Vendu à partir du 22 octobre pour 149 dollars (prix et dispo en Europe non encore connus).

Nouvelle fonctionnalité : “home view”, qui rassemble tous les machins connectés installés chez vous dans une même interface. Il sera possible de contrôler le tout depuis n’importe quel appareil, même à distance. Utile par exemple si vous devez ouvrir à distance au plombier qui vient pour réparer une fuite.

Hub reconnaît la voix qui lui parle pour personnaliser les informations qu’il donne. Google le présente beaucoup comme un compagnon pour la cuisine, où il faut reconnaître que l’écran aura clairement son utilité.

Bonne nouvelle : Google Hub, la version avec tablette de Google Home, n’aura pas de caméra intégrée. “Nous voulions que vous puissiez vous sentir à l’aise quelle que soit la pièce dans laquelle il est installé”, dit Google. On ne vous recommande malgré tout pas de l’installer dans votre chambre comme sur la photo, mais c’est vous qui voyez. 

On passe désormais à l’incontournable moment consacré à Nest, les thermostats connectés. Qui ne sont pas disponibles en France, et qui font partie de ces produits tellement américains qu’aucun européen ne semble s’y intéresser. On aurait clairement préféré un détecteur automatique de fuites.

Et voici le Pixel 3 : “Nous avons conçu le meilleur appareil photo, et nous l’avons intégré au téléphone le plus utile au monde”, dit M. Osterloh.

Les habitués de ce type de conférence peuvent désormais cocher la case “meilleur téléphone” de leur bingo. 

“Nous respectons nos utilisateurs. Nous voulons les respecter en tant qu’individus, et leur offrir leur propre Google. L’assistant Google est la meilleure expression de cela. Nous sommes engagés dans la sécurité de nos utilisateurs. Google Play Protect est le système de protection le plus déployés dans le monde”. 

Ce plaidoyer de M. Osterloh est quelque peu surréaliste, moins de 24 heures après que Google a reconnu avoir intentionellement dissimulé une faille de sécurité touchant certains profils Google+.

“Les grandes innovations à venir ne viennent pas du seul matériel : elles seront à l’intersection du matériel, du logiciel et de l’intelligence artificielle”, dit-il.

Rick Osterloh, responsable du hardware chez Google, commence par une longue liste de toutes les améliorations introduites ces dernières années pour rendre la recherche plus rapide : traduction automatique, optimisations techniques, intelligence artificielle, etc… Un flot de choses déjà connues.

Et démarre par une séquence de youtubeurs affirmant chacun tout savoir du Pixel 3. Un peu comme si le Pixel 3 avait eu un compte Google+.

La conférence démarre, c’est parti pour une vague d’annonces. 

Et puis surtout, en matière de fuites, on s’est déjà beaucoup intéressés à l’autre : la fuite de données qui a potentiellement concerné des centaines de milliers d’utilisateurs de Google+, que Google a découverte en mars mais avait gardée secrète jusqu’à ce que le Wall Street Journal en révèle l’existence. 

Comme quoi c’est parfois plus facile de garder secrète une faille de sécurité majeure que les caractéristiques d’un téléphone. 

Alors évidemment, sur le fond, les plus grincheux d’entre vous souligneront qu’on sait déjà à peur près tout des annonces du jour, qui ont tellement fuité dans la presse spécialisée américaine qu’il doit y avoir au moins trente centimètres d’eau dans les locaux de The Verge ou de Gizmodo. Vous pouvez d’ores et déjà y trouver la plupart des infos qui devraient être révélées dans quelques minutes. 

Mais bon, c’est un peu comme de savoir qui va mourir à la fin de l’épisode de Game of Thrones. Ça enlève un gros bout de l’intérêt. 

Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à la conférence “Made by Google”, qui débutera un peu avant 17 heures et tournera principalement autour de la présentation des nouveaux modèles de téléphone Pixel de Google. Avant de nous lancer dans le vif du sujet, quelques choses à savoir : 

– Pixels ne touche malheureusement aucun dividende sur le Pixel phone. 

– Nous espérons sincèrement que tous les lecteurs nous ayant reproché de faire un live pour la dernière keynote d’Apple “alors que vous n’en faites jamais pour les autres” sont là aujourd’hui. 

– Comme d’habitude, ce live comportera une dose non nulle de second degré et d’humour de plus ou moins bon goût. Vous voilà prévenu.