EN DIRECT – Manifestations du 1er mai en cours à Paris, Lille, Nantes, Toulouse… – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Jean-Luc Mélenchon vient de s’exprimer à Lille

Jean-Luc Mélenchon, à Lille, a prononcé un discours où plusieurs thèmes ont été abordés : le chômage, le covid mais également les élections présidentielles. Il a annoncé qu’il souhaitait que “le 1er mai 2022 (il) revienne vous voir comme président de la République”. Il a également déclaré avoir “un vœu pour la classe ouvrière: être libéré de la peur du chômage, de la peur du lendemain”. Pour Jean-Luc Mélenchon, “ce qui compte, c’est le ‘tous ensemble'”.

La manifestation à Lille se prépare

La manifestation lilloise va prendre son départ depuis la porte des postes, un quartier populaire de la ville. Plusieurs centaines de manifestants ont répondu présents.

Les députés de la France Insoumise ont invité Jean-Luc Mélenchon. Il est attendu pour une prise de parole afin d’apporter son soutien dans les Hauts-de-France. Une région symbolique d’un point de vue social. Hier l’usine Bridgestone a fermé ses portes définitivement. Beaucoup de blouses blanches, de soignants, sont également présents dans le cortège.

D’autres journées de mobilisation prévues

Alors qu’Emmanuel Macron a dévoilé jeudi un calendrier du déconfinement “en quatre étapes”, qui devrait s’accélérer entre le 19 mai et le 30 juin, la CGT espère que le 1er mai sera le début d’une montée en puissance des mobilisations.

Philippe Martinez prévient déjà que “d’autres journées d’action en mai et juin scanderont ce printemps offensif”.

Présence de responsables politiques

A un an de la présidentielle, certains responsables politiques de gauche ont aussi annoncé leur présence, à l’instar de Jean-Luc Mélenchon (LFI) à Lille, de Fabien Roussel (PCF) dans la même ville puis à Paris ou encore Olivier Faure (PS) et Julien Bayou (EELV) également dans la capitale.

Certains d’entre eux mettent en avant la contestation de la réforme de l’assurance-chômage qui doit commencer à entrer en vigueur au 1er juillet et est dénoncée unanimement par les cinq grandes centrales syndicales. Le secteur culturel, qui occupe des théâtres depuis le 4 mars notamment pour contester la réforme, devrait d’ailleurs grossir les rangs des manifestants, au départ de l’Odéon à midi.

De nombreuses manifestations prévues

La CGT a appelé, avec FO, la FSU et Solidaires à faire du 1er mai une “journée de mobilisation et de manifestations”, “pour l’emploi, les salaires, les services publics, la protection sociale, les libertés et la paix dans le monde”.

La CGT, qui “espère du monde”, comptabilisait vendredi près de 300 manifestations dans l’Hexagone, notamment à Nantes, Marseille ou encore Lyon, qui se tiendront dans le respect des consignes sanitaires. Les autorités s’attendent à environ 100.000 manifestants sur l’ensemble du territoire. En 2019, le ministère de l’Intérieur avait comptabilisé 164.000 manifestants et la CGT 310.000.

A Paris, le cortège partira à 14H00 de la place de la République en direction de celle de la Nation, à l’appel des quatre organisations syndicales et des mouvements de jeunesse Unef et UNL. Le numéro un de la CGT et son homologue de FO Yves Veyrier défileront côte à côte.

Un 1er mai sous Covid mais dans la rue

Une nouvelle fois, la journée internationale des travailleurs se célèbre sous le signe du Covid-19. Mais cette fois la mobilisation sociale reprend des airs classiques dans la rue.

“L’an dernier, il y a eu de la frustration de ne pas pouvoir défiler. Nous reprenons nos bonnes habitudes”, se réjouit le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, après un 1er mai 2020 confiné. Et d’affirmer qu’il n’est pas question de “sonner le réveil” des mobilisations sociales car “les colères sont déjà bien là”, dans un entretien à l’Humanité vendredi.

Leave a Reply

%d bloggers like this: