EN DIRECT – Français tués au Niger : “Des enfants dont la France peut être fière” pour Castex – LCI

Spread the love
  • Yum

PLAINTE

Si l’enquête stagne à Niamey, à Paris, une plainte a été déposée par l’association française des victimes de terrorisme (AFVT) pour “atteinte à l’intégrité d’un cadavre” et “provocation publique à la discrimination par voie électronique”.

Après l’annonce de la mort de ce groupe d’humanitaires, dimanche 9 août, de nombreuses photos des cadavres avaient circulé sur les réseaux sociaux, souvent le fait de groupes ou individus marqués à l’extrême droite, note Guillaume Denoix de Saint-Marc, directeur de l’association : “Nous sommes nombreux à avoir été choqués par la circulation de ces images ainsi que par l’utilisation qu’en font certains internautes identitaires pour appeler à la haine contre les musulmans dans leur globalité”.

“Des familles, malheureusement, ont vu ces images, qui font des dégâts psychologiques énormes et certaines envisagent de se joindre à la plainte”, a ajouté le responsable associatif, qui indique que des membres de l’association avaient signalé la diffusion de ces photos dès dimanche auprès de Pharos, la plateforme du ministère de l’Intérieur, avec pour résultat la suppression rapide de plusieurs publications. 

Pour des faits communs (elle avait publié en 2015 la photo du cadavre supplicié par des troupes de Daech), Marine Le Pen avait vu son immunité parlementaire levée pour diffusion d’images violentes, en 2017.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *