La conférence se termine, merci de l’avoir suivie. Les principaux points à retenir  : 

– des Pixel 3 sans surprise majeure, dans la lignée des deux précédents modèles, avec un gros accent mis sur l’appareil photo, vendus à partir de 860 euros et disponibles pour la première fois en France

– une tablette-PC, la Pixel Slate, avec un clavier original et un Chrome OS repensé

– un Google Home Hub avec un écran et sans caméra, vendu 149 dollars, disponibilité en France encore inconnue 

C’est un grand classique : les prix américains sont toujours annoncés hors TVA (qui varie aux Etats-Unis d’un état à l’autre). Ajoutez à cela la conversion dollars-euros, et les prix gonflent souvent très nettement entre le tarif en dollars et celui en Europe.

Ah, nous venons d’avoir les détails sur les prix et disponibilités en France : ils seront vendus sur le site de Google, chez SFR, Orange, Bouygues, ainsi que chez Darty, Boulanger et à la Fnac à partir du 2 novembre. Reste à espérer que leur disponibilité sera bonne, car Google a connu des problèmes d’approvisionnement sur certaines générations de Pixels. Il faudra compter 860 euros pour le modèle compact et 960 euros pour le modèle XL, auxquels il faudra rajouter un supplément pour passer de 64 Go de mémoire à 128 Go.

Le détail n’a pas été donné ; pour l’instant, on sait uniquement qu’il sera disponible en France, contrairement aux deux précédents modèles.

Et il sera bien disponible en France, ainsi que dans une douzaine d’autres pays.

Le prix : le Pixel 3 démarrera à 799 dollars (79 pour le Pixel Stand).

Le Pixel Stand permet bien sûr de recharger le téléphone, mais “Ce n’est pas simplement un chargeur ; il change votre rapport au téléphone”, affirme Google. 

Un détail intéressant sur l’écran de veille : il sera possible de signaler directement les appels indésirables et publicitaires. 

L’appareil photo pourra aussi prendre des photos automatiquement quand il détecte un sourire ou une grimace ; vous pourrez indiquer au capteur de suivre un animal ou objet qui bouge ; et aussi demander à l’appareil photo de reconnaître un objet ou un vêtement.

On hésitera à prendre au mot cette comparaison en basse luminosité, qui n’a pas nécessairement été choisie au hasard. 

Le Pixel, comme ses concurrents chez Apple, prendra plusieurs photos à très bref intervalle, pour pouvoir sélectionner la meilleure et/ou les fusionner pour ne garder que la meilleure (“meilleure” étant déterminé par l’algorithme de l’appareil photo, qui n’a pas forcément les mêmes goûts que vous, surtout si vous aimez le flou artistique).

Le moment “mon appareil photo est meilleur que celui de la concurrence” nous est cette fois présenté via un partenariat avec la photographe-star Annie Leibovitz. Mais malgré les incontestables progrès des appareils photo des smartphones, à ce stade, l’écrasante majorité des professionnels de la photo continuent de leur préférer les réflex, dont la qualité demeure supérieure.

C’est vrai que c’est potentiellement gênant pour beaucoup d’usages boulot.

Google promet des haut-parleurs 40 % PLUS PUISSANTS pour celles et ceux qui VEULENT FAIRE PROFITER LEURS VOISINS DE TRAIN de leurs playlists.

“Le Pixel 3 est un téléphone qui peut se répondre à lui-même.”

Wow.

Niveau tarif, il faudra compter 599 dollars pour la tablette elle-même, auxquels il faudra rajouter 199 dollars pour le clavier, vendu à part, et 99 dollars pour le stylo connecté si vous voulez vous la jouer arty.

Débat à la rédaction : ce clavier est-il cool ? L’auteur de ce live vote “oui”. 

A nouveau, mettre l’accent sur la sécurité serait certainement mieux perçu si cette conférence n’avait pas lieu au lendemain de très embarassantes révélations sur le problème de sécurité ayant touché Google+.

Ecran, “gros son”, double caméra 8MP… L’interface est très proche de celle d’une tablette. 

Vous avez tout à fait raison, nous avons écrit une ânerie. Nous supprimons le post, et l’auteur sera condamné à la torture de l’eau. 


Rick Osterloh est de retour pour parler de Chrome OS, et surtout des Pixelbooks, les ordinateurs/tablette. Le prochain modèle sera la “Pixel Slate”. “Ce n’est pas un ordinateur qui tente d’être une tablette, ni une tablette qui est en réalité un téléphone”, affirme 
Google. 

Vendu à partir du 22 octobre pour 149 dollars (prix et dispo en Europe non encore connus).

D’après nos tests, c’est effectivement plus efficace. 

Nouvelle fonctionnalité : “home view”, qui rassemble tous les machins connectés installés chez vous dans une même interface. Il sera possible de contrôler le tout depuis n’importe quel appareil, même à distance. Utile par exemple si vous devez ouvrir à distance au plombier qui vient pour réparer une fuite.

Hub reconnaît la voix qui lui parle pour personnaliser les informations qu’il donne. Google le présente beaucoup comme un compagnon pour la cuisine, où il faut reconnaître que l’écran aura clairement son utilité.

Bonne nouvelle : Google Hub, la version avec tablette de Google Home, n’aura pas de caméra intégrée. “Nous voulions que vous puissiez vous sentir à l’aise quelle que soit la pièce dans laquelle il est installé”, dit Google. On ne vous recommande malgré tout pas de l’installer dans votre chambre comme sur la photo, mais c’est vous qui voyez. 

Niveau design, les nouveaux Pixel conservent la signature esthétique de leurs prédécesseurs : une bande de peinture réflechissante au dos du mobile.

Comme aux jeux du cirque, les nouveautés sortent du sol pour être admirées par les spectateurs de la conférence, qui pourront voter avec un pouce vers le haut ou le bas (probablement sur YouTube).

Et voici le Pixel 3 : “Nous avons conçu le meilleur appareil photo, et nous l’avons intégré au téléphone le plus utile au monde”, dit M. Osterloh.

Les habitués de ce type de conférence peuvent désormais cocher la case “meilleur téléphone” de leur bingo. 

“Nous respectons nos utilisateurs. Nous voulons les respecter en tant qu’individus, et leur offrir leur propre Google. L’assistant Google est la meilleure expression de cela. Nous sommes engagés dans la sécurité de nos utilisateurs. Google Play Protect est le système de protection le plus déployés dans le monde”. 

Ce plaidoyer de M. Osterloh est quelque peu surréaliste, moins de 24 heures après que Google a reconnu avoir intentionellement dissimulé une faille de sécurité touchant certains profils Google+.

“Les grandes innovations à venir ne viennent pas du seul matériel : elles seront à l’intersection du matériel, du logiciel et de l’intelligence artificielle”, dit-il.

Rick Osterloh, responsable du hardware chez Google, commence par une longue liste de toutes les améliorations introduites ces dernières années pour rendre la recherche plus rapide : traduction automatique, optimisations techniques, intelligence artificielle, etc… Un flot de choses déjà connues.

Et démarre par une séquence de youtubeurs affirmant chacun tout savoir du Pixel 3. Un peu comme si le Pixel 3 avait eu un compte Google+.

La conférence démarre, c’est parti pour une vague d’annonces. 

Au niveau logiciel, le principal avantage des Pixel est qu’ils ont le droit en avant-première aux toutes nouvelles versions d’Android, avec leur lot de nouvelles fonctionnalités et de correctifs. Les versions d’Android qui équipent les téléphones Samsung ou Huawei sont légèrement modifiées – savoir laquelle est “meilleure” est une question de goûts et d’habitudes.

En ce qui concerne le matériel, cela dépend des cas et de ce que vous cherchez.

A ce stade, la technologie n’en est qu’à l’étape de test. Si ces derniers sont concluants, il n’y a pas de raison qu’elle ne puisse pas fonctionner sur Chrome mobile… A condition que votre connexion à Internet tienne la charge.

Eh bien pour le dire en très résumé, le Pixel 2 est clairement du haut de gamme : très bon processeur, très bon écran, très bon appareil photo, et prix à l’avenant (899,00 $ pour le modèle le plus petit et le moins cher). Ca reste moins cher qu’un iPhone XS qui débute à 1 160 euros mais bon on ne va pas se mentir, c’est très cher. C’est d’ailleurs un reproche régulièrement fait aux téléphones commercialisés par Google, qui étaient historiquement dans le milieu de gamme de qualité à prix abordable avant l’arrivée des Pixel. 

Par ailleurs il est assez difficile de se procurer un Pixel 2 : ils ne sont pas vendus sur le store français de Google. Le fait que la conférence d’aujourd’hui soit retransmise à Paris laisse supposer que cela pourrait changer pour le Pixel 3. Et Google ne dit pas combien il en a vendu…

Il va bien, il termine de nettoyer son compte Google+ !

Merci de votre fidélité et de votre ouverture d’esprit !

Et puis surtout, en matière de fuites, on s’est déjà beaucoup intéressés à l’autre : la fuite de données qui a potentiellement concerné des centaines de milliers d’utilisateurs de Google+, que Google a découverte en mars mais avait gardée secrète jusqu’à ce que le Wall Street Journal en révèle l’existence. 

Comme quoi c’est parfois plus facile de garder secrète une faille de sécurité majeure que les caractéristiques d’un téléphone. 

Alors évidemment, sur le fond, les plus grincheux d’entre vous souligneront qu’on sait déjà à peur près tout des annonces du jour, qui ont tellement fuité dans la presse spécialisée américaine qu’il doit y avoir au moins trente centimètres d’eau dans les locaux de The Verge ou de Gizmodo. Vous pouvez d’ores et déjà y trouver la plupart des infos qui devraient être révélées dans quelques minutes. 

Mais bon, c’est un peu comme de savoir qui va mourir à la fin de l’épisode de Game of Thrones. Ça enlève un gros bout de l’intérêt. 

Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à la conférence “Made by Google”, qui débutera un peu avant 17 heures et tournera principalement autour de la présentation des nouveaux modèles de téléphone Pixel de Google. Avant de nous lancer dans le vif du sujet, quelques choses à savoir : 

– Pixels ne touche malheureusement aucun dividende sur le Pixel phone. 

– Nous espérons sincèrement que tous les lecteurs nous ayant reproché de faire un live pour la dernière keynote d’Apple “alors que vous n’en faites jamais pour les autres” sont là aujourd’hui. 

– Comme d’habitude, ce live comportera une dose non nulle de second degré et d’humour de plus ou moins bon goût. Vous voilà prévenu.