EN DIRECT – Coronavirus: après Aix-Marseille et Paris, 4 nouvelles villes en alerte maximale – BFMTV

Spread the love
  • Yum

“Nous avions raison” quant à l’évolution du virus, estime Delfraissy

Dans la suite de son entretien, le président du Conseil scientifique a estimé que les semaines à venir seront plus difficiles, après une période de répit.

“Ce mois de septembre était un mois magnifique, les gens avaient envie de vivre, le politique avait envie que la France reparte”, a-t-il commencé.

Puis, Jean-François Delfraissy a affirmé que les estimations passées du Conseil scientifique se sont montrées exactes.

“Nous étions là à dire ‘attention, nos prévisions montrent que cela va être très difficile à partir d’octobre.’ Je vois que nous avions raison. On avait donné ce signal en juillet en disant qu’en automne, il y aurait une reprise importante et que le problème sera les 20 grandes métropoles françaises. C’est un virus de ville”, a-t-il ajouté.

“C’est peu”, pour Jean-François Delfraissy “une fraction minoritaire ” a été en contact avec le Covid lors de la première vague

Invité ce vendredi matin sur les antennes de BFMTV et de RMC, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a réagit aux derniers chiffres de l’Inserm, selon lesquels seuls 4,5% des Français avaient développé en mai des anticorps contre le coronavirus.

“C’est peu. Ça veut dire que lors de la première vague, il y a eu une fraction minoritaire en contact avec le Covid. Le chiffre est plus élevé en région parisienne où on obtient 11 à 12%. L’immunité est faible, pour faire barrage au virus il faudrait atteindre 50 à 60%. C’est possible, c’est ce qui s’est passé sur le porte-avion Charles-de-Gaulle, ils ont atteint 59%”, a-t-il expliqué.

En ce qui concerne le modèle suédois, où le confinement n’a pas été fait, ce dernier se montre plus réservé.

“On va le faire, mais très lentement. Ils ont essayé, ils ont une immunité de 11 à 12%, guère plus que le modèle français. Ils ont laissé le virus circuler et le nombre de formes graves sur 100.000 habitants, la mortalité est bien plus importante qu’en France.”

Gabriel Attal: “On peut encore prendre le virus de vitesse”

Pour Gabriel Attal, “on peut encore prendre le virus de vitesse”. “L’épidémie continue de progresser, vite, très vite dans certains territoires. Pour autant, il y a un horizon dans le brouillard, car l’épidémie circule moins vite qu’elle ne circulait au printemps dernier”, a fait valoir le porte-parole du gouvernement sur France 2.

Il a salué les “efforts des Français” qui “appliquent les gestes barrières” et noté que certains territoires, comme la Nièvre et le Morbihan, redevenus départements verts après avoir été en alerte, “voient une décrue de l’épidémie”, et que certaines métropoles, comme Nice et Rennes, montrent “des signaux positifs”, même s’il est encore “très tôt pour en tirer des conséquences”.

Les démocrates veulent enquêter sur la capacité de Trump à gouverner

La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a annoncé qu’elle allait présenter ce vendredi une loi pour créer une commission afin d’enquêter sur les capacités à diriger les États-Unis de Donald Trump, convalescent du Covid-19.

“Cette loi créera la commission sur la capacité présidentielle à exercer les pouvoirs et les devoirs liés à ses fonctions”, a annoncé son bureau dans un communiqué.

Cette commission entre dans le cadre du 25e amendement de la Constitution américaine, qui prévoit que le président cède les rênes du pouvoir à son vice-président s’il n’est plus en situation de gouverner, précise-t-il.

“J’estime que les citoyens doivent connaître l’état de santé du président”, avait déclaré plus tôt Nancy Pelosi. “Il y a une question à laquelle il refuse” ainsi que la Maison Blanche “de répondre. Quand, avant qu’il n’attrape le virus et l’admette publiquement, fut son dernier test négatif” au Covid-19, avait-elle précisé.

En métropole, 4,5% des Français avaient des anticorps en mai

Encore loin des seuils de l’immunité collective: environ 4,5% de la population de France métropolitaine avaient en mai dernier des anticorps prouvant une infection passée au Covid-19, selon les premières estimations d’une enquête nationale élaborée notamment par l’Inserm.

Cette proportion “est la plus élevée à Paris (9,0 %), dans les départements de la petite couronne (9,5 %) et le Haut-Rhin (10,8%)”, endroits les plus touchés par la première vague de l’épidémie, en mars-avril.

À l’inverse, les régions où cette proportion est la plus basse sont la Bourgogne-Franche-Comté (1,5%), la Normandie (1,9%), l’Occitanie (1,9%) et la Nouvelle-Aquitaine (2%).

Convalescent, Trump veut participer à un meeting de campagne dès samedi en Floride

On n’arrête plus Donald Trump. Le président américain, qui a été hospitalisé pendant quelques jours après avoir été infecté par le coronavirus, a affirmé ce jeudi soir qu’il envisageait de participer à un meeting de campagne dès samedi, possiblement en Floride, un État-clé pour la présidentielle du 3 novembre.

“Je pense que je vais essayer de faire un meeting de campagne samedi soir, si on a assez de temps pour l’organiser, mais nous voulons avoir un meeting, probablement en Floride, samedi soir”, a dit Donald Trump sur Fox News.

Peu auparavant, son médecin avait ouvert la porte à son retour en campagne samedi, affirmant que le président avait “globalement extrêmement bien réagi au traitement” contre le Covid-19.

4 nouvelles villes en alerte maximale

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Après Aix-Marseille et Paris, Olivier Véran a annoncé ce jeudi le passage de quatre nouvelles villes en zone d’alerte maximale, synonyme de nouvelles restrictions sanitaires.

Pour Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne, “un passage en zone d’alerte maximale a été décidé par le président de la République en conseil de défense et de sécurité nationale”. “Ce passage sera effectif à compter de samedi matin”, a précisé le ministre de la Santé.

Vous pouvez consulter la situation de votre ville et votre département sur notre carte interactive.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *