PRÉCÉDENTS

L’attentat contre deux mosquées vendredi en Nouvelle-Zélande est de très loin la pire attaque contre des Musulmans dans un pays occidental, et évoque, si la piste d’extrême-droite est confirmée, le massacre commis par le néo-nazi Anders Breivik en Norvège en 2011.

D’autres attaques anti-musulmanes : 

– Le 29 janvier 2017, au Canada, un homme de 27 ans ouvre le feu sur les fidèles rassemblés pour la dernière prière de la journée dans la mosquée de Québec: six musulmans sont tués, 35 blessés. L’assaillant, Alexandre Bissonnette, un étudiant qui affiche des idées nationalistes sans être affilié à un mouvement, est arrêté. En février 2019, il sera condamné à la prison à vie, sans possibilité de libération avant 40 ans.

– Le 19 juin 2017, au Royaume-Uni, un Gallois de 48 ans fonce au volant d’une camionnette dans la foule des fidèles qui sortent d’une prière nocturne du ramadan, près de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord-est de Londres. Bilan: un mort et douze blessés. L’auteur des faits, Darren Osborne, animé par une haine personnelle des musulmans et qui s’était radicalisé dans les semaines précédant l’attaque, sera condamné à perpétuité en février 2018.