En 2020, ce barrage chinois produit à lui seul plus d’un tiers de la production du parc nucléaire français

Spread the love
  • Yum

Si en France la production d’énergie passe encore majoritairement par le nucléaire, ce n’est heureusement pas le cas dans tous les pays du monde. Certains comme la Chine se penchent de plus en plus sur l’hydraulique.

L’Empire du Milieu confectionne depuis quelques années de gigantesques édifices afin de produire de l’énergie grâce à l’hydraulique. L’un d’entre eux, le barrage des Trois Gorges, sur le fleuve Yangzi Jiang, est le plus grand ouvrage hydraulique au monde. Avec ses 2 kilomètres de long et ses 185 mètres de haut, le barrage des Trois Gorges a en 2020 produit à lui seul un tiers de la production d’électricité du parc nucléaire français.

Cette semaine, la société China Three Gorges Corporation qui est en charge de la gestion de cet édifice a annoncé que le barrage avait produit 111.795 milliards de kilowattheures sur l’année écoulée. Cette prouesse technologique a surtout permis d’éviter la combustion de 31 millions de tonnes de charbon, ce qui représente une économie d’environ 86 millions de tonnes de CO2.

Une excellente solution, malheureusement encore trop insuffisante.

Contrairement aux centrales nucléaires vieillissantes qui tournent encore dans l’Hexagone, l’hydraulique semble avoir le vent en poupe, et de telles annonces ne font que motiver de nouveaux pays à passer le cap. Le barrage des Trois Gorges bat ainsi le record détenu depuis 2016 par un barrage brésilien. Pour établir ce record, la société China Three Gorges Corporation n’a pas eu besoin de se dépasser en termes d’efforts, c’est simplement les fortes pluies qui ont suralimenté le Yangzi qui ont permis d’arriver à un tel résultat.

Néanmoins, si le barrage des Trois Gorges tourne à plein régime comme de nombreux autres depuis 2003, le territoire chinois ne bénéficie pas encore d’une quantité d’énergie suffisante pour satisfaire l’ensemble de la population. Certaines régions sont encore bien trop concernées par les coupures d’électricité. Pour remédier à cette situation dramatique, la Chine ne peut pas se permettre de concentrer ses efforts sur l’hydraulique et continue de construire de nouvelles centrales à charbon.

Leave a Reply

%d bloggers like this: