EN DIRECT – Reconfinement : écoles, parcs, marchés… Le gouvernement détaille les nouvelles restrictions – Le Figaro

Spread the love
  • Yum
Pour le président du conseil scientifique, le reconfinement annoncé mercredi soir par le président Emmanuel Macron était une décision «adaptée» à la situation. «C’est une décision forte, que nous souhaitions au conseil scientifique, et elle est rapide», a estimé Jean-François Delfraissy sur France Inter.

Selon lui, le scénario le plus probable est que le confinement, annoncé jusqu’au 1er décembre au moins, s’achève par un couvre-feu qui resterait en place pendant les fêtes de fin d’année. «Le scénario est plutôt d’avoir un confinement de ce type pendant un mois, de regarder les indicateurs (…) et de sortir du confinement avec un couvre-feu», qui resterait en place jusqu’à «début janvier», a-t-il avancé.

Interrogé sur la façon dont les Français pourront fêter Noël, il a précisé que «les fêtes de fin d’année seront différentes, elles se feront en petit comité et probablement sous le couvre-feu».

Le maintien de l’ouverture des crèches, écoles, collèges et lycées annoncé par Emmanuel Macron mercredi soir sera possible grâce à une diminution du brassage des élèves ou un renforcement de l’aération, a expliqué ce jeudi matin le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer sur France 2. «Il pourra y avoir une évolution des emplois du temps», a-t-il aussi déclaré.
Mais il n’a pas clairement annoncé que les classes se feraient de nouveau avec des groupes d’élèves réduits comme au sortir du confinement au printemps dernier, et comme le réclament la plupart des syndicats. Ces derniers jours, le port du masque par les enfants dès six ans a aussi été réclamé par certains professionnels de santé. C’est un «sujet qui sera tranché ce soir», a dit Jean-Michel Blanquer, qui doit participer à une conférence de presse autour du premier ministre Jean Castex.

Le ministre a de nouveau insisté ce jeudi sur les «dégâts» provoqués par le confinement sur les élèves: «Je veux éviter le décrochage scolaire», a-t-il déclaré.

Retrouvez l’éditorial du Figaro du jour, écrit par Alexis Brézet, directeur des rédactions.

>> LIRE AUSSI – «Reconfinement: mais à quoi a servi l’été?»

Selon nos informations, Emmanuel Macron devrait aborder spécifiquement les questions relatives à la culture dans le courant du mois de novembre. «C’est un thème qui lui est cher», fait valoir un proche, alors que le président n’en a pas touché un seul mot lors de son allocution mercredi soir. Pas plus que la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, ne participera à la conférence de presse gouvernementale prévue ce jeudi après-midi.
Ce matin sur RTL, Gabriel Attal a affirmé que le gouvernement et le président portaient «une attention absolue et particulière» au monde de la culture, et a notamment appelé les Français qui le peuvent à aller acheter un livre aujourd’hui pour soutenir les librairies.

La situation va être «extrêmement difficile» pour le système hospitalier durant les prochaines semaines en raison de la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, a prévenu ce jeudi Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, l’instance qui guide le gouvernement.

>> LIRE AUSSI – Covid-19: les hôpitaux ont-ils recruté suffisamment de soignants?

«Nous allons avoir 15 jours à trois semaines extrêmement difficiles pour le système de soins, ça va être vrai dans plusieurs régions de France, nous l’avions prévu au niveau du conseil scientifique depuis maintenant plusieurs semaines», a déclaré le professeur Delfraissy sur France Inter.

Après l’annonce d’un reconfinement en France, le patron de Système U, Dominique Schelcher, assure sur France Info ce matin : «Nous sommes prêts, nous avons tiré les enseignements du précédent confinement». Le gérant de la chaîne de supermarchés souligne que «la deuxième ligne est prête, nous sommes mobilisés. Il y a des marchandises. Il n’y a pas lieu de se précipiter dans les magasins». Ce dernier ajoute qu’ils sont «préparés à une hausse des fréquentations des drives et des livraisons à domicile».

>> LIRE AUSSI – Reconfinement: les Français doivent-ils craindre des pénuries alimentaires?

Le patron de Système U précise qu’une réunion avec quatre ministres va se tenir ce matin; ces derniers veulent «s’assurer que la chaîne alimentaire va tenir», indique-t-il. Enfin, Dominique Schelcher lance un appel aux petits producteurs qui ne pourront plus vendre leurs produits aux restaurateurs : «Si nous pouvons, nous écoulerons vos produits. Venez taper à la porte de nos magasins, il faut faire preuve de solidarité», indique-t-il.

Invité sur RTL, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a rappelé que le premier ministre et plusieurs ministres s’exprimeraient aujourd’hui et répondraient à toutes les questions. Il a cependant énuméré les lieux qui seront encore ouverts après le début du confinement ce vendredi : marchés, parcs et jardins, transports en commun, établissements scolaires… Les fleuristes pourront rester ouverts jusqu’à dimanche soir pour la Toussaint, a précisé l’homme politique.
Interrogé sur les librairies en particulier et le monde de la culture en général, le porte-parole a affirmé que le gouvernement et le président avaient «une attention particulière et absolue sur la culture. Je sais que les commerçants ont fait des efforts, que c’est très difficile. Si nous prenons ce coup de frein maintenant, c’est pour pouvoir rouvrir progressivement un certain nombre de lieux.» Il a appelé tous les Français qui le peuvent à aller acheter un livre en librairie aujourd’hui pour soutenir les libraires.

Sur le télé-travail, Gabriel Attal a insisté : «Le télé-travail est la règle. Toutes les fonctions qui peuvent être télé-travaillées seront télé-travaillées». Jean-Louis Debré a été chargé d’une mission sur les élections régionales prévues en mars 2021, a-t-il par ailleurs précisé.

La progression de l’épidémie en France se confirme. 372 nouvelles admissions en réanimation ont été enregistrées depuis mardi, selon Santé publique France. En tenant compte des sorties, le nombre de patients du Covid-19 actuellement en réanimation a augmenté de 127 ces dernières 24 heures, portant leur total à 3036. Plus largement, 36.437 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures, contre 33.417 la veille, a annoncé le président Emmanuel Macron dans son allocution télévisée. 
Plus largement, 2821 personnes supplémentaires ont été hospitalisées pour Covid-19 depuis mardi. Les hôpitaux français accueillent désormais plus de 20.000 personnes admises en raison du coronavirus (20.184 précisément).

Par ailleurs, le nombre des décès liés au Covid-19 a atteint 35.785, soit 244 de plus que le bilan de la veille, selon les données diffusées mercredi soir par Santé Publique France, et 36.437 nouveaux cas positifs confirmés ont été enregistrés depuis mardi, d’après la même source. Le taux de positivité des tests est de 18,6%, contre 4,5% début septembre.

La pandémie de coronavirus a fait au moins 1.168.750 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP mercredi. Plus de 44.056.470 cas d’infections ont été officiellement diagnostiqués, dont au moins 29.694.100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.
Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 227.673 décès pour 8.779.794 cas recensés, suivi par le Brésil avec 158.456 morts et l’Inde avec 120.010 morts. Le Mexique a franchi mercredi la barre des 90.000 morts et l’Argentine celle des 30.000 décès.
Dans un communiqué, la SNCF a assuré qu’elle maintenant tous ses trains prévus ces jeudi, vendredi, samedi et dimanche, «afin d’assurer les retours des vacances de Toussaint dans les meilleures conditions pour les Français dans cette période particulière».

Hier, dans son allocution, Emmanuel Macron a annoncé un confinement à partir de vendredi minuit, mais a souligné qu’une «tolérance» serait appliquée ce week-end «pour que chacune et chacun puisse revenir de son lieu de vacances, pour que les familles puissent s’organiser».

Alors que l’Europe essuie une deuxième vague de coronavirus particulièrement forte, les Îles Marshall, un des derniers pays qui étaient encore préservés face à la pandémie, ont officiellement recensés leurs deux premiers cas. Deux employés de la garnison américaine de l’atoll de Kwajalein ont été testés positifs au coronavirus après leur arrivée, mardi, en provenance de Hawaï, à bord d’un vol militaire. 

>> LIRE AUSSI – La Nouvelle-Calédonie dans une «bulle» sans Covid

Le gouvernement de l’archipel a tenu à souligner que les deux personnes infectées, une femme de 35 ans et un homme de 46 ans, n’avaient eu aucun contact avec la population locale. «Nous pouvons assurer la population du fait qu’il s’agit de cas importés qui ont été détectés alors que ces personnes étaient en quarantaine, et qu’ils y sont toujours», a déclaré dans un communiqué la secrétaire en chef du gouvernement Kino Kabua.

Les Îles Marshall, chapelet d’îlots et d’atolls à mi-chemin entre l’Australie et Hawaï, ont fermé leurs frontières début mars pour se protéger de la pandémie. Depuis juin, elles avaient légèrement assoupli les restrictions pour permettre à certaines personnes d’entrer dans l’archipel, essentiellement les travailleurs de la base américaine qui sont tenus d’observer une stricte quarantaine de trois semaines dans la garnison de Kwajalein.

Face à la deuxième vague du Covid-19, Emmanuel Macron a demandé aux Français de rester chez eux «a minima jusqu’au 1er décembre». Nos journalistes font le point sur les mesures annoncées par le président de la République.

>> LIRE AUSSI – Covid-19 : reconfinement, télétravail, ouverture des écoles, collèges et lycées… Ce qu’a annoncé Emmanuel Macron

Bonjour et bienvenue sur ce live consacré à la pandémie de coronavirus. Ce jeudi, nous suivrons plus spécifiquement la situation en France, et notamment les débats à l’Assemblée et au Sénat, puis la conférence de presse de Jean Castex et de cinq ministres visant à détailler les mesures annoncées hier soir par Emmanuel Macron.

Leave a Reply

%d bloggers like this: