplacements”, a déclaré Farandou dans une video interne à l’entreprise.

TRANSPORT

Selon L’Opinion, la SNCF et la RATP préparent une consultation individualisée de chaque agent pour faire un point détaillé et personnalisé sur leur retraite. L’enjeu, selon le quotidien, est “d’effriter la mobilisation et éviter que la grève perdure au-delà des fêtes” de Noël.

CIRCULATION

Le pic de circulation est passé en Île-de-France. Sytadin ne recense plus “que” 370 kilomètres de bouchons à 19h. 

RATP

Pas de retour à la normale en vue ce week-end sur le réseau RATP. Ce samedi, neuf lignes de métro seront toujours fermées, le trafic restera réduit sur les RER A et RER B et 60% des bus seulement circuleront en région parisienne.

Grève à la RATP : le trafic fortement perturbé ce week-end, 9 lignes de métro fermées samedi

CIRCULATION

Sytadin recense 421 kilomètres de bouchons en Île-de-France à 18h45. C’est moins qu’il y a une heure où près de 500 kilomètres étaient affichés.

SNCF

Un week-end galère pour les usagers de la SNCF. Les perturbations dans les transports publics se poursuivent ce week-end du samedi 14 et dimanche 15 décembre.

Grève à la SNCF : le trafic encore “très perturbé” samedi et dimanche, ce qui vous attend

La mobilisation contre la réforme de notre système de retraites se poursuit, vendredi 13 décembre, avec des perturbations à nouveau très marquées dans les transports collectifs, qu’il s’agisse de la SNCF ou de la RATP. Et cela ne risque pas de s’arranger d’ici la fin du mois. En effet, la CFDT, la CFTC ou l’Unsa, syndicats favorables à la réforme systémique par points, ont clairement marqué leur mécontentement après l’annonce par le Premier ministre d’un âge pivot à 64 ans, mesure paramétrique en forme de “ligne rouge” pour ces organisations réformistes. Si elles n’appellent pas nécessairement à la grève générale, du moins pour les deux premières, c’est le cas de la CGT, FO, Sud, tandis que les syndicats de cheminots ne sont pas fermés à l’hypothèse de prolonger le mouvement jusqu’à Noël. 

Les concessions faites aux forces de l’ordre, qui verront leur régime intégralement préservé, sont-elles de nature à essouffler le mouvement ? Ou est-ce un premier coup de canif dans la réforme vers un régime universel ? Le rendez-vous entre les représentants des enseignants et Jean-Michel Blanquer, dont les relations sont notoirement détestables, permettra-t-il de désamorcer le conflit au sein de l’Education nationale ? Alors que s’annonce une grande journée de mobilisation, mardi 17 décembre, tout cela est à suivre dans notre direct, où vous pourrez également retrouver l’essentiel des informations sur les perturbations dans les transports. 

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *