EN DIRECT – Coronavirus : 292 décès en France et 359 nouveaux cas admis en réanimation en 24 heures – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

Les groupes Adidas et H&M ont déclenché l’indignation en Allemagne ce dimanche en annonçant leur intention de cesser de payer le loyer des magasins contraints de fermer à cause de l’épidémie de coronavirus. Le ministre des Finances Olaf Scholz a exhorté les grandes entreprises à s’abstenir de prendre des mesures irréfléchies. «Il est irritant que de grandes entreprises se contentent d’annoncer l’arrêt du paiement des loyers», a déclaré M. Scholz au quotidien Bild, exhortant les détaillants à se rapprocher des propriétaires pour trouver des solutions.

Adidas a répliqué par la voix de son PDG, Kasper Rorsted, qui a déclaré dans l’édition de lundi du quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung que la plus grande partie des propriétaires des boutiques Adidas en Allemagne étaient «d’importantes sociétés immobilières et des entreprises d’assurance», qui avaient «principalement fait preuve de compréhension» face au gel du paiement des loyers. Adidas continuera à payer les petits propriétaires privés, a-t-il promis. «Ils recevront leur loyer d’avril comme à l’ordinaire».
Un hôpital de campagne est en cours d’installation ce dimanche dans Central Park, à New York, pour faire face à l’afflux attendu de malades du coronavirus. Des dizaines de personnes s’affairent sous le crachin sur la pelouse de l’East Meadow, l’une des grandes aires de jeu du célèbre parc new-yorkais. Le lieu a été choisi car il se trouve en face de l’un des hôpitaux du groupe Mount Sinai, dans le quartier d’East Harlem.

» LIRE AUSSI – Trump parie sur une sortie de crise d’ici Pâques 

La structure est mise en place par Samaritan’s Purse, une organisation humanitaire évangélique basée en Caroline du Nord et qui a dépêché sur place une soixantaine de personnes. Elle a coordonné son intervention avec le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, l’agence américaine de gestion des situations d’urgence (FEMA) et le groupe Mount Sinai.
«Nous espérons être opérationnel d’ici 48 heures et prêts à accueillir des patients», a expliqué le Dr Elliott Tenpenny, coordinateur de l’équipe, selon lequel l’hôpital de campagne aura une capacité de 68 malades. Contrairement à beaucoup de structures temporaires en cours d’installation dans la région de New York, ce site disposera des équipements et du personnel nécessaires à l’accueil de malades du coronavirus.

Avec le changement d’heure survenu cette nuit, les Français applaudissent les soignants de jour et non pas de nuit, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire. Ce que n’ont pas manqué de relever certains internautes.

Dans un entretien accordé au Figaro, le président du MoDem se projette vers la sortie de crise et le «nouveau monde» post-épidémie. Selon lui, les dirigeants politiques doivent réapprendre la «gravité».

» François Bayrou: «De cet énorme bouleversement doit sortir un monde nouveau»

L’ancienne vedette de la NBA Stephon Marbury a trouvé un accord avec un fabricant chinois de masques de protection et s’apprête à en fournir 10 millions à la ville de New York, touchée de plein fouet par la pandémie de coronavirus, selon le New York Post. Deux millions de masques devraient être livrés chaque semaine pendant une période de cinq semaines, affirme le journal.

» Lire aussi – Trump renonce à placer l’États de New York en quarantaine après l’avoir envisagé 

«Quoi qu’il arrive, je viens de Brooklyn», le quartier de la ville où il est né, a déclaré au journal américain l’ancien basketteur, actuel entraîneur des Royal Fighters de Pékin. «Pouvoir aider New York, c’est quelque chose qui me touche de près et qui me tient à cœur», a poursuivi l’ancien meneur des Knicks.
L’accord conclu par Marbury devrait permettre de fournir des masques aux secouristes et au personnel des hôpitaux de la ville, mobilisés pour combattre la pandémie qui a contaminé plus de 121.000 personnes aux États-Unis, dont près de la moitié dans l’État de New York. À New York, comme dans de nombreux endroits du monde, médecins et personnels soignants sont confrontés à une pénurie d’équipements.

» Lire aussi – Coronavirus : Trump parie sur une sortie de crise d’ici Pâques 

Le maire de Moscou a annoncé ce dimanche un confinement général de la population à partir de lundi, pour tenter de freiner la pandémie provoquée par le coronavirus dans la capitale russe.

Les Moscovites ne seront autorisés à sortir de chez eux que pour se rendre au travail, si c’est nécessaire, pour les urgences médicales, pour se ravitailler ou aller dans une pharmacie, a précisé le maire Sergueï Sobianine dans un communiqué.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : la capitale russe introduit des restrictions supplémentaires

Lors de sa conférence de presse quotidienne, le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a annoncé que 177 pays rapportaient des cas de coronavirus (685.000 contaminations en tout). 32.127 personnes sont décédées du Covid-19 dans le monde. En France, 2606 décès ont été enregistrés en milieu hospitalier depuis le 1er mars, a annoncé le directeur général de la Santé. C’est 292 décès de plus qu’hier.

19.354 personnes ((+ 1734) sont actuellement hospitalisées à travers le pays. «4632 cas graves nécessitent des soins très lourds en réanimation», a précisé le Pr Salomon. 34% des ces patients en réanimation ont moins de 60 ans. 359 personnes sont entrées en réanimation ces dernières 24 heures. Du côté des bonnes nouvelles, 7132 patients ont pu rentrer chez eux.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : 292 nouveaux décès à l’hôpital, 4632 personnes en réanimation

Les autorités libyennes ont annoncé ce dimanche cinq nouveaux cas de contamination dans la ville de Misrata (ouest), portant à huit le nombre total des cas déclarés par les autorités sanitaires en Libye. Pour empêcher la propagation du virus dans les centres pénitentiaires, les autorités judiciaires ont décidé de «libérer 466 détenus dans des établissements correctionnels» à Tripoli, selon un communiqué obtenu par l’AFP.
Le Conseil d’Etat a débouté deux syndicats de soignants qui l’avaient saisi en référé pour réclamer notamment des masques, des «moyens de dépistage massif» du coronavirus et l’autorisation pour les médecins et hôpitaux de prescrire de la chloroquine «aux patients à risque».
Déboutant samedi le Syndicat des médecins Aix et région (SMAER) de ses demandes, la plus haute juridiction administrative a rappelé dans sa décision les réquisitions de masques ordonnées par le gouvernement. En outre, «les premières livraisons» de masques commandés par l’exécutif sont «attendues prochainement», a-t-il noté – de fait, elles sont arrivées ce dimanche en fin d’après-midi. Concernant les tests de dépistage, le Conseil a souligné l’«insuffisante disponibilité des matériels» actuellement.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : 292 décès en France et 359 nouveaux cas admis en réanimation en 24 heures 

Au sujet du traitement par association de l’hydroxychloroquine (antipaludéen) et de l’azithromycine (antibiotique) prôné par le SMAER, le Conseil a rappelé que “par les décrets des 25 et 26 mars», le gouvernement avait «permis la prescription de l’hydroxychloroquine» aux malades hospitalisés, «sous la responsabilité du médecin prescripteur et dans le respect des recommandations du Haut Conseil de la santé publique».
Saisi par le syndicat d’infirmiers libéraux Infin’idels d’une autre requête en référé, le Conseil l’a également rejetée samedi. Infin’idels réclamait notamment la distribution de masques, gel hydroalcoolique, surblouses, charlottes, gants, surchaussures et lunettes de protection aux «professionnels de santé exposés» au Covid-19. «S’agissant des matériels de protection autres que les masques», le Conseil indique qu’il n’existe pas actuellement de «difficultés notables d’approvisionnement» justifiant des mesures particulières.
Pour la toute première fois, l’anniversaire de l’insurrection de Madagascar contre la France, le 29 mars 1947, a été célébré ce dimanche à huis clos. La cérémonie au mausolée national d’Avaratr’Ambohitsaina, dans la capitale Antananarivo, s’est déroulée en présence du seul président Andry Rajoelina et de son gouvernement.
Chaque année, des milliers de Malgaches assistent traditionnellement à ces festivités.
Le chef de l’Etat a posté sur son compte Twitter quelques photos de l’événement, dont le dépôt d’une gerbe portée par des militaires en grand uniforme mais masque sur le nez. Selon le dernier bilan publié dimanche, 43 cas de contaminations ont été officiellement recensés sur la Grande île, pour aucun décès.

Le coronavirus pourrait faire jusqu’à 200.000 morts aux ÉEtats-Unis, a avancé ce dimanche un expert des maladies infectieuses, conseiller de Donald Trump sur la pandémie. «En fonction de ce que nous voyons aujourd’hui, je dirais entre 100.000 et 200.000», a déclaré sur CNN le Dr Anthony Fauci à propos du nombre possible de décès. L’expert a par ailleurs évoqué «des millions de cas» possibles.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : 5,5 millions de masques attendus dimanche en provenance de Chine 

Mais il a aussi tenu à rappeler, avec prudence, que les modèles de projections se basaient toujours sur des hypothèses. «Ils donnent le pire et le meilleur des scénarios. Et généralement la réalité se situe quelque part au milieu», a-t-il expliqué. «Je n’ai jamais vu, parmi les maladies sur lesquelles j’ai eu à travailler, un modèle dont le pire des cas se réalisait. Ils sont toujours surestimés», a ajouté le directeur de l’Institut national des maladies infectieuses. 
Selon l’université Johns Hopkins, dont le comptage fait référence, près de 125.000 cas positifs au Covid-19 ont été officiellement déclarés jusqu’ici aux Etats-Unis, un record à travers le monde. Le nombre de décès (2191) y a lui plus que doublé depuis mercredi, alors qu’il avait fallu un mois pour atteindre la barre des 1000.

Un avion convoyant 5,5 millions de masques médicaux a atterri à l’aéroport de Roissy ce dimanche peu après 18 heures, selon le compte Twitter d’Air France. Cet avion cargo en provenance de Shanghai dispose à son bord de près de 100 tonnes de matériel médical, a confirmé la compagnie aérienne.

Samedi, le gouvernement a annoncé l’instauration d’un pont aérien avec la Chine pour acheminer en toute sécurité des cargaisons de masques, dont les soignants manquent cruellement pour se protéger face à l’épidémie de coronavirus. La France a ainsi commandé «plus d’un milliard» de masques, notamment à la Chine, a détaillé le ministre de la Santé, Olivier Véran, précisant que les personnels soignants avaient besoin de 40 millions de masques par semaine.
D’autres vols sont attendus dans les prochains jours pour acheminer cet équipement de protection indispensable. L’aéroport de Paris-Vatry (Marne), qui dispose d’une zone cargo dédiée au fret, attend «un premier vol demain (lundi), puis une série de vols étalés sur quinze jours dans un premier temps», avec au moins un vol quotidien par gros porteurs, a indiqué le service communication du site.
Le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, a averti ce dimanche la chef adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries.

Jenny Harries a estimé qu’il serait «dangereux» de lever subitement le confinement auquel la population est actuellement soumise car cela pourrait entraîner une résurgence du virus. «Au cours des six prochains mois, nous ferons le point toutes les trois semaines», et ce, «durant trois à six mois idéalement», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse, jugeant «plausible que nous puissions aller au-delà».

Le bilan de l’épidémie de coronavirus en Italie s’élève désormais à 10.779 morts, soit 756 de plus que la veille, a annoncé ce dimanche l’Agence de la protection civile. Il s’agit de la deuxième baisse consécutive du nombre de morts quotidien après le record de 919 décès signalés vendredi, puis 889 samedi.
Le nombre de personnes contaminées s’établit désormais à 97.689 dans le pays, le plus touché d’Europe, contre 92.472 auparavant. Cela représente la plus faible progression en un jour depuis mercredi. Sur l’ensemble des personnes contaminées, 13.030 étaient complètement guéries dimanche, contre 12.384 samedi. Quelque 3906 personnes se trouvent en soins intensifs, contre 3856 la veille.
La Syrie a annoncé ce dimanche son premier décès lié au Covid-19. «Décès d’une femme à son arrivée à l’hôpital dans un état d’urgence. Après analyse il s’est avéré qu’elle était atteinte du coronavirus», a annoncé le ministère de la Santé de Damas, dans un communiqué laconique partagé par les médias d’Etat. Le ministère ne donne pas de détails ni sur le lieu du décès de la patiente ni sur son âge.
Les autorités syriennes ont adopté une batterie de mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus, instaurant notamment un couvre-feu quotidien en soirée, interdisant les déplacements entre les différentes provinces, fermant les écoles et les universités jusqu’à la mi-avril. Mais dans un pays dévasté par neuf ans de guerre où les infrastructures médicales ont été ravagées par le conflit, les craintes d’une propagation – notamment dans les camps de réfugiés – restent élevées.
Le chanteur Christophe, 74 ans, a été hospitalisé et admis en réanimation en raison d’une «insuffisance respiratoire» a indiqué ce dimanche son entourage à l’AFP, confirmant une information du Parisien.

«Dans le contexte actuel, nous sommes évidemment inquiets. Nous ne sommes pas en mesure de confirmer s’il a été testé positif au Covid-19», indique Laurent Castanié, producteur de spectacles. Le journal Le Parisien affirme que l’auteur des Mots Bleus a été testé positif au coronavirus.

Les Britanniques doivent se préparer à «une longue période» de confinement en raison du nouveau coronavirus, a prévenu Michel Grove, le bras droit du premier ministre Boris Johnson. Le gouvernement a décrété lundi un confinement général de la population pour au moins trois semaines, afin de tenter de freiner la propagation de l’épidémie qui a fait 1019 morts et contaminé 17.089 personnes au Royaume-Uni.

«Je ne peux pas faire de prédiction précise mais je pense que tout le monde doit se préparer à une longue période durant laquelle ces mesures resteront en place», a déclaré Michael Gove sur la BBC. «J’aurais voulu pouvoir prédire quand tout cela prendra fin mais il est crucial pour le moment que nous respections durant les semaines à venir les directives strictes qui ont été établies en matière de distanciation sociale», a-t-il ajouté.

» LIRE AUSSI : Coronavirus: ces morts jeunes qui bouleversent le Royaume-Uni

Dans le Sunday Times, l’épidémiologiste Neil Ferguson de l’Imperial College London, qui conseille le gouvernement, a estimé que le confinement devrait rester en place «probablement jusqu’à la fin mai, peut-être même début juin. Mai est optimiste.»

Dans une lettre adressée aux 30 millions de foyers britanniques, le premier ministre Boris Johnson a prévenu que la situation allait «s’aggraver avant de s’améliorer» et que le respect des règles de confinement permettrait un retour «à la normale» plus rapidement. Le chef de gouvernement a lui-même été testé positif au Covid-19, après avoir développé de «légers symptômes», mais il continue à diriger la riposte contre le coronavirus, selon Downing Street.

Un avion en provenance de Chine, convoyant 5,5 millions de masques médicaux, est attendu à l’aéroport de Roissy en fin d’après-midi. Cet avion Air France doit se poser sur le tarmac de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle en fin d’après-midi, a annoncé à l’AFP une source à la préfecture déléguée aux aéroports. Cet avion cargo en provenance de Shanghai dispose à son bord de près de 100 tonnes de matériel médical, dont 5,5 millions de masques, a confirmé la compagnie aérienne.

D’autres vols sont attendus dans les prochains jours pour acheminer cet équipement de protection indispensable.

Nouvelle volte-face du président américain. Les États de New York, du New Jersey et du Connecticut ne seront finalement pas placés en quarantaine. Donald Trump a refusé d’appliquer cette mesure, après l’avoir pourtant évoqué plus tôt. En déplacement en Virginie, d’où partait un navire-hôpital de la marine pour rejoindre New York, le président américain avait à ce moment-là évoqué un bouclage des trois États américains les plus touchés par le coronavirus. L’État de New York recense à lui 52 000 cas confirmés et plus de 700 morts.

Donald Trump a demandé au Centre de contrôle des maladies (CDC), autorité de santé nationale, de diffuser un avis «ferme» dissuadant les déplacements pour entrer ou sortir de ces États, sans pour autant fermer leurs frontières. 

» LIRE AUSSI : Coronavirus: Trump parie sur une sortie de crise d’ici Pâques

Samedi, il avait évoqué la possibilité de placer en quarantaine l’État de New York, tout en restant évasif sur la portée exacte de cette mesure. Ces annonces avaient suscité une vive émotion dans la région de New York, dont les dirigeants politiques avaient été pris par surprise. La volte-face s’explique aussi par la réaction très virulente du gouverneur de New York. Interrogé sur l’éventualité d’une fermeture des frontières de l’État décidée par Washington, le gouverneur Andrew Cuomo avait prévenu, sur CNN, qu’il s’agirait d’une décision «illégale», s’apparentant à «une déclaration de guerre contre les États» de l’Union. «Je pense que ça paralyserait l’économie», a-t-il expliqué. «Cela provoquerait un choc pour les marchés d’une ampleur inédite. En tant que gouverneur, je ne fermerai pas mes frontières.»

Andrew Cuomo a rappelé que les États de New York, du New Jersey et du Connecticut avaient déjà mis à l’arrêt toutes les activités non essentielles et appelé la population à rester chez elle.

» LIRE AUSSI : États-Unis: 3,3 millions de chômeurs de plus en une semaine

Les deux TGV médicalisés partis ce dimanche matin du Grand Est pour évacuer 36 malades du Covid-19 vers la Nouvelle-Aquitaine sont arrivés en milieu d’après-midi, l’un à Poitiers et l’autre à Bordeaux, ont constaté des journalistes de l’AFP.



Deux TGV médicalisés sont partis du Grand Est pour Bordeaux et Poitiers.Jean-Christophe Verhaegen/AFP

Le train parti en fin de matinée de Nancy avec 24 malades à son bord est entré peu après 15 heures en gare de Bordeaux, dont certains accès avaient été bouclés par un important dispositif policier. Une vingtaine d’ambulances et des dizaines de personnels soignants en blouse blanche intégrale les y attendaient pour les diriger vers des établissements de la capitale girondine, mais aussi de Libourne, Pau et Bayonne.



24 patients étaient à bord du train au départ de Nancy.Alexandre Marchi/AFP



Le personnel médical a embarqué avec les patients à bord du TGV à Nancy.Alexandre Marchi/AFP

Un autre train parti de Mulhouse est arrivé vers 15h45 en gare du Futuroscope, à Poitiers, avec 12 patients à bord. Quatre d’entre eux ont été emmenés en ambulance au CHU de Poitiers, qui avait déjà accueilli la veille six malades, arrivés par avion. Quatre autres patients ont été héliportés dimanche vers La Rochellle et quatre autres sont partis par la route vers Niort et Angoulême.



Les patients ont été amenés à la gare de Nancy par ambulance.Jean-Christophe Verhaegen/AFP
Invitée du Grand jury RTL/Le Figaro/LCI ce dimanche, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a rappelé que les employeurs étaient «responsables» de «mettre en place les protections» nécessaires pour protéger leurs salariés du coronavirus. Elle a notamment insisté sur le nécessaire exercice du «dialogue social» dans chaque entreprise pour définir des moyens et des règles de protections suffisantes, et sur le «rôle» joué par l’inspection du travail, qui continue son activité pendant le confinement.

«La loi prévoit qu’ils sont responsables de mettre en place les protections», a-t-elle expliqué. «Ils ne sont pas responsables si quelqu’un est malade à la fin, mais ils sont responsables des moyens qu’ils ont mis.» Elle a rappelé que le ministère avait commencé à publier vendredi des fiches pratiques de prévention sanitaire contre le coronavirus par secteurs, en précisant que ces fiches étaient «normatives». Si les employeurs «ne respectent pas les guides, eh bien à ce moment-là ils sont en faute», a-t-elle prévenu. 

Parmi les cas sensibles, il y a Amazon, où les syndicats avaient signalé des manquements en nombre aux règles de prévention sanitaire. «Ils ont changé une partie (des règles) mais ça ne suffit pas, ils ne sont pas encore au bout et donc on ne lâche pas jusqu’à ce que ce soit les bonnes mesures pour protéger les salariés.» Autre situation sensible, celle des chauffeurs routiers, confrontés au double problème de l’organisation du travail et de la fermeture de nombreuses aires d’autoroute, où les sanitaires ne sont plus nettoyés, ni la restauration assurée. Les syndicats CFDT, FO et CFTC du transport routier ont appelé les chauffeurs à exercer «individuellement» leur droit de retrait à partir de lundi en cas de «manquements» aux mesures de protection.

Cette semaine, Figaro Live vous a proposé des directs pour répondre à vos questions. Sur la question des salariés, voilà ce que répond Me Nadia Belaïd, avocate en droit du travail et droit commercial.





Ce dimanche encore, les chaînes de télévision s’adaptent aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Ce n’est donc pas Le nouveau stagiaire que vous pourrez voir sur TF1, ni Carbone sur France 2… Notre service télé a fait le point pour vous sur ce qui passera à l’écran ce soir : 

Les déprogrammations du dimanche 29 mars

Environ 110.000 Français sur les 130.000 qui étaient bloqués à l’étranger en raison de la fermeture des frontières due à la pandémie de coronavirus ont été rapatriés, a indiqué dimanche 29 mars le secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Dix résidents d’un Ehpad du département de l’Ardèche sont morts en l’espace de dix jours après avoir contracté le coronavirus et six autres pensionnaires de l’établissement, également infectés, sont hospitalisés, selon la direction.

«Nous n’avons pas pû empêcher l’arrivée d’un épisode aigu à partir du 18 mars avec un premier décès», a indiqué à l’AFP le directeur de l’Ehpad Cyrille Bernet.«Aucun cas clinique supplémentaire n’a cependant été diagnostiqué depuis le 23 mars», précise-t-il, en soulignant que «la situation s’est stabilisée depuis trois ou quatre jours».

>> Lire notre article : Les Ehpad inquiets d’un scénario catastrophe

Plus de cinq millions de masques de protection illégalement stockés ont été saisis au cours des derniers jours par les autorités saoudiennes, a rapporté dimanche 29 mars l’agence officielle du pays, le plus touché par la pandémie de Covid-19 parmi les pays arabes du Golfe. 

Cette annonce intervient après la saisie mercredi de plus de quatre millions de masques médicaux stockés à Jeddah, à l’ouest du pays, «en violation des réglementations commerciales». Les masques seront redistribués sur le marché et des «mesures légales ont été prises contre les contrevenants», a ajouté l’agence SPA.

Un journaliste indépendant algérien, Khaled Drareni, correspondant de l’association Reporters sans frontières (RSF) en Algérie, a été incarcéré dimanche 29 mars en détention préventive, en pleine pandémie de nouveau coronavirus, a-t-on appris auprès de RSF et d’organisations de défense des droits humains.
Plus de 3,38 milliards de personnes dans près de 80 pays ou territoires sont appelées ou astreintes par leurs autorités à rester confinées chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19, selon un comptage réalisé dimanche à partir d’une base de données de l’AFP.

Cela représente environ 43% de la population mondiale, évaluée par l’ONU à 7,79 milliards de personnes en 2020.

Le bilan du coronavirus au Royaume-Uni s’est alourdi à 1228 décès, soit 209 morts de plus que la veille, selon les chiffres fournis par les autorités.

«La France perd un homme politique engagé qui mit sa grande culture, son immense connaissance du droit et sa passion de la liberté au service de son territoire et de la Nation.»Dans un communiqué officiel de l’Elysée, le président de la République rend hommage à Patrick Devedjian, ancien ministre et président des Hauts-de-Seine, décédé dans la nuit de samedi à dimanche du coronavirus. 

Patrick Devedjian fut «un esprit libre qui voulut toujours penser la droite dans la nuance et la complexité», salue le chef de l’Etat, à l’unisson des réactions politiques qui se sont succédé depuis l’annonce de la mort, à 75 ans, de cet ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.
» «Guerre», «ennemi», «première ligne»… Le vocabulaire d’Emmanuel Macron est-il pertinent face au coronavirus?
» Belgique, Italie, France… Les soignants épuisés continuent à s’occuper de leurs patients
»  Coronavirus: les soignants parfois aussi victimes de rejet, Édouard Philippe déplore des «mots scandaleux»
» Coronavirus : quand l’Afrique dénonce la «maladie des blancs»
» Michel Onfray: «Comment la philosophie peut nous aider à traverser cette épreuve»
Le gouvernement, qui avait promis un durcissement des mesures pour pousser les Français à rester chez eux, a instauré une nouvelle règle : un décret publié au Journal officiel dimanche 29 mars stipule qu’en cas de récidive sous 15 jours, l’amende pour non-respect du confinement passera à 200 euros.

Elle pourra être majorée à 450 euros si elle n’est pas payée dans les 45 jours, avec un délai supplémentaire de 15 jours en cas de télépaiement.

Contrairement à ce que nous avions annoncé plus tôt, la première amende pour non-respect du confinement restera à 135 euros, nous a confirmé la place Beauvau. Si quatre violations sont relevées dans les trente jours, on passe à un délit puni de six mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende.

«La priorité c’est d’être rassemblés, la désunion nationale serait la pire des choses», affirme au Parisien Gérard Larcher, président du Sénat. 

«Face à cette crise sanitaire, je suis aux côtés du président de la République et du premier ministre. L’heure n’est pas à la polémique. Elle est à l’action», ajoute-t-il même si «viendra le temps des réponses aux questions qui sont légitimement posées aujourd’hui». 

Sur l’utilisation controversée de la chloroquine pour soigner les malades du Covid-19, il dit partager «la décision du ministre de la Santé de laisser la responsabilité aux médecins hospitaliers de les utiliser et répondre au cas par cas, en attendant les résultats des études».

Alors que près de la moitié de la planète se confine pour se protéger du coronavirus, les animaux reprennent leurs aises en ville et en mer. Sur Twitter, la préfecture de police a notamment partagé cette vidéo de canards se dodelinant sur le bord de la route. 

Un autre groupe de canards a par ailleurs été filmé en train de se promener aux alentours de la Comédie française. 



Ces volatiles ne sont pas les seuls animaux à profiter de l’absence d’activité humaine en ville. Dauphins, renards, chèvres, et même pumas… certains n’ont plus peur de venir dans les villes pour chercher à manger. Ce samedi, nous étions revenus sur ce phénomène dans notre article à lire ici : «Confinement: les animaux se réapproprient les villes»

Un A400M de l’armée allemande a atterri vers 12h20 sur l’aéroport de Strasbourg pour évacuer deux malades du coronavirus vers un hôpital de Ulm, au sud-ouest de l’Allemagne. C’est la première évacuation de malades français effectuée par des moyens militaires allemands.

Selon Amélie de Monchalin, secrétaire d’État française aux Affaires européennes, interviewée sur France Inter, 80 Français atteints du coronavirus ont été hospitalisés au Luxembourg, en Allemagne et en Suisse. 

La ministre des Armées, Florence Parly, s’est félicitée hier de la solidarité franco-allemande lorsque une première évacuation par hélicoptère a été réalisée de Metz vers Essen.





Un couple de Sud-africains a couru un marathon sur le balcon de son appartement à Dubaï, et prévoit de porter le projet à une plus grande échelle pour aider les gens à combattre le blues du nouveau coronavirus.

Collin Allin, 41 ans, et son épouse Hilda ont parcouru 42,2 km en effectuant samedi plus de 2100 allers-retours dans leur balcon d’une vingtaine de mètres de long. Un chronomètre montré par le couple, qui a diffusé le marathon en ligne, indique que la distance a été parcourue en cinq heures, neuf minutes et trente-neuf  secondes.

De l’eau de Cologne en alternative au gel hydroalcoolique ? Pour les Turcs, c’est oui. Attention toutefois à ce que la teneur en alcool soit suffisante pour désinfecter les mains. Savez-vous que l’eau de toilette préférée de nos grand-mères (mais également de Napoléon) a plus de 300 ans ? Le Figaro en 1895 se penchait déjà sur ses origines et partait enquêter à Cologne même sur les traces de son inventeur Jean Marie Farina.

» Coronavirus: regain d’intérêt pour l’eau de Cologne



Les Émirats arabes unis ont inauguré samedi 28 mars à Abou Dhabi un centre de dépistage du nouveau coronavirus permettant à des automobilistes d’être testés sans quitter leur voiture, une première dans les pays du Golfe où plus de 3000 cas ont été recensés.

Ce centre doté «d’un personnel médical compétent propose un examen d’une durée de cinq minutes» et peut tester 600 personnes par jour, a indiqué samedi le bureau d’information de l’émirat d’Abou Dhabi dans un communiqué.

La priorité est donnée aux personnes ayant des symptômes de la maladie Covid-19, aux personnes âgées de nationalité émiratie, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de maladies chroniques, selon la même source.

Le recours au dispositif du chômage partiel avait été demandé vendredi soir par 220.000 entreprises pour 2,2 millions de salariés au total, a annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, au «Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI». «On est à plusieurs milliers de demandes par minute», a-t-elle dit.

«Les principaux domaines» concernés sont «l’industrie, l’hébergement et restauration, la construction et le commerce non alimentaire», comme «les garages, qui sont très touchés en ce moment», a précisé la ministre.

«Je redis aux entreprises : ne licenciez pas, utilisez le chômage partiel. Vous garderez vos compétences et vous ne mettrez pas vos salariés au chômage», a-t-elle insisté. Même pour «un seul salarié, le chômage partiel marche».

La Chine et la Russie ne doivent pas «instrumentaliser» l’aide qu’ils apportent à d’autres dans la crise sanitaire du Covid-19, a déclaré dimanche la secrétaire d’État aux Affaires européennes Amélie de Montchalin, déplorant des mises en scène à des fins de «propagande».

Hier, le ministre de la Santé a détaillé les difficultés que rencontre la France pour se faire livrer des masques par des pays étrangers.

«Chers frères et sœurs, le secrétaire général de l’ONU a lancé ces jours-ci un appel en faveur d’un cessez-le-feu global et immédiat partout dans le monde en raison de la crise actuelle due au Covid-19, qui ne connaît pas de frontières», a déclaré le pape à l’issue de sa prière dominicale de l’Angélus.

Il s’associe ainsi au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui a lancé lundi dernier un appel «à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde» afin de préserver les civils face à la «furie» du Covid-19.

Vendredi, il a présidé une veillée de prière contre la pandémie du coronavirus, seul sur la place Saint-Pierre vide de fidèles.

En manque de personnel, certains hôpitaux ont fait appel aux scouts pour venir renforcer leurs équipes. Ceux-ci ont rapidement répondu présent. 

Plusieurs mouvements scouts ont ainsi relayé l’appel au volontariat lancé par l’AP-HP vendredi 20 mars, demandant à leurs aînés et leurs chefs de se rendre disponibles pour renforcer les équipes des hôpitaux publics parisiens. 

Lire notre article complet : Toujours prêts : les scouts se mobilisent pour aider les hôpitaux

Les autorités iraniennes ont annoncé samedi 28 mars, 123 nouveaux décès dus au coronavirus, ce qui porte à 2640 morts le bilan officiel de la pandémie en Iran, un des pays les plus touchés par la maladie du Covid-19.

Les autorités sanitaires ont recensé 2901 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, a déclaré Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé lors de son point de presse télévisé quotidien. Au total, 38.309 cas ont été déclarés officiellement en Iran.

L’ancien président de la République a rendu hommage à l’ancien secrétaire général de l’UMP, Patrick Devedjian, décédé du coronavirus dans la nuit de samedi à dimanche.

Le dernier bilan connu en Espagne fait état de 6528 morts, soit 838 de plus en 24 heures, selon le ministère de la Santé. 78.797 personnes sont contaminées dans le pays.


L’arrêté relatif à la suspension temporaire de l’exploitation de l’aéroport d’Orly à compter de mardi a été officiellement signé ce dimanche par le secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et publié au Journal officiel.
Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire relatif à l’épidémie du Covid-19, «Aéroports de Paris est ainsi autorisé à suspendre temporairement l’exploitation commerciale de l’aéroport de Paris-Orly à compter du 31 mars 2020 à partir de 23h30», précise un communiqué du ministère de la Transition écologique et solidaire. «Durant cette période, l’aéroport de Paris-Orly demeurera accessible en permanence aux aéronefs d’État et aux vols de secours médical d’urgence ou d’évacuation sanitaire», souligne le texte. «Cette disposition vaut également pour tout vol de transport de passagers ou de fret nécessaire à la gestion de la crise sanitaire», ajoute le communiqué.

Les deux TGV médicalisés qui évacuent dimanche 36 malades à destination de la Nouvelle-Aquitaine ont quitté presque simultanément les gares de Mulhouse et Nancy vers 10h45 avec un total de 36 malades à leur bord. 

Ces évacuations, les plus importantes jamais conduites depuis le début de l’épidémie en France, visent à désengorger les hôpitaux du Grand Est, l’une des régions les plus lourdement touchées par l’épidémie qui comptait samedi 3.777 personnes hospitalisées, dont 786 en réanimation, et 757 décès.





La mort, dans la nuit, à 75 ans, des suites du coronavirus, du président du département des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian suscitait dimanche matin de nombreuses réactions dans le monde politique, où l’on saluait la personnalité et la culture de cet ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Les membres de sa famille politique lui qui a été porte-parole du RPR de 1999 à 2001 et Secrétaire général de l’UMP de 2007 à 2008 : 

Gérard Larcher, président du Sénat : 

Christian Jacob, président des Républicains et ancien ministre sous Jacques Chirac:

«C’était un grand serviteur de la France, qui a exercé plusieurs postes de ministres, un grand serviteur de son département des Hauts-de-Seine également et de sa ville d’Antony. Patrick Devedjian était une figure marquante et une personnalité de notre famille politique et je pense à sa famille et à ses proches»

Alain Juppé, premier ministre sous Jacques Chirac :

Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat : 

Jean-Pierre Raffarin, premier ministre sous Jacques Chirac :

Valérie Pécresse, président de la région Île-de-France :

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France : 

Le compositeur et chef d’orchestre polonais Krzysztof Penderecki, reconnu comme un des grands compositeurs contemporains et parmi les plus innovants, est décédé dimanche 28 mars à l’âge de 86 ans, dans sa ville natale de Cracovie, ont annoncé les médias polonais.

Penderecki, couronné par de nombreux prix et ayant travaillé avec des orchestres symphoniques tant européens qu’américains pendant sa longue carrière, est décédé des suites d’une longue maladie. 

Ses principales oeuvres sont Requiem polonais, l’opéra Les Diables de Loudun ou encore La Passion selon Saint Luc. 




Ses airs ont aussi inspiré de grands réalisateurs au cinéma comme Andrzej Wajda pour Katyń, Martin Scorsese pour Shutter Island.

Le nombre de cas de contamination au coronavirus en Allemagne a augmenté de 8% en 24 heures pour atteindre 52.547, dont 389 cas mortels, montrent les statistiques publiées par l’Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses, autorité fédérale de la santé.

64 nouveaux décès ont été recensés au cours des dernières 24 heures, soit une augmentation de 19%.

Le président des Hauts-de-Seine et ancien ministre, est décédé du Covid-19. L’ancien ministre avait annoncé le 26 mars souffrir du coronavirus. Il disait être stabilisé. Il avait été placé en observation dans un hôpital du département et avait remercié les soignants à son chevet sur Twitter.





L’homme politique avait été ministre sous les présidences de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Avocat de profession, ancien député de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine de 1986 à 2017, il fut également porte-parole du RPR de 1999 à 2001 et secrétaire général de l’UMP de 2007 à 2008. Il était marié et père de quatre enfants.

Patrick Devedjian est la première personnalité politique française à décéder du Covid-19. 

Les hommages politiques se multiplient sur Twitter.

Gérard Larcher, président du Sénat : 

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France : 

Jean-Pierre Raffarin, premier ministre sous Jacques Chirac : 

Jean-Michel Blanquer, actuel ministre de l’Éducation : 

>> Lire notre article : L’ancien ministre Patrick Devedjan est mort du coronavirus.

Les syndicats CFDT, FO et CFTC du transport routier appellent les chauffeurs à exercer «individuellement» leur droit de retrait à partir de lundi en cas de «manquements» aux mesures de protection sanitaire contre le coronavirus.

» Pour en savoir plus, lisez notre article.



Sur le parking du célèbre routier de Déols dans l’Indre, L’Escale.GUILLAUME SOUVANT / AFP

La contagion poursuit son lent ralentissement en Italie. «Dans tous les services d’urgences, on enregistre une réduction (des arrivées de patients). Dans quelques-uns, elle est légère, dans d’autres plus marquée», a déclaré Giulio Gallera, le responsable de la santé en Lombardie, la région la plus touchée, dans le nord du pays.

Samedi soir, le premier ministre Giuseppe Conte a voulu mettre l’accent sur une bonne nouvelle: «Aujourd’hui nous enregistrons le nombre le plus élevé de patients guéris»(1434). «En début de semaine prochaine, nous parlerons avec les experts et nous espérons qu’ils nous donneront de bonnes nouvelles», a-t-il poursuivi.

«Nous sommes toujours attentifs à adapter nos décisions sur la base de leurs recommandations», a-t-il ajouté, alors que l’Italie vit sa troisième semaine de confinement. Ainsi «il est clair que la suspension des activités d’enseignement se poursuivra», a-t-il affirmé, alors que la fermeture des écoles et universités est pour l’instant prévue jusqu’au 3 avril. «Si l’on est raisonnable, on ne peut pas envisager un retour aux activités normales», a-t-il ajouté.

Nous apprenions cette semaine la mort d’Albert Uderzo, le cocréateur d’Astérix et Obélix. Avec René Goscinny, le dessinateur a ancré (encré !) pour toujours dans l’imaginaire français l’image indélébile des irréductibles Gaulois, solidaires et bagarreurs, vantards et généreux. Vous pouvez vous plonger ce week-end dans leurs savoureuses aventures mais découvrir également la véritable histoire des Gaulois. Retrouvez nos articles :

» Qui étaient vraiment les Gaulois?
» Vercingétorix, cet illustre inconnu
» Comment les Gaulois sont devenus les meilleurs ennemis de Rome





Alors même si tout n’est certainement pas parfait partout, le confinement semble de plus en plus respecté dans notre pays. Les «premiers effets» devraient être visibles «en fin de semaine prochaine», a affirmé samedi Arnaud Fontanet, directeur du département Santé global à l’Institut Pasteur. En attendant, cette mesure inédite donne lieu à des images de villes vides et silencieuses.



De gauche à droite, de haut en bas : la place de la Comédie à Montpellier, la Grand place à Lille, la place de la Bourse à Bordeaux, l’Hôtel de Ville de Paris, la place royale à Nantes, la place Bellecour à Lyon, le célèbre escalier de la gare Saint-Charles à Marseille, la cathédrale de Strasbourg et la Prom’ à Nice le 20 mars 2020PASCAL GUYOTDENIS CHARLETNICOLAS TUCATJOEL SAGETSEBASTIEN SALOM-GOMISJEFF PACHOUDGERARD JULIENPATRICK HERTZOGVALERY HACHE / AFP

» Davantage de photos dans notre article ici.

Retrouvez ici, avec le travail des équipes de FIG DATA, où en est l’épidémie dans le monde. Et ici le point de situation en France, département par département.

» LIRE AUSSI – Suivez l’évolution de l’épidémie en France

«Le combat ne fait que commencer», a souligné samedi Édouard Philippe. «Les quinze premiers jours d’avril seront difficiles, encore plus difficiles que les quinze jours qui viennent de s’écouler».

319 morts à l’hôpital en 24 heures en France. En France, 319 personnes sont mortes à l’hôpital ces dernières 24 heures, ce qui porte à 2314 le nombre de décès en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie. Sur 37.575 cas confirmés dans le pays, 17.620 sont hospitalisés, dont 4273 en réanimation, et 6624 ont pu rentrer chez eux.
Les transferts de patients s’accélèrent. La première évacuation effectuée par un hélicoptère militaire – deux patients gravement atteints par le coronavirus, transportés de Metz vers l’Allemagne – a été conduite ce samedi matin dans le cadre de l’opération Résilience, en plus des transferts civils de ces derniers jours par voie maritime, terrestre et aérienne. Les transferts vont s’accélérer en ce deuxième week-end de confinement.
Le passe Navigo d’avril remboursé, assure Pécresse. Dans le JDD, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, annonce que les cinq millions d’usagers des transports en commun franciliens se verront rembourser leur passe Navigo au mois d’avril en raison des circonstances exceptionnelles liée à l’épidémie de coronavirus.
Macron se défend. «Nous n’avons absolument pas ignoré [les] signaux» italiens, a déclaré Emmanuel Macron dans une interview accordée à des journaux transalpins. «J’ai abordé cette crise avec sérieux et gravité dès le début, lorsqu’elle s’est déclenchée en Chine.» Notamment «parce que l’Italie nous a précédés dans cette crise», «nous avons pris en France les mesures les plus dures plus tôt (…), à nombre de cas comparables», a-t-il soutenu.
L’Espagne à l’arrêt, l’Italie passe la barre des 10.000 morts. Le premier ministre espagnol a annoncé que toutes les activités «non essentielles» du pays seraient stoppées pendant deux semaines, du 30 mars au 9 avril. L’Espagne est le deuxième pays le plus touché au monde en termes de décès par le Covid-19 après l’Italie, qui déplore désormais plus de 10.000 morts. 
Bonjour à tous, nous sommes le dimanche 29 mars, nous vivons notre 12e jour de confinement et nous suivrons ici les dernières informations liées à la crise sanitaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *