Elon Musk veut parler avec Vladimir Poutine, le Kremlin répond

Spread the love
  • Yum

L’homme le plus riche du monde n’est pas seulement capable de faire varier le cours du Bitcoin avec un simple tweet. Sur son réseau social préféré, Elon Musk fait la promotion de l’application mobile Clubhouse, et ses invités sont tels qu’une potentielle discussion avec Vladimir Poutine pourrait l’amener à devenir un véritable organisateur de sommets d’États.

Plus spécifiquement, le milliardaire sud-africain indiquait qu’il aimerait que cette conversation ait lieu sur l’application Clubhouse, une nouvelle plateforme disponible uniquement sur iOS pour le moment, et qui limite son nombre d’utilisateurs avec un système où chaque personne conviée ne peut inviter que deux autres membres.

Clubhouse prend la forme d’un Twitch des conférences, où jusqu’à 5000 internautes peuvent écouter des intervenants, et demander à participer brièvement en « levant la main ». Pour protéger ses serveurs encore tout jeunes et loin de pouvoir accueillir l’ensemble de la communauté d’Elon Musk, la plateforme reste très limitée actuellement (découvrez notre test de Clubhouse ici).

En mentionnant le compte officiel du Kremlin, Elon Musk s’adressait bien évidemment à Vladimir Poutine, à qui il a même écrit, dans un second tweet en russe, qu’il serait « un honneur de discuter » ensemble. En Russie, plusieurs personnalités ont répondu à son tweet. Une journaliste de la chaîne de télévision RT se montrait enthousiaste, mais invitait plutôt l’entrepreneur à venir lui-même sur un plateau, à la télévision.

Du côté des États-Unis, l’informaticien et podcasteur Lex Friedman soumettait l’idée de se faire modérateur et traducteur de M. Musk et Poutine pendant l’entretien. L’homme a l’habitude de côtoyer Elon Musk dans ses épisodes, et il est originaire de Russie.

Le Kremlin veut plus d’informations

Sans passer par Twitter, le Kremlin a répondu à Elon Musk en se montrant ouvert à son invitation. Selon plusieurs médias locaux, relayé par CNBC, la proposition du milliardaire serait étudiée et envisagée. L’agence de presse Tass rapportait ainsi qu’il s’agirait d’une invitation « intéressante » selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Cela dit, il semble que la présidence aimerait connaître davantage de détails quant à la nature d’un tel rendez-vous.

« C’est une proposition très intéressante, mais nous aimerions comprendre ce qui est proposé », disait M. Peskov en ce début de semaine. Il a aussi rappelé que le président Vladimir Poutine n’utilisait pas directement les réseaux sociaux : « il ne les gère pas personnellement », ajoutait-il.

Difficile de savoir, alors, si un tel événement aura lieu. Sa mise en place sur une application comme Clubhouse – pur produit de la Silicon Valley – pose aussi question. L’application vient tout juste d’être supprimée en Chine, et la Russie est plutôt bien connue pour supprimer elle aussi l’accès à des services sur Internet étrangers au pays.

Précédemment, lors de la folle semaine de l’affaire GameStop, Elon Musk avait déjà pris des airs de journaliste sur Clubhouse en invitant Vlad Tenev, le PDG de l’application Robinhood, qui était alors au centre des débats. Avec un invité comme le président russe, il viendrait définitivement renverser les principes traditionnels des sommets politiques, des entretiens organisés par la presse, et de nos livres d’histoire en général.

Leave a Reply

%d bloggers like this: