EN DIRECT – Coronavirus : le cap du millier de personnes en réanimation est de nouveau franchi en France – Les Échos

Spread the love
  • Yum

Publié le 24 sept. 2020 à 6:12Mis à jour le 24 sept. 2020 à 16:06

La France a enregistré plus de 13.000 nouveaux cas de coronavirus en un jour, selon les derniers chiffres de Santé publique France publiés mercredi soir. Les hôpitaux constatent un afflux inquiétant de patients, plus d’un millier d’entre eux étant en réanimation. De son côté, le gouvernement a imposé un sévère tour de vis, particulièrement contesté à Marseille, où bars et restaurants vont devoir fermer.

Les principales informations à retenir

> Les bars et restaurants vont être totalement fermés à Marseille et à partir de 22 heures à Paris

> Plus d’un millier de patients en réanimation en France

> es hôpitaux parisiens comment à déprogrammer des opérations

>> Suivez en direct les événements de ce jeudi 24 septembre :

> Londres annonce un nouveau plan de soutien à l’emploi

Après la fin du système de chômage partiel fin octobre, l’Etat prendra en charge pendant six mois une partie des salaires des employés que la pandémie force à travailler à temps partiel.

> Les hôpitaux parisiens déprogramment des opérations

La direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé être « contrainte d’effectuer de premières déprogrammations » d’opérations chirurgicales « à compter de ce week-end », face à l’afflux de malades dans ses services de réanimation.

Le nombre de « patients Covid » admis en réanimation à l’AP-HP est passé de 50 début septembre à 132 mercredi et devrait dépasser 200 à la fin du mois, a précisé le directeur adjoint, François Crémieux, ajoutant que « l’enjeu des 15 prochains jours sera de ne pas devoir passer à 50 % d’opérations déprogrammées ».

> Il y a désormais plus de 1.000 patients en réanimation en France

Le nombre de patients présents dans les services de réanimation en France en raison du Covid-19 est repassé au-dessus de 1.000 pour la première fois depuis le 8 juin, d’après les données officielles. Les chiffres portent sur la situation mercredi soir.

Avec 5.932 patients à l’hôpital, les hospitalisations pour une infection Covid-19 frôlent pour leur part les 6.000, un niveau qui n’a plus été atteint depuis le 22 juillet.

> La Suède s’inquiète de signes de reprise de l’épidémie

La Suède constate sur son territoire des signes inquiétants de reprise de l’épidémie de coronavirus, a déclaré le Premier ministre Stefan Lofven, qui n’a pas exclu l’instauration de nouvelles restrictions.

« En Suède, la situation est comparativement plus stable (que dans le reste de l’Europe), mais nous observons également des signes d’augmentation du nombre d’infections dans certaines régions du pays », a dit Stefan Lofven. « C’est inquiétant. Cela exige que nous soyons plus vigilants. »

> Des cosmonautes ne veulent pas du vaccin russe contre le Covid-19

Les cosmonautes russes qui doivent décoller le 14 octobre vers la Station spatiale internationale ont dit aujourd’hui ne pas vouloir du vaccin vanté par Moscou comme remède contre le Covid-19, faute d’une fiabilité établie.

« Moi, personnellement, je dirais que je ne me vaccinerai pas, car je suis très prudent en ce qui concerne cette question », a affirmé, masqué, lors d’une conférence de presse à la Cité des Etoiles le commandant de bord Sergueï Ryjikov.

> Les commerçants demandent la suppression d’un impôt spécifique au secteur

Le Conseil du commerce de France souhaite que le gouvernement supprime la taxe sur les surfaces commerciales afin que les commerçants, qui ont beaucoup souffert de la crise sanitaire, puissent « moderniser » et « développer une activité pérenne », selon un communiqué publié aujourd’hui.

Cette association qui regroupe une trentaine de fédérations professionnelles « demande la suppression de la TaSCom, impôt de production pesant sur les magasins des commerçants », indique le document. Cette taxe sur les surfaces commerciales rapporte un milliard d’euros par an, selon le Conseil du commerce de France.

> Nouvelles subventions pour l’emploi au Royaume-Uni face à la résurgence du Covid-19

Le Chancelier de l’Echiquier Rishi Sunak a annoncé au Parlement britannique de nouvelles mesures pour soutenir l’emploi et l’économie au Royaume-Uni face à la résurgence de la pandémie de covid-19 qui risque d’étouffer une fragile reprise.

« J’annonce un nouveau système de soutien à l’emploi », a déclaré Sunak, avec notamment un complément aux salaires d’employés forcés de travailler à temps partiel à cause de la baisse de la demande dans leur secteur, une mesure qui durera six mois.

> Hospitalisations : « grande inquiétude » pour sept pays de l’UE

Sept pays de l’Union européenne (Espagne, Roumanie, Bulgarie, Croatie, Hongrie, République tchèque et Malte) affichent une évolution de l’épidémie de Covid-19 suscitant une « grande inquiétude » et des risques accrus de mortalité, s’est alarmé le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Selon un nouveau rapport d’évaluation des risques de l’agence européenne chargée de surveiller les épidémies, ce groupe affiche « une proportion plus élevée de cas graves ou d’hospitalisation », avec une hausse de la mortalité « déjà observée ou qui pourrait l’être bientôt ».

> Le Royaume-Uni lance son application de traçage

Ce devait être la pièce maîtresse du système de traçage anti-Covid outre-Manche. Puis une simple « cerise sur le gâteau », permettant seulement de compléter le tracking des malades réalisé à la main et par téléphone.

L’application de traçage anti-Covid lancée par le gouvernement britannique, avec plus de quatre mois de retard, a finalement été présentée comme un moyen pour les utilisateurs de s’informer aussi sur la pandémie, et de se rappeler qu’il faut garder ses distances.

> Bruxelles demande aux Etats de l’UE d’en faire plus pour stopper la deuxième vague

L’Union européenne appelle les Etats membres à durcir leurs mesures de contrôles « immédiatement » face aux nouveaux foyers d’épidémie de Covid-19 pour contrer la deuxième vague, a indiqué la commissaire à la Santé Stella Kyriakides.

Des tests et traçages aux capacités hospitalières, « tous les Etats doivent déployer immédiatement et à temps des mesures aux premiers signes de nouveaux foyers […]. C’est peut-être notre dernière chance d’éviter que se répète la situation du printemps dernier », a-t-elle averti lors d’une conférence de presse.

> Anne Hidalgo en désaccord avec les mesures de restriction

La maire socialiste de Paris a fait part de son « désaccord » face aux mesures restrictives dévoilées la veille par le gouvernement.

« La grande majorité de nos cafetiers et de nos restaurateurs ont vraiment fait des choses belles sur l’espace public et sérieusement, et je veux aujourd’hui leur apporter tout mon soutien par rapport aux mesures restrictives qui ont été prises, et malheureusement sans aucune concertation », a-t-elle indiqué.

> Fermeture des bars et restaurants : la ville de Marseille demande un délai de 10 jours

Le premier adjoint à la mairie de Marseille Benoît Payan a dénoncé un « affront » après l’annonce « sans concertation » par le gouvernement de « restrictions incroyables » dans la ville pour lutter contre le Covid-19.

« Un nouvelle fois, notre territoire est montré du doigt », a fustigé Benoît Payan, remplaçant la maire de gauche Michèle Rubirola, qui a récemment subi une opération. « Avec Madame la maire, nous demandons au gouvernement 10 jours avant la mise en oeuvre de nouvelles mesures », a-t-il ajouté, assurant que les actions menées par la ville « avaient commencé à porter leurs fruits ».

> 6.595 nouvelles contaminations en Russie

Il s’agit d’un nouveau record quotidien depuis le 12 juillet. Le pays a également recensé 149 décès supplémentaires au cours des 24 dernières heures, ce qui porte le bilan à 19.948 morts.

La Russie est le quatrième pays le plus touché par la pandémie en nombre de contaminations, avec un total de 1.128.836 cas enregistrés.

> Fermeture des bars et restaurants : une « décision inique » s’insurgent les professionnels

Les professionnels de la restauration et les bistrotiers ne décolèrent pas ce jeudi matin, dénonçant la « décision inique » d’un gouvernement « incapable de gérer la crise » sanitaire, de fermer leurs établissements dans la métropole d’Aix Marseille et de leur imposer une fermeture à 22 heures, ailleurs.

> Le point sur les nouvelles zones d’alerte et leurs restrictions

Pour lutter de manière plus ciblée contre la pandémie, le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi soir un dispositif de division du territoire en trois niveaux d’alerte. Fermeture des bars et restaurants, interdiction de grands rassemblements et abaissement de la jauge limite de spectateurs font partie des principales mesures.

> Sanofi : Paul Hudson, un patron dans la guerre du Covid

A son arrivée il y a un an à la tête de Sanofi, Paul Hudson a soulevé une vague d’enthousiasme chez les salariés. Mais, alors que le groupe pharmaceutique travaille sur deux vaccins anti-Covid, le Britannique se sait de plus en plus scruté, y compris au gouvernement. Et s’attache à redéfinir les priorités d’une entreprise à la recherche interne anémiée. Pour l’instant, la Bourse achète sa stratégie.

> Par peur du Covid-19, Pyongyang exécute un fonctionnaire sud-coréen

Déjà très épineuses depuis des mois, les relations entre Séoul et Pyongyang risquent de nouveau de se détériorer dans les prochaines semaines après la mort, dans des conditions troubles, en début de semaine, d’un Sud-coréen de 47 ans.

> Allemagne : deux ministres se placent en isolement

Le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier, et le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, ont dû se placer à l’isolement après avoir été en contact avec des personnes positives au coronavirus.

Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Allemagne a grimpé à 278.070, soit 2.143 cas de plus que la veille, selon les données publiées mercredi par l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. Dix-neuf décès supplémentaires ont été signalés, d’après RKI, ce qui porte le total à 9.428 morts depuis le début de l’épidémie dans le pays.

> La Chine assouplit les conditions d’entrée des étrangers

La Chine a assoupli les conditions d’entrée sur son sol pour les étrangers détenteurs de certains permis de séjour, une étape supplémentaire vers le retour de résidents bloqués à l’extérieur du pays en raison de l’épidémie.

> Fermeture des restaurants à Aix-Marseille : « punition collective » pour les élus

Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la maire de gauche de Marseille ont dénoncé avec « colère » la fermeture des bars et restaurants décidée par le gouvernement en raison du coronavirus, une « punition collective » décidée « de façon unilatérale ». « Il n’y a eu aucune concertation », a renchéri de son côté le premier adjoint à la mairie de Marseille, Benoît Payan.

Tous dénoncent le changement de paradigme alors qu’il y a dix jours, le Premier ministre avait chargé le préfet des Bouches-du-Rhône de prendre des mesures en concertation avec les collectivités.

> Masque obligatoire 24 heures sur 24 à Gênes

En Italie, le port du masque sera désormais obligatoire 24 heures sur 24 dans le centre historique de Gênes, le grand port du nord-ouest, ont annoncé les autorités locales.

> L’Italie prête à rouvrir progressivement les stades

Le ministre italien des Sports Vincenzo Spadafora a déclaré que les plans de réouverture progressive des stades en Italie étaient prêts à être approuvés, près de sept mois après le début de la pandémie de nouveau coronavirus.

> Série de mesures au Canada

Le gouvernement canadien de Justin Trudeau a promis mercredi une série de mesures pour lutter contre la pandémie de coronavirus, ainsi que la création d’un million d’emplois pour sortir de la crise.

Le Canada a connu ces dernières semaines une poussée des nouveaux cas de coronavirus, qui dépasse le millier chaque jour contre quelques centaines en août. Plus de 9.000 personnes ont déjà succombé à la maladie depuis mars dernier.

> 2.500 étudiants de l’école hôtelière de Lausanne en quarantaine

Quelque 2.500 étudiants de la prestigieuse Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) en Suisse ont été mis en quarantaine après l’apparition de nombreux foyers de contamination par le coronavirus à la suite de l’organisation de fêtes privées, ont annoncé les autorités.

> Fermeture des pubs à 22 heures au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, le pays le plus lourdement touché du continent européen, les nouvelles restrictions annoncées il y a deux jours par le Premier ministre Boris Johnson entrent en vigueur ce jeudi : les pubs et les restaurants, dans lesquels seul le service à table sera autorisé, fermeront dès 22 heures en Angleterre, et le télétravail sera à nouveau encouragé.

En pleine résurgence de l’épidémie, le gouvernement britannique lance aussi ce jeudi en Angleterre et au Pays de Galles son application de traçage des cas de nouveau coronavirus, quatre mois après la date initialement prévue.

> Le Metropolitan Opera annule sa saison

A New York, après avoir déjà repoussé une première fois sa reprise à fin décembre, le Metropolitan Opera a annoncé l’annulation de toute sa saison 2020-21.

Après consultation des autorités de santé publique, l’opéra a décidé qu’il ne serait « pas sûr pour le Met de reprendre ses activités » tant que le vaccin n’aurait pas été largement administré au sein de la population.

> La ville de Manaus aurait atteint le seuil d’immunité collective

Les habitants de la ville brésilienne de Manaus, fortement infectés par le coronavirus, bénéficieraient désormais d’un niveau d’immunité collective permettant de contrôler la circulation virale, selon une étude préliminaire publiée mercredi.

Selon le modèle mathématique utilisé par cette étude, publiée sur le site medRxiv, 66 % des habitants de Manaus, où la pandémie a fait un passage aussi rapide que brutal, posséderaient des anticorps contre le coronavirus.

> Fermeture anticipée des bars à Paris : « un risque économique immense »

La fermeture anticipée des bars à Paris à partir de lundi, fixée à 22 heures au plus tard par le gouvernement, présente « un risque économique immense », a réagi le premier adjoint de la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire.

« Et le risque que nous pressentons, c’est que quand vous prenez des mesures trop coercitives […] le risque ce n’est pas que les gens arrêtent de faire la fête mais se déportent dans des lieux moins contrôlés », a ajouté l’adjoint d’Anne Hidalgo.

> Restrictions à Munich

La Bavière est particulièrement touchée, et le Land a décidé de durcir ses restrictions à Munich, où le port du masque dans une partie du centre-ville sera obligatoire à partir de jeudi. Le droit de se réunir sera de nouveau limité à un cercle de deux familles ou de cinq personnes sans lien de parenté, a indiqué le maire de Munich, Dieter Reiter.

Par ailleurs, l’Allemagne a étendu mercredi sa liste de régions à risque dans onze pays européens y compris la France.

> 37 personnels soignants militaires envoyés en renfort en Guadeloupe

Le ministère des Armées va déployer 37 personnels soignants militaires en Guadeloupe pour aider l’île, placée mercredi en « zone d’alerte maximale » face à une deuxième vague épidémique qui s’annonce plus meurtrière que la première.

> Des zones d’alerte renforcée et maximale instaurées en France

La France est désormais divisée en plusieurs zones d’alertes au sein desquelles les restrictions pourront être amplifiées afin de freiner la propagation de l’épidémie de COVID-19, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a précisé qu’elles seront réévaluées tous les 15 jours.

Parmi ces cinq niveaux d’alerte, une zone d’alerte maximale a été notamment instaurée et ne concerne pour l’instant qu’Aix-Marseille et la Guadeloupe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *