“UN DEFI IMMENSE” 

“On ne s’imagine pas comme pompier de Paris un jour intervenir pour sauver Notre-Dame !” : le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris, est revenu sur l’intervention qui a duré plusieurs heures. “Le temps a joué au début contre nous, le vent a joué contre nous et il fallait reprendre le dessus. “La priorité que l’on s’était donné, c’était de sauver les deux beffrois (partie qui supporte les tours), et les deux beffrois ont été sauvés. Imaginez : la charpente des beffrois fragilisée, les cloches qui s’effondrent, c’était vraiment notre crainte !”

(…) L’ensemble des œuvres d’art qui étaient dans la partie +trésor+ ont été sorties. La plupart du temps, les pompiers de Paris s’engagent pour préserver les personnes, là, il s’agissait vraiment de sauvegarder des biens, de préserver ce qui pouvait l’être encore, donc de faire des choix. De se dire que la partie de la toiture prise par le feu n’était pas sauvable et de prendre le parti de mettre tous nos moyens pour protéger les deux beffrois, de mettre tous les moyens et les hommes qui étaient engagés à l’intérieur pour sauver les œuvres.”