[En direct] Macron : les annonces sur le déconfinement – JDN

Spread the love
  • Yum

[En direct] Macron : les annonces sur le déconfinement [ANNONCE MACRON] Le président a pris la parole ce mardi 24 novembre à 20 heures pour une nouvelle allocution télévisée. Au menu, le détail sur l’allègement, très progressif, des mesures de confinement.

Un mois après la mise en œuvre du reconfinement pour faire face à la deuxième vague de Covid-19, le président de la République s’adresse de nouveau aux Français. Au menu de cette nouvelle allocution télévisée, les modalités et le calendrier du déconfinement, qui s’annonce très progressif. Une prise de parole très attendue à l’approche du 1er décembre, date jusqu’à laquelle, au moins, le chef de l’Etat avait annoncé que ce deuxième confinement durerait. Réouverture des commerces, des bars, des restaurants, limite du kilomètre autour du domicile, maintien de l’attestation, limitation du nombre de personnes pour les rassemblements privés à Noël et au 31 décembre, restrictions de déplacement pendant les vacances de Noël… Suivez en direct les annonces du président.

20:09 – Une nouvelle étape s’ouvrira à partir du samedi 28 novembre matin

Le confinement et le système de l’attestation resteront en vigueur. Il faudra continuer à rester chez soi, télétravailleur lorsque possible et renoncer aux déplacements familiaux non nécessaires. Mais les déplacements pour motif de promenade seront désormais permis dans un rayon de 20 kilomètres et pour 3 heures. Les activités scolaires de plein air seront de nouveau autorisées. Pour les cultes, les rassemblements jusqu’à 30 personnes seront autorisés. Tous les commerces pourront rouvrir et les services à domicile jusqu’à 21 heures au plus tard reprendre dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte. Les bibliothèques et archives pourront également rouvrir.

20:01 – “Le pic de la seconde vague de l’épidémie est passée”

“Le nombre de cas positifs journaliers positifs au Covid-19 a fortement reculé. Il était supérieur à 60 000 il s’est établi la semaine dernière à 20 000 cas par jour en moyenne”, a rappelé le président au début de son allocution. “Nous redoutions des chiffres bien pires encore et nous les avons évités. L’esprit civique dont vous avez fait preuve a été efficace.”

19:24 – L’objectif de passage sous la barre des 5 000 nouvelles contaminations atteint

A quelle sauce allons-nous être déconfinés ? Le président de la République nous le dira lors de son allocution prévue ce soir à 20 heures. Lors de sa prise de parole du 14 octobre dernier, au cours de laquelle il avait annoncé la mise en place du couvre-feu, Emmanuel Macron avait fixé comme objectif le passage sous la barre des 5 000 nouvelles contaminations quotidiennes. Qu’en est-il aujourd’hui ? Depuis plusieurs jours, ce chiffre est en baisse. Lundi 23 novembre, il est même tombé sous la barre des 5 000 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, avec 4 452 nouvelles contaminations. La prudence reste toutefois de mise, les chiffres du lundi reflétant la journée du dimanche au cours de laquelle moins de tests sont effectués qu’un jour de semaine.

19:10 – Vers le versement d’une compensation financière pour inciter les malades à s’isoler ?

C’est en tout cas ce qu’a suggéré l’association France Assos Santé. Cette dernière a en effet publié ce mercredi une tribune dans “Le Parisien” appelant Emmanuel Macron, qui doit s’exprimer ce soir à 20 heures, à allouer “une compensation matérielle” aux malades devant s’isoler, afin d’éviter un nouveau confinement. Selon Claude Rambaud, la vice-présidente, “il faut une compensation pour les gens qui, matériellement, ne peuvent supporter” financièrement “cette semaine d’isolement” en cas de contagion au Covid-19.

18:58 – La vaccination obligatoire pour prendre l’avion ?

Faudra-t-il présenter un certificat de vaccination pour prendre l’avion ? Nous n’en sommes pas encore là, mais certaines compagnies aériennes y réfléchissent déjà. C’est le cas de l’Australienne Qantas, par exemple, qui exigera un vaccin pour les passagers des vols internationaux dès que celui-ci sera disponible pour le public. C’est ce qu’a annoncé son PDG Alan Joyce, qui estime que cette obligation deviendra monnaie courante dans le secteur. Avant de savoir si oui ou non un vaccin sera obligatoire pour prendre l’avion, attendons déjà de connaître les restrictions de déplacement qui perdureront dans les prochaines semaines, et que le président de la République devrait détailler dans son discours prévu ce soir à 20 heures.

18:44 – Une attestation, même après le 1er décembre

Ce soir à 20 heures, le président de la République devrait annoncer la nature et le calendrier des premières mesures d’allègement du dispositif de confinement mis en place fin octobre en France. Parmi ces mesures pourrait figurer la fin de la limite du kilomètre autour de son domicile pour effectuer des promenades quotidiennes d’une heure, sortir son chien ou faire son footing. Cela ne signifie pas la fin de l’attestation de déplacement. En tout cas, le Premier ministre Jean Castex a affirmé en séance de questions / réponses à l’issue d’une conférence de presse le 12 novembre dernier qu’une attestation serait toujours nécessaire à compter du 1er décembre pour se déplacer. S’agira-t-il de l’attestation de déplacement dérogatoire ? D’un autre document ? Pour rappel, après le premier confinement instauré au printemps dernier, un nouveau document avait vu le jour : une attestation 100 kilomètres, nécessaire jusqu’au 2 juin 2020 pour parcourir plus de 100 kilomètres hors de son département de résidence.

18:23 – Le gouvernement a demandé à la SNCF de se tenir “prête à compter de mi-décembre”

On ne sait toujours pas si les déplacements inter-régions seront autorisés pour les fêtes de fin d’année. Une information que le président de la République donnera peut-être dans son discours de ce soir sur les modalités de sortie du confinement. Les dernières déclarations du ministre délégué chargé aux Transports sont de bonne augure. Ce dernier a en effet “demandé à la SNCF d’être prête à compter de mi-décembre”, comme il l’a fait savoir sur Europe 1 le 20 novembre dernier. “Et d’avoir à la fois, l’outil industriel qui est prêt, c’est-à-dire les trains prêts à rouler à compter de mi-décembre et jusqu’au 4 janvier, et d’avoir les réservations qui sont possibles”. Sans pouvoir garantir aux Français qu’ils pourront librement circuler à la période des fêtes, le ministre a toutefois rappelé que les billets de train pour les fêtes sont remboursables et échangeables jusqu’au dernier jour avant de prendre le train. Plus de détails ici sur la politique de remboursement mise en place par la SNCF.

18:09 – A quoi pourraient ressembler les magasins après leur réouverture ?

Dans son discours de ce soir, Emmanuel Macron devrait aborder la question de la réouverture des petits commerces et préciser la date à laquelle ils pourront de nouveau accueillir du public. Une réouverture conditionnée à l’application d’un protocole sanitaire renforcé, qui n’a pas encore été dévoilé. Il est toutefois question d’abaisser la jauge de personnes pouvant être présentes par surface à une personne pour 8 mètres carrés, contre une personne pour 4 mètres carrés dans les dernières conditions applicables. Des magasins qui pourraient être moins fréquentés, donc, mais aussi ouverts le dimanche pendant plusieurs semaines afin d’étaler les horaires d’ouverture et réduire le risque de concentration. On parle également de permettre la prise de rendez-vous dans certains cas.

18:00 – Le 100% télétravail jusqu’en 2021 ?

Le Premier ministre Jean Castex avait prévenu le 12 novembre dernier : les premières mesures d’allègement devaient se limiter à la réouverture de certains commerces. Cela n’annonçait pas de changement dans le discours de l’exécutif sur le télétravail, lequel doit, depuis le reconfinement, s’effectuer 100% du temps pour toutes les activités qui le permettent. Les dernières déclarations en date de la ministre du Travail Elisabeth Borne vont dans ce sens : “Les règles actuelles s’appliqueront jusqu’aux vacances de Noël”, a-t-elle lancé lors d’une réunion avec les partenaires sociaux le 16 novembre dernier. Il y a peu de chance, donc, que le président de la République annonce un changement de position de l’exécutif concernant la question télétravail dans son allocution de ce soir.

17:36 – Bars, coiffeurs, salles de théâtre.. Qui pourrait bientôt rouvrir ?

Dans son discours de ce soir, Emmanuel Macron devrait non seulement s’exprimer sur la date exacte de réouverture des commerces fermés depuis le début du deuxième confinement, mais aussi sur la nature de ceux-ci. D’après les informations dont nous disposons à l’heure actuelle, la plupart des commerces (salons de coiffure, magasins de vêtements, librairies, fleuristes…) pourraient rouvrir dans les jours qui viennent, sous réserve de l’application d’un nouveau protocole sanitaire renforcé, lequel sera détaillé prochainement. Les cinémas et salles de spectacle pourraient également faire partie des établissements concernés par les premières mesures d’allègement du confinement. Les stations de ski, elles, devraient être fixées dans les 10 prochains jours. Les bars, cafés, restaurants ainsi que les salles de sport devraient quant à eux rester fermés au moins jusqu’au 15 janvier 2021.

17:27 – Vers un nouveau plan de déconfinement en trois étapes

Un nouveau plan de déconfinement en trois étapes, comme au printemps dernier, semble se dessiner. Pas question pour autant, martèle l’exécutif depuis plusieurs jours, de répéter les erreurs du premier déconfinement. L’allègement des restrictions actuelles s’annonce donc très, très progressif. Une première étape est envisagée au 1er décembre, avec la réouverture des petits commerces, dont la date exacte devrait être annoncée par le président de la République ce soir, et la fin de la limite du kilomètre autour du domicile pour se balader, faire son footing ou promener ses animaux de compagnie. Une attestation devrait toutefois toujours être nécessaire pour se déplacer à compter du 1er décembre, comme l’avait fait savoir le Premier ministre à l’issue d’une conférence de presse le 12 novembre dernier. La deuxième vitesse pourrait être enclenchée autour du 20 décembre, pour les fêtes de fin d’année, même si des restrictions perdureront. Il faudrait ensuite attendre 2021 pour voir débuter la troisième et dernière étape.

17:23 – Vers la fin de la limite du kilomètre quotidien autour du domicile ?

Dans son discours de ce soir, en dehors de la réouverture des petits commerces, Emmanuel Macron ne devrait pas annoncer d’allègements significatifs du dispositif de confinement. Par pour tout de suite, en tout cas. L’exécutif a fait savoir à plusieurs reprises et par le biais de plusieurs personnalités qui en sont issues que la sortie de ce deuxième confinement serait très progressive. Il est toutefois question de la fin de la limite d’une heure quotidienne et du rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour se promener, faire son footing ou sortir ses animaux de compagnie.

17:11 – Pour leur réouverture, les coiffeurs réclament un protocole sanitaire adapté

Bercy travaille depuis plusieurs jours à la définition d’un nouveau protocole sanitaire renforcé qui doit s’appliquer pour la réouverture des commerces. Si celui-ci n’a pas encore été officialisé, il est question d’une jauge d’occupation d’une personne par 8 mètres carrés de surface dans les magasins. Une limite impossible à respecter dans les salons de coiffure, estime l’Unec, syndicat de la profession. Vu la superficie d’un salon de coiffure, aux alentours “de 45 à 50 mètres carrés” en moyenne, d’après le président du syndicat, Christophe Doré, le respect d’une telle jauge conduirait beaucoup de professionnels à travailler à perte. Des négociations sont en cours à Bercy.

16:55 – A Noël, “On coupe la bûche en deux et papy et mamie mangent dans la cuisine”

A Noël, “On coupe la bûche en deux et papy et mamie mangent dans la cuisine”. Cette formule choc est celle de Rémi Salomon, président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP. Une manière, “indécente” estiment certains sur les réseaux sociaux, de rappeler que les fêtes qui approchent seront placées sous le signe du coronavirus.

16:45 – Dans son discours aux Français, E. Macron devrait aborder la question de Noël

Si ces fêtes de fin d’année s’annoncent bien différentes de celles auxquelles ils sont habitués, elles pourront a priori tout de même avoir lieu… En petit comité. Le Premier ministre Jean Castex avait déjà laissé entendre le 12 novembre dernier lors de son point d’étape sur la lutte contre le Covid-19 “qu’il ne serait pas raisonnable d’espérer pouvoir organiser de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes notamment pour le réveillon du 31 décembre”. Le président de la République devrait donner des précisions sur les limitations concernant les rassemblements privés de fin d’année dans son discours de ce soir. Une limite à six personnes pourrait être recommandée pour les fêtes de Noël.

Leave a Reply

%d bloggers like this: