EN DIRECT Covid : le gouvernement supprime l’attestation de sortie en journée – Les Échos

Spread the love
  • Yum

La pandémie de Covid-19 continue d’accélérer dans le monde. Désormais, elle a infecté plus de 121 millions de personnes et provoqué près de 2,7 millions de décès. Les Etats-Unis restent les plus affectés en nombre de morts, suivis par le Brésil et le Mexique. Le bilan, côté français, atteint désormais quelque 92.000 victimes.

En France, seize départements sont de nouveau confinés pour quatre semaines minimum depuis ce samedi matin. Mais, quelques heures seulement après son entrée en vigueur, le gouvernement a décidé de simplifier le dispositif des attestations de sortie en journée, critiqué pour sa complexité.

Pendant ce temps, l’Europe hausse le ton avec AstraZeneca sur les livraisons de vaccins. « Nous avons l’option d’interdire toute exportation prévue. C’est le message que nous passons à AstraZeneca : respectez votre contrat avec l’Europe avant de commencer à livrer d’autres pays », a déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

Les infos à retenir

> 16 départements reconfinés dans l’Hexagone depuis ce samedi

> Le gouvernement renonce aux attestations de sortie en journée, critiquées pour leur complexité

> 50 % des adultes vaccinés une première fois au Royaume-Uni

>>> Suivez en direct les événements de ce samedi 20 mars :

> La France compte 6,1 millions de vaccinés

Depuis le début de la campagne de vaccination, 6.1 millions de personnes ont reçu au moins une injection, soit 9,2 % de la population totale et 11,7 % de la population majeure, a annoncé samedi la Direction générale de la Santé. Au 20 mars 2021, près de 8.582.000 injections ont été réalisées, en tenant compte de l’injection d’une seconde dose.

> Léger recul pour les entrées en réanimation et les hospitalisations

La France a enregistré une légère baisse des nouvelles hospitalisations et des entrées en réanimation liées au Covid-19 depuis jeudi, selon les chiffres donnés samedi par Santé publique France, qui n’avait pas publié de statistiques la veille, à cause d’un incident technique.

La pression sur les services de réanimation reste toutefois élevée, avec 4.353 malades samedi, contre 4.246 jeudi, un nouveau plus haut depuis fin novembre. Mais les nouvelles admissions ont, elles, baissé à 317 (contre 382 il y a 48 heures). Les nouvelles hospitalisations ont également baissé : 1.348 ces dernières 24 heures, contre 1.661 jeudi. Il y a désormais 25.537 malades du Covid dans les hôpitaux français, contre 25.389 jeudi.

La maladie a emporté 185 personnes à l’hôpital en 24 heures (contre 274 jeudi), portant le nombre total de décès à quelque 92.000 depuis le début de l’épidémie.

> Comment nommer les variants du Covid ?

L’apparition d’une mutation du Covid en Bretagne, nommée « variant breton » par certains et « variant du Trégor » par d’autres, illustre la question des expressions et nomenclatures utilisées pour les désigner. Un débat dont les enjeux sont aussi politiques que scientifiques.

> La raclette et la mozzarella, stars des confinements

Après le choc du premier confinement, le marché du fromage a réussi à sauver les meubles. Les Français ont augmenté leur consommation à la maison, au point de compenser en volume les pertes dues à la fermeture des restaurants. Selon les données de Kantar, les ménages ont acheté 8,2 % de fromages de plus l’an passé par rapport à l’année précédente.

> Confinement : le gouvernement recule sur l’attestation dérogatoire en journée

Marche arrière toute. Devant la levée de boucliers face à la complexité de la nouvelle attestation dérogatoire de sortie en journée (qui recense sur deux pages quinze motifs de sortie), l’exécutif a décidé de simplifier le dispositif. Dans les 16 départements confinés, entre 6 heures et 19 heures, l’attestation pourra être remplacée, en cas de contrôle, par un simple document attestant du domicile, y compris une pièce d’identité. Et il ne sera plus nécessaire de fournir un motif pour un déplacement dans un rayon de 10 kilomètres.

En revanche, « l’attestation et la justification du motif du déplacement continueront d’être requises pour les déplacements de plus de 10 kilomètres », précise Matignon dans un communiqué. Les deux nouveaux modèles d’attestation seront mis en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur « dans les prochaines heures ».

> Mesures restrictives : manifestations en Allemagne et en Suisse

Des heurts ont éclaté, ce samedi à la mi-journée, entre la police et des opposants aux mesures restrictives prises contre le Covid-19 à Cassel (centre de l’Allemagne). Le rassemblement est l’un des plus grands de ce type depuis le début de l’année outre-Rhin.

Dans la ville de Liestal (Suisse), plusieurs milliers de personnes ont également manifesté, exigeant la fin des restrictions destinées à endiguer la pandémie de Covid-19. Vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé notamment le report de la réouverture des restaurants et bars et le maintient des autres restrictions. La Suisse, qui compte 8,6 millions d’habitants, a recensé près de 578.000 cas et 9.455 décès liés au Covid-19.

> Royaume-Uni : 50 % des adultes ont reçu une première dose de vaccin

« Je suis absolument ravi de vous dire que nous avons maintenant vacciné la moitié de tous les adultes au Royaume-Uni. C’est un énorme succès », a déclaré le ministre de la Santé, Matt Hancock, dans une vidéo postée ce samedi sur Twitter. Il a remercié les personnes impliquées dans la vaste campagne de vaccination lancée début décembre.

Le Royaume-Uni a administré plus de 26 millions de premières doses de vaccin contre le Covid-19. La seule journée de jeudi, 660.276 doses de vaccin ont été injectées. L’objectif du gouvernement reste de proposer une première dose de vaccin contre le coronavirus à tous les plus de 50 ans d’ici à la mi-avril et à tous les adultes d’ici à la fin juillet.

> Les JO de Tokyo sans spectateurs étrangers

Les spectateurs étrangers ne seront pas autorisés pour les Jeux Olympiques de Tokyo prévus cet été en raison de l’épidémie due au coronavirus, a annoncé, ce samedi, le comité d’organisation. Les billets achetés en dehors du Japon seront remboursés, a-t-il précisé dans un communiqué.

> Vaccin AstraZeneca : deux nouveaux cas d’hémorragie cérébrale signalés au Danemark

Le Danemark a signalé samedi des cas de formation de caillots sanguins et d’hémorragie cérébrale chez deux membres du personnel hospitalier de la région de Copenhague ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca. L’une de ces deux personnes est morte et toutes deux sont tombées malades moins de 14 jours après la vaccination, a précisé la Région capitale du Danemark, qui gère le système de santé à Copenhague.

Le Danemark a été l’un des premiers pays européens à suspendre l’utilisation de ce vaccin AstraZeneca la semaine dernière, à la suite de cas suspects d’effets indésirables graves. Jeudi, l’Agence européenne des médicaments a confirmé son avis selon lequel ce vaccin est « sûr et efficace », avec des bienfaits supérieurs aux risques.

> Bruxelles menace AstraZeneca

« Nous avons l’option d’interdire toute exportation prévue. C’est le message que nous passons à AstraZeneca : respectez votre contrat avec l’Europe avant de commencer à livrer d’autres pays », a déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, dans une interview au groupe des médias allemand Funke.

Il y a une semaine, Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur, chargé des vaccins, avait déjà jugé « inacceptables » les retards de livraison d’AstraZeneca. Suspendu quelques jours par précaution, le vaccin du groupe suédo-britannique est de nouveau utilisé, en France notamment.

> Immobilier : les agences fermées, mais les visites toujours autorisées

« Les visites prévues ce week-end et en début de semaine prochaine pourront être assurées », se félicite-t-on à la Fnaim, après la publication d’un décret à ce sujet.

Les agences immobilières, elles, doivent en revanche rester portes closes pendant les quatre semaines à venir. Les salariés devront télétravailler. Les contacts avec les futurs locataires ou les candidats à l’acquisition devront se faire au maximum à distance, par téléphone ou via Internet.

> De nouvelles restrictions pas exclues pour d’autres départements ou régions

« D’autres départements ou régions vont probablement entrer dans ce type de dispositif dans les quinze jours ou trois semaines qui viennent », indique Olivier Guérin à « Nice-Matin ». « Nous sommes passés d’une moyenne de 20.000 à plus de 30.000 positifs/jour, c’est une augmentation massive. Et ce chiffre annonce les réanimations de dans dix jours. Nous savons que nous allons avoir quinze jours assez terribles », souligne le chef du pôle gériatrie du CHU de Nice et membre du Conseil scientifique depuis mi-février, citant la région Auvergne-Rhône-Alpes.

> Le Maire reste confiant pour 2021

« Je confirme notre ambition de parvenir à une croissance de 6 % en 2021 en France parce que nous avons une capacité de rebond qui est tout à fait exceptionnelle », a déclaré le ministre de l’Economie, interrogé ce matin sur France Inter. Cela, malgré les quatre semaines de nouveau confinement dans 16 départements.

> Cafouillages autour de la mise à disposition de l’attestation

En milieu de matinée ce samedi, l’attestation de déplacement dérogatoire obligatoire pour se déplacer entre 6 heures et 19 heures dans les départements concernés par les mesures renforcées n’était toujours pas disponible en version numérique. Les nouvelles règles sont moins simples que celles énoncées par le Premier ministre, Jean Castex, lors de sa conférence de presse jeudi soir.

« Dans ces départements, les déplacements ne sont autorisés qu’au sein du département ou dans un périmètre défini par un rayon de 30 km autour du lieu de résidence sauf pour les motifs de déplacement signalés par un astérisque sur l’attestation. De plus, les personnes résidant dans les départements n’étant pas soumis à des mesures renforcées ne peuvent entrer dans les départements soumis à des mesures renforcées au-delà d’un périmètre défini par un rayon de 30 km autour de leur lieu de résidence que pour les motifs signalés par un astérisque sur la présente attestation ainsi que dans le cadre de déplacements de longue distance conduisant seulement à un transit par une zone soumise à des mesures renforcées. »

> Reconfinement : Jour J dans 16 départements

Outre l’Ile-de France, la région Hauts-de-France ainsi que les départements des Alpes-Maritimes, de la Seine-Maritime et de l’Eure sont concernés par le reconfinement en vigueur depuis ce samedi zéro heure. Dans cette zone, les commerces et rayons non essentiels restent fermés.

Vendredi soir, le ministère de l’Economie a allongé la liste des commerces jugés essentiels et qui pourront rester ouverts. En plus des commerces qui avaient pu rester ouverts lors des précédents confinements, voici les catégories nouvellement autorisées : libraires, disquaires, salons de coiffure, magasins de plantes et de fleurs, chocolatiers, marchés mixtes en extérieurs, cordonniers, concessions automobiles sur rendez-vous, visites de biens immobiliers, selon un porte-parole du ministre délégué aux PME, Alain Griset.

Au total, quelque 90.000 commerces resteront portes closes, en incluant les quelque 25.000 commerces déjà fermés dans les centres commerciaux sur l’ensemble du territoire, précise un communiqué du gouvernement.

> L’Allemagne classe la Pologne dans les pays à haut risque

L’Allemagne va restreindre les passages à sa frontière avec la Pologne, pays classé vendredi en zone Covid-19 à haut risque par l’institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI). Cette mesure, qui prendra effet dimanche, signifie que les personnes entrant sur le territoire allemand en provenance de Pologne devront présenter un test PCR ou antigène négatif, selon l’institut, qui a également classé dans cette catégorie Chypre et la Bulgarie.

Par ailleurs, selon le vice-président de RKI, l’Allemagne est confrontée à une augmentation « très clairement exponentielle » des infections au Covid-19, liée en particulier à la diffusion du variant britannique.

> Les Polonais en confinement partiel

La Pologne est également entrée, ce samedi, en confinement partiel pour une durée de trois semaines, de nouvelles restrictions rendues nécessaires face à la recrudescence des contaminations. Le gouvernement polonais avait relâché la pression en février, autorisant l’ouverture des hôtels, musées, cinémas, théâtres et piscines avec une demi-jauge, à contre-courant des restrictions alors décidées en Europe.

> Brésil : Rio referme ses plages, VW ferme temporairement ses usines

Le maire de Rio de Janeiro a annoncé vendredi la fermeture des plages ce week-end pour freiner la propagation du coronavirus. Une décision critiquée par le président Jair Bolsonaro, qui s’est affirmé préoccupé des carences en vitamine D des habitants de Rio.

Par ailleurs, le constructeur automobile Volkswagen a annoncé vendredi une suspension temporaire de douze jours de la production dans ses quatre usines au Brésil en raison de la deuxième vague épidémique de Covid-19.

> « Flambée » des contaminations en Belgique

La Belgique enregistre depuis une semaine « une flambée » de nouvelles contaminations et une accélération des hospitalisations. Une évolution qui nécessite de « resserrer la vis » sur les restrictions et les gestes barrières, a affirmé le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke.

> Durcissement des restrictions en Sardaigne

La Sardaigne, qui faisait figure d’exception en Italie avec relativement peu de restrictions liées au Covid-19, verra les mesures se durcir dès lundi en raison d’une dégradation de sa situation sanitaire, a annoncé le ministre italien de la Santé.

> Démission du ministre équatorien de la Santé

Le ministre équatorien de la Santé, Rodolfo Farfan, a démissionné vendredi en plein scandale sur la vaccination contre le Covid-19 de personnes n’appartenant pas à des groupes prioritaires, a-t-on indiqué de source officielle.

> Wallis et Futuna lancent une campagne de vaccination massive

Une campagne massive de vaccination de toute la population majeure a été lancée ce samedi dans le petit archipel. Resté un an exempt de Covid, le virus s’y propage rapidement depuis le 6 mars, ont indiqué les autorités.

« L’idée est de vacciner massivement et rapidement la population. Nous ne sommes pas dans une priorisation comme en Métropole », a déclaré à l’AFP Hervé Jonathan, administrateur supérieur (préfet) de ces îles françaises d’environ 11.500 habitants. « La vaccination est la seule réponse médicale à l’éradication de la contamination », a-t-il ajouté, alors que le nombre de cas recensés a grimpé à 291 dans l’archipel, 282 à Wallis et 9 à Futuna.

> Problème technique sur les statistiques de Santé publique France

L’agence sanitaire n’a pu publier ses indicateurs épidémiologiques quotidiens vendredi soir. Une défaillance due à « des incidents techniques […] dans la chaîne de remontée de données vers Santé publique France ». « Ces incidents concernent les données issues des systèmes d’information SI-DEP et Vaccin Covid », précise SPF dans un communiqué diffusé tard vendredi. Avant de conclure : « Des investigations sont en cours en lien avec l’ensemble des acteurs impliqués dans la chaîne de production des données dans l’objectif de les rétablir dans les meilleurs délais. »

Leave a Reply

%d bloggers like this: