EN DIRECT – PSG-Bayern (0-1) : Paris laisse échapper son rêve européen – LCI

Spread the love
  • Yum
Football

DÉCONVENUE – Le Paris Saint-Germain s’est incliné face au Bayern Munich (0-1) ce dimanche soir à Lisbonne pour la première finale de Ligue des champions de son histoire. Un but de Kingsley Coman, ancien parisien, lui a été fatal.

Paris Saint-Germain

Terminé


0 – 1

23/08/2020

Estádio da Luz – Lisbonne

Bayern Munich

Kingsley Coman 59′

VIDÉO – Le but victorieux de Kingsley Coman, l’ancien “titi” parisien

EMMANUEL MACRON SALUE LE PARCOURS DU PSG

Le président de la République s’est fendu d’un tweet pour féliciter le Bayern Munich pour son sixième titre en C1 et le PSG pour “son parcours exceptionnel”, promettant que “l’heure de la victoire viendra pour le football français”. 

RÉACTION 

Le milieu parisien Ander Herrera a lui aussi réagi au micro de RMC Sport après la défaire des siens contre le Bayern. “C’est difficile ce soir, difficile de dormir, difficile de parler. À partir de demain, on va essayer de revenir ici. On ne va pas mettre cela à la poubelle, on va continuer ces prochaines saisons. On a créé beaucoup d’occasions, plus qu’eux je pense. Mais toutes les finales si tu marques pas… L’adversaire a beaucoup de qualité. On a eu trois ou quatre occasions, cinq, six, si tu ne marques pas… Mais on a construit quelque chose d’important. On doit rester ensemble et commencer samedi le prochain rêve.”

RÉACTION 

Kingsley Coman, unique buteur de la rencontre, a réagi à la victoire bavaroise, affirmant avoir vécu des “sensations extraordinaires” tout en avouant avoir “un peu mal au coeur” pour le PSG, son club formateur. “C’est des sensations extraordinaires, beaucoup de bonheur, un peu de tristesse pour Paris, ils ont fait un parcours extraordinaire. Mon coeur était 100% Bayern car je suis 100% professionnel, mais je vais pas mentir, voir Presnel (Kimpembe) comme ça, voir notre équipe comme ça, ça fait un peu mal au coeur”, a-t-il déclaré au micro de RMC Sport. “Le Bayern a gagné mais il faut respecter ce que Paris a fait.”

QUAND PARIS PLEURE… MARSEILLE RIT

Les supporters marseillais ont explosé de joie dimanche soir après la défaite du PSG, leur rival historique, face au Bayern de Munich. Dès le coup d’envoi, massés devant les grands écrans du bar Le British, sur le Vieux-Port, les supporters, dont certains étaient vêtus de maillots de l’OM avec le slogan “Fuck PSG”, ont hué l’équipe parisienne tandis que les actions du Bayern étaient encouragées par des applaudissements.

Il leur a fallu attendre la deuxième mi-temps pour exulter au premier but des Allemands, renversant chaises et envoyant gobelets de bière au ciel avant d’entonner des chants hostiles à leurs rivaux.

Pour rappel, les supporters parisiens avaient été invités par la préfecture de police à rester discrets et à ne pas pas porter de signes ostentatoires.

95 eme

C’est fini à Lisbonne ! Le Bayern Munich remporte sa sixième Ligue des champions grâce à un but de Kingsley Coman.

93 eme

Faute de Kurzawa sur Lewandowski… Joli coup franc pour le Bayern à 30m des cages du PSG. Mais la balle est vite récupérée par les hommes de Tuchel.

90 eme

Le temps réglementaire s’achève… il reste 5 minutes au PSG pour revenir au score.

85eme

Le ton monte sur le terrain, chaque équipe multipliant les fautes…. les cartons jaunes pleuvent, à 5 min de la fin du temps réglementaire.

83 eme

Carton jaune pour Thiago Silva, le brésilien – dernier défenseur – s’autorisant un tacle irrégulier sur Lewandowski…

78 eme

Bernat semble blessé, le latéral espagnol étant obligé de sortir. Il est remplacé par Kurzawa. Di Maria sort aussi, remplacé par Choupo-Moting.

71 eme

Draxler fait son entrée, remplacant Herrera.

70 eme 

Neuer sauve encore son camp face à Marquinhos ! Bien lancé par Verratti, le milieu parisien trouve le cadre, mais encore une fois le portier allemand claque la balle et repousse le danger.

68 eme

Coman sort, remplacé par Perisic. Coutinho remplace pour sa part Gnabry.

64 eme

Le retour de Verratti ! Le milieu parisien fait son entrée à la place de Paredes, et signe enfin son entrée en Ligue des champions, lui qui était blessé depuis le début de la reprise de la compétition.

62 eme

Et Silva sauve Navas ! Davies, esseulé au second poteau, parvient à reprendre d’un seul geste la balle. Thiago Silva, bien placé sur la ligne de but, parvient à repousser un but promis à l’attaquant canadien.

59 eme

But de Kingsley Coman ! Sur un centre de ???, l’attaquant du Bayern parvient à soigner sa tête et vient prendre à contre pied Navas. 

52 eme

Double carton : pour Paredes et Gnabry, à cause d’une faute évidente de ce dernier sur Neymar. Faute qui a provoqué l’énervement de Paredes… Les esprits s’échauffent sur la pelouse.

50 eme

Les deux équipes se retrouvent comme elles se sont quittées à la mi temps : tendues, sous tension. Si le rythme ne manque pas, la tension est palpable des deux côtés, avec deux équipes très concentrées.

45 min

C’est reparti pour la seconde période !

MI TEMPS

La mi-temps est en cours à Lisbonne, les 22 hommes s’étant retirés sur un score vierge.

44 eme

Kylian Mbappé manque l’immanquable ! Après un une-deux avec Di Maria, l’attaquant arme sa frappe mais, sans puissance, Neuer stoppe celle-ci sans souci…

36 min

Quasi aucun temps mort dans cette rencontre à couteaux tirés. Les deux équipes se neutralisent, chacune semblant néanmoins pouvoir marquer à tout moment.

31 min

Sublime Navas ! Le portier parisien arrive à repousser in extremis une tête de Lewandowski, pourtant placé à 2 mètres des cages….

28 min

Oh la frappe d’Herrera ! Sur un coup franc tiré par Neymar et repoussé par la défense allemande, le milieu parisien cadre sa balle, tirée des 30 mètres… mais à nouveau repoussée par le Bayern.

27 min

Carton jaune pour Davies, aprèsune obstruction sur Kehrer, qui était parvenu à passer le dernier défenseur allemand.

24 min

Boateng, blessé, est remplacé par Süle.

22 min

La réponse de Di Maria à Lewandowski ! Après un une-deux à l’entrée de la surface allemande, le Brésilien parvient à armer sa frappe mais celle-ci passe (largement) au dessus de Neuer.

21 min

Enorme occasion pour Lewandowski ! L’attaquant allemand, bien placé dans la surface, parvient à se retourner et cadrer sa frappe, qui prend à contre pied Navas… et vient toucher le poteau gauche !

18 min

Oh la grosse occasion parisienne ! En solitaire sur le côté gauche, Neymar parvient à se glisser dans la surface et cadre sa frappe, toute en puissance. Neuer parvient de justesse à repousser l’assaut, une première fois mais également une seconde, le brésilien ayant profité du rebond pour retenter sa chance !

13 min

Jolie occasion parisienne, avec Mbappé qui s’infiltre côté droit, talonne pour Bernat qui parvient à lui redonner. Mais la frappe de l’attaquant, pas assez puissante, vient se perdre sur Kimmich.

9 min

Les Parisiens sont enfin entrés dans leur match ! Herrera, côté droit, parvient à centrer mais la balle est détournée par le défense bavaroise…

8 min

Coup franc intéressant après une vilaine faute sur Mbappé. 

5 min

Le Bayern domine son sujet après cinq minutes. Première tentative signée Thiago, mais sa frappe passe largement au dessus des cages de Navas.

1min

La balle est dans les pieds des Munichois, qui parviennent à s’installer dans le camp parisien. Premier coup franc de Kimmich pour le Bayern après une faute sur Davies, mais la balle est sortie par Bernat.

00 min

Et c’est parti ! 

AVANT MATCH

Les joueurs font leur entrée sur le terrain, l’hymne de la Ligue des champions peut retentir…

SOUTIEN

L’ancien attaquant de l’équipe de France apporte son soutien au 11 parisien.

PARC DES PRINCES

Quelques privilégiés vont pouvoir assister à la rencontre depuis l’enceinte parisienne.

AVANT MATCH

La finale débute dans 10 minutes !

POLITIQUE

Le Premier ministre Jean Castex est prêt pour vivre cette finale historique entre le PSG et le Bayern Munich… sans oublier les gestes barrières. 

POLITIQUE

Selon nos informations, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, et Roxana Maracineanu, ministre des Sports, sont présents à Lisbonne pour assister à la finale.

 CONTEXTE

Le PSG est le cinquième club français à se hisser jusqu’en finale de C1. Avant lui, Reims (1956, 1959), Saint-Etienne (1976), Marseille (1991, 1993) et Monaco (2004) avaient réussi une telle performance. Seul l’OM a fini par soulever le trophée, en battant le AC Milan, il y a 27 ans.

DEPUIS PARIS

L’ambiance est montée d’un cran du côté du Parc des Princes, où le club a installé un écran géant pour que les supporters puissent suivre la rencontre.

AVANT MATCH

Les joueurs parisiens ont quitté leur hôtel et sont dorénavant au stade de La Luz.

COMPOSITION

Keylor Navas est bel et bien titulaire ce soir. En revanche, Marco Verratti reste sur le banc…

COMPOSITION

Et voici le 11 du Bayern pour affronter le PSG ! Le Français Kingsley Coman a été préféré à Ivan Perisic pour débuter la rencontre, tandis que Jérôme Boateng, victime de problèmes musculaires en demi-finale contre Lyon (3-0), conserve sa place en défense centrale.

AMBIANCE

A quelques heures de la grande finale, les supporters du PSG campent près de l’hôtel des joueurs parisiens. Neymar les a d’ailleurs salué en passant à proximité.

Un match pour entrer à jamais dans la légende. Au moment d’affronter le Bayern Munich à Lisbonne ce dimanche soir (21h, à suivre en direct sur TF1) pour la première finale de Ligue des champions de son histoire, le Paris Saint-Germain s’apprête à tenter d’offrir au foot français sa deuxième étoile, synonyme de victoire dans la compétition reine, 27 ans après l’Olympique de Marseille.

Déjà champion de France – pour la troisième fois de suite – et vainqueur des deux coupes nationales, Paris espère maintenant décrocher le Graal continental. Un titre qui a pour l’instant échappé aux “gazodollars” de ses propriétaires qatariens, arrivés en 2011 avec déjà un objectif, aussi ardu qu’évident : se hisser au sommet de l’Europe. 

“Un petit avantage pour le Bayern”

Ce rêve, “plus grand”, fidèle à sa devise, le PSG est (enfin) en mesure de pouvoir le vivre, après sept échecs consécutifs au stade des quarts (4) ou des huitièmes de finale (3). Mais le plus dur reste à faire. Pour atteindre son but, au-delà d’en mettre un maximum, il lui faudra contrer les assauts d’un expérimenté Bayern, vainqueur de la C1 à cinq reprises et archi-favori. 

Sûr de sa puissance offensive incarnée par la gifle infligée à Barcelone (8-2) et par Robert Lewandowski (meilleur buteur du tournoi avec 15 buts), le club fondé en 1900 – 70 ans avant son adversaire, récent quinquagénaire – se présentera en tout cas sur la pelouse de l’Estádio da Luz avec son équipe-type et la ferme intention de jouer les troubles fêtes. Ce que ne méconnaît pas Thomas Tuchel, le coach allemand du PSG, lucide mais sans complexe d’infériorité à la veille du choc. “Dans cette compétition-là, c’est un petit avantage pour le Bayern d’être habitué à jouer les finales. Mais ce n’est pas décisif.”

Lire aussi

Motif d’optimisme pour l’ex-entraîneur du Borussia Dortmund, déjà poil à gratter des Bavarois à l’époque : la confiance affichée par ses joueurs ces derniers jours. Galvanisés par leurs dernières victoires, in extremis face à l’Atalanta, tout en maîtrise contre Leipzig, Neymar, Mbappé, Di Maria & co ont su répondre présents – et même briller – pendant ce “Final 8”, format inédit imaginé par l’UEFA pour achever cette édition interrompue cinq mois par la pandémie de Covid-19

Matches à élimination directe, terrain neutre, camp de base inchangé… Simplifiée en raison de la complexité du contexte comme du calendrier, la Ligue des champions nouvelle formule, également marquée par le parcours de Lyon, a permis au PSG de se remettre rapidement dans le rythme du haut niveau. Et de lui donner de solides raisons d’y croire malgré la tâche kolossal qui se prépare. “Cette année, jusqu’à maintenant, on a eu un parcours incroyable”, fait valoir le milieu parisien Marco Verratti. “Maintenant, il nous reste 90 minutes, les plus importantes de notre carrière de footballeur et de l’histoire du club.” Un match pour entrer à jamais dans la légende.

Les équipes probables

PSG : Navas (ou Rico) – Kehrer, Thiago Silva (cap.), Kimpembe, Bernat – Herrera, Marquinhos, Verratti (ou Paredes) – Di Maria, Neymar, Mbappé

Bayern Munich : Neuer – Kimmich, Boateng (ou Süle), Alaba, Davies – Goretzka, Thiago – Gnabry, Müller, Perisic (ou Coman) – Lewandowski 

Toute l’info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Suivez la finale en direct et en clair sur TF1 à partir de 21h en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *