EN DIRECT – Covid-19 : les contrôles «s’accélèrent» en France – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Un important cluster dans un Ehpad de Loches (Indre-et-Loire) est passé de 143 à près de 190 cas positifs au Covid-19 et désormais 12 décès comptabilisés vendredi , selon l’Agence régionale de santé (ARS) du Centre-Val de Loire.

Dans cet Ehpad qui peut accueillir 215 résidents, «143 patients ont été testés positifs ainsi que 46 agents», a indiqué l’ARS, précisant que «douze résidents sont décédés du Covid» depuis le début de cette deuxième vague de l’épidémie, alors qu’«il n’y en avait eu aucun décès lors de la première vague». Parmi les 143 résidents testés positifs, «41 sont symptomatiques et 22 sous surveillance rapprochée», a-t-on précisé de même source.

Selon les derniers chiffres de l’Education nationale, communiqués vendredi, 12 487 élèves ont été testés positifs au coronavirus sur les sept derniers jours, et 21 structures scolaires sont actuellement fermées. Ces contaminations représentent 0,10% des 12,4 millions d’élèves de France.

Toutefois, les syndicats enseignants et des internautes, le plus souvent des professeurs, s’alarment de l’écart, très important, entre les chiffres du ministère de l’Éducation nationale et ceux de Santé publique France, concernant les taux de contamination des élèves. 

 » Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février, approuvé il y a une semaine par le Parlement et qui avait donné lieu à des débats tendus entre la majorité et les oppositions. Une soixantaine de députés, mais aussi une soixantaine de sénateurs, avaient présenté des recours contre l’article 1er et plusieurs dispositions de la loi. Le Conseil a estimé «qu’il n’y avait pas lieu de remettre en cause l’appréciation du législateur selon laquelle, d’une part, l’épidémie de covid-19 se répand à une vitesse élevée contribuant (…) à un état de catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population et selon laquelle, d’autre part, cet état devrait perdurer au moins durant les quatre mois à venir».

» LIRE AUSSI – Covid : la France est-elle l’un des seuls pays européens à recourir à un état d’urgence sanitaire ?

Une protéine «cachée» dans les spicules du virus permettrait d’ouvrir une deuxième porte d’entrée cellulaire. Cela lui permet d’être beaucoup plus infectieux et virulent que son cousin apparu en 2003. Deux équipes indépendantes de chercheurs, l’une germano-finlandaise et l’autre britannique, ont publié vendredi cette découverte dans la revue Science. Explications ici
Au printemps, nombreux avaient été les Français à s’engager pour prêter main-forte aux soignants ou aux personnes vulnérables. Avec le reconfinement, les initiatives renaissent timidement.

» Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le premier ministre Jean Castex s’est rendu vendredi sur le site des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg à la rencontre des équipes soignantes mobilisées dans la lutte contre le Covid-19. Jean Castex a notamment discuté avec des soignants du service des maladies infectieuses, dont les 23 lits sont exclusivement occupés par des patients Covid, tous sous oxygène. «Je m’efforce de marteler que ce n’est pas une maladie réservée aux personnes âgées. Je comprends que les jeunes se sentent invincibles et se sentent à l’abri, mais malheureusement c’est faux», a insisté le Premier ministre. «C’est ce qu’il faut que vous m’aidiez à faire comprendre. Il faut faire en sorte que le moins de monde possible arrive chez vous», a-t-il dit aux soignants.

» LIRE AUSSI – Covid-19: confinement, vacances de Noël, écoles, collèges et lycées… Ce qu’a annoncé Jean Castex

La circulation du coronavirus en France connaît un «léger ralentissement», peut-être lié aux couvre-feux imposés dans certaines villes mi-octobre avant le confinement, selon l’agence sanitaire Santé publique France, qui appelle toutefois à la «prudence» en attendant la confirmation de ces tendances. La semaine du 2 au 8 novembre «semble être marquée par un ralentissement de la circulation du SARS-CoV-2», même si «le niveau des indicateurs nationaux se maintient à un niveau très élevé», écrit l’agence sanitaire dans son point hebdomadaire publié jeudi soir.

» VOIR AUSSI – Confinement: «C’est une grosse période de dépression» pour les restaurateurs

C’est une première en France : une équipe de l’hôpital Foch de Suresnes a effectué le 1er novembre cette opération très technique sur un patient dont l’état ne présentait aucun espoir d’amélioration. Le malade présentait une insuffisance respiratoire aiguë, il avait développé une «une forme gravissime» de l’atteinte respiratoire qui avait entraîné une «destruction quasi complète de ses deux poumons», selon un communiqué de l’hôpital.

Un cluster de 44 cas positifs au Covid-19 a été détecté dans l’Ehpad Marius Bertrand du 4e arrondissement de Lyon, où 10 morts ont déjà été recensés depuis début novembre, a indiqué la mairie vendredi. On dénombre 32 personnes positives parmi les 80 pensionnaires, tandis que 12 agents sont malades. Un confinement a été instauré, a annoncé lors d’un point-presse le maire EELV de Lyon Grégory Doucet, et les visites familiales sont interrompues dans l’établissement, sauf pour les résidents en fin de vie.

» LIRE AUSSI – Des formations accélérées pour pallier la pénurie de personnel dans les Ehpad

L’élu LR Laurent Wauquiez s’apprête à installer des purificateurs d’air dans les lycées de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour limiter la diffusion du virus et en demande le déploiement dans les établissements à l’échelle nationale. L’utilisation des purificateurs d’air dans la lutte contre le Covid-19 est nouvelle et correspond à la découverte récente d’une transmission possible du virus par les aérosols présents dans l’air. Plusieurs établissements scolaires allemands les ont adoptés depuis quelques semaines, après des études menées par les laboratoires de l’université de Munich.

» Pour en savoir plus, cliquez ici.

«L’accélération des décès quotidiens» en France, toutes causes confondues, est «très nette» depuis la mi-octobre, a indiqué vendredi l’Insee dans son point hebdomadaire sur la mortalité pendant l’épidémie de Covid-19.

Au cours de la deuxième quinzaine d’octobre, on a compté dans l’ensemble du pays 1.930 décès en moyenne par jour, soit 18% de plus qu’à la même période de 2019, selon les chiffres encore provisoires publiés par l’Institut national de la statistique. Lors de la première quinzaine d’octobre, cette différence n’était que de 7% par rapport à l’an dernier, et de 5% lors de la deuxième moitié de septembre.

» LIRE AUSSI – Des décès sont-ils attribués à tort au Covid-19 ?

Swissmedic, l’agence suisse des médicaments, débute l’examen du vaccin expérimental contre le Covid-19 du laboratoire américain Moderna, qui a déposé une demande d’autorisation, a-t-elle annoncé vendredi, rappelant que les demandes pour les vaccins d’AstraZeneca et de Pfizer/BioNTech sont déjà sous revue.

La demande du laboratoire Moderna va être amorcée dans le cadre d’une procédure d’examen en continu, qui permet d’évaluer des données dès qu’elles sont disponibles et de les actualiser sans attendre les résultats définitifs de toutes les études en cours, a-t-elle précisé dans un communiqué.

» VOIR AUSSI – Vaccin anti-Covid: faut-il le rendre obligatoire?

» Coronavirus: l’Île-de-France respecte mieux le reconfinement que le reste du pays
» Confinement: la baisse du nombre de déplacements est moins forte qu’en mars
» Confinement: ils avaient raconté le premier, comment vivent-ils le deuxième?
» «Vouloir arrêter une épidémie avec le confinement, c’est comme vouloir arrêter la mer avec ses bras»
«Il se passe quelque chose d’extrêmement bizarre», a écrit sur Twitter Elon Musk, le patron de Tesla. En effet, l’intéressé a procédé à quatre tests antigéniques pour savoir s’il était atteint du Covid-19 et a reçu deux résultats positifs et deux négatifs. «Ai été testé pour le Covid quatre fois aujourd’hui. Deux tests sont revenus négatifs, deux sont revenus positifs. Même machine, même test, même infirmière», a-t-il ajouté.

» Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale préconise de systématiser les tests antigéniques dits rapides, à l’image de ce qui a été fait en Slovaquie. Fort d’un peu plus de 5 millions d’habitants, ce pays a proposé à toute sa population de bénéficier d’un test rapide antigénique, à deux reprises, à une semaine d’intervalle. Les deux tiers de la population ont répondu à cette proposition. 

Peu de contaminations au coronavirus dans les écoles mais une prévalence quasiment identique pour élèves et enseignants: tels sont les enseignements d’une étude parue vendredi en Autriche, qui fait également état d’un nombre d’infections plus élevé dans les établissements défavorisés.

«Il n’y a pas de différence significative entre les enfants et les professeurs», écrivent les auteurs issus de quatre universités autrichiennes et mandatés par le ministère autrichien de la Santé. Les chercheurs ont testé 10.156 élèves de l’école primaire et du collège et des enseignants asymptomatiques au hasard dans 243 établissements du pays, entre le 28 septembre et le 22 octobre, avec la méthode du gargarisme. Seuls 40 d’entre eux étaient porteurs du virus, soit une prévalence de 0,39%. Du côté des enfants, 0,37% étaient contaminés contre 0,57% des adultes de l’encadrement, une différence trop faible pour être significative selon l’étude.

» VOIR AUSSI – Comment le coronavirus se propage dans les écoles

La Belgique a vraisemblablement atteint cette semaine le pic de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus avec près de 1500 malades hospitalisés en soins intensifs, un chiffre désormais en recul, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires.

S’il est un des États européens les plus endeuillés, le pays observe désormais un ralentissement de la circulation du virus (le taux d’incidence est inférieur à celui enregistré en France selon plusieurs sources) ainsi que des nouvelles admissions à l’hôpital.

» LIRE AUSSI – Covid-19: l’épidémie amorce une lente décrue

La maire de Chicago a appelé jeudi ses 2,7 millions d’habitants à rester chez eux sauf pour des déplacements essentiels, dont le travail et l’école, à partir de lundi. «Il est fortement conseillé aux habitants de ne recevoir aucun invité à leurs domiciles, d’annuler les fêtes traditionnelles de Thanksgiving et d’éviter de voyager», indique aussi le texte publié par la ville.

» VOIR AUSSI – Covid-19: la maire de Chicago alerte sur une «deuxième vague» pire que la première

Dans l’État de New York, le gouverneur Andrew Cuomo a annoncé que tout établissement autorisé à vendre de l’alcool, y compris les bars et les restaurants, devrait fermer à 22 heures.

» VOIR AUSSI – Covid-19: le maire de New York annonce la fermeture des bars et restaurants à partir de 22h

«Jamais dans l’histoire, la recherche sur les vaccins n’a progressé aussi rapidement», a souligné le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus, à la clôture de l’assemblée annuelle de l’organisation.

«Il ne fait aucun doute qu’un vaccin sera un outil essentiel pour contrôler la pandémie, et nous sommes encouragés par les résultats préliminaires des essais cliniques publiés cette semaine par Pfizer et BioNTech»,

a-t-il déclaré.

Le directeur de l’OMS a appelé à rendre l’accès aux vaccins équitable partout dans le monde : «Nous devons faire preuve de la même urgence et du même esprit d’innovation pour faire en sorte que tous les pays bénéficient de cette avancée scientifique.»

» VOIR AUSSI – Vaccin contre le Covid-19: «Une avancée» qui doit bénéficier à «tous les pays», pour l’OMS

Ce sont les chiffres qui le disent : un rapport de l’Inserm sur les données des opérateurs téléphoniques montre que la baisse de mobilité sur l’ensemble de la France est deux fois moins forte sur la première semaine de novembre, que celle enregistrée entre les 23 et 27 mars 2020. Cette baisse est hétérogène selon les régions : en Île-de-France, les mobilités ont baissé de 40%, contre 20% en moyenne pour l’ensemble des autres régions. 

» LIRE AUSSI – Coronavirus: l’Île-de-France respecte mieux le reconfinement que le reste du pays

Jeudi soir, 418 nouveaux décès liés au Covid-19 ont été enregistrés à l’hôpital, après le record observé lundi (551 morts, le plus haut de la 2e vague), portant le bilan total à près de 43.000 morts depuis le début de l’épidémie. En réanimation, ils sont près de 4900 patients pour une capacité désormais de 7700 lits, avec la possibilité de monter jusqu’à 10.400 lits.

Si le gouvernement prépare les esprits depuis plusieurs semaines à «un Noël différent», en petit comité et sans grande célébration, la question des retrouvailles en famille n’est, pour l’heure, pas tranchée. «Je ne vois pas de motif à ce stade pour modifier les règles», s’est borné à répondre Jean Castex jeudi, souhaitant pouvoir «permettre un nouvel allègement» du confinement pour les vacances de fin d’année.

«Je demande au gouvernement de sauver Noël», a déclaré avant la conférence de presse du premier ministre la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse (Libre!), lors d’un rassemblement d’écrivains et éditeurs en soutien aux libraires à Paris. Symboliquement, l’exécutif a déjà accordé la vente de sapins de Noël en extérieur, dont les modalités doivent être précisées dans les prochaines heures.

» VOIR AUSSI – Noël, Nouvel An: les fêtes de fin d’année «ne pourront pas se tenir comme d’habitude», prévient Castex

«Le problème n’est pas d’aménager les règles d’aujourd’hui, le problème c’est de les respecter afin de ne pas prolonger l’état de confinement», a dit ce matin sur Franceinfo le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Le locataire de la Place Beauvau, qui a demandé en début de semaine aux préfets de la «fermeté» dans les contrôles du confinement décrété le 30 octobre, estime qu’il est temps «désormais de faire respecter un peu plus» cette mesure.

Au total, «il y a eu 100.000 verbalisations depuis le début du deuxième confinement et 12.000 dans les dernières 24 heures, le rythme s’accélère», a-t-il précisé.

» VOIR AUSSI – Confinement: «Il n’y aura plus de week-end de mansuétude» prévient Gérald Darmanin

Merci à tous de nous suivre, nous évoquerons ici les informations liées au Covid-19 en France et à travers le monde.

Leave a Reply

%d bloggers like this: