Le constructeur canadien Electra Meccanica lance la commercialisation d’une microvoiture électrique monoplace qui offre une autonomie de 160 km. Vendue 15.000 dollars, elle s’adresse notamment aux conducteurs qui circulent seuls et n’ont donc pas besoin d’une voiture multiplace.

L’Electra Meccanica Solo sera-t-elle aux transports ce que le smartphone fut l’ordinateur, à savoir quelque chose de plus petit, plus performant et qui deviendra indispensable ? C’est en tout cas la vision de Jerry Kroll, P.-D.G. d’Electra Meccanica. Son étonnante citadine électrique monoplace à trois roues vendue 15.500 dollars (13.685 euros au cours actuel) cible les personnes qui se déplacent seules au quotidien, les sociétés d’autopartage ou encore les services de livraison dits du « dernier kilomètre ».

L’Electra Meccanica Solo annonce 160 kilomètres d’autonomie pour une vitesse de pointe de 130 km/h. Elle abat le 0 à 100 km/h en 8 secondes et se recharge en trois heures. Des performances, certes modestes, mais qui sont amplement suffisantes pour un usage urbain et les trajets courts auxquels elle se destine. Et contre toute attente, sa capacité de rangement est plutôt généreuse puisque l’équivalent d’un caddie de supermarché peut s’y loger.

La capacité de rangement de l’Electra Meccanica Solo est impressionnante, à condition toutefois d’être un peu méthodique. © Electra Meccanica

Produite en Chine

Electra Meccanica dit avoir enregistré 23.000 précommandes pour sa voiture électrique. Selon Bloomberg, l’enseigne 7 Eleven et le transporteur DHL la testent pour effectuer des livraisons. Electra Meccanica explique qu’il vise les 105 millions d’Américains qui, tous les jours, se rendent au travail et en reviennent en utilisant un moyen de transport individuel.

Cette voiture électrique est produite, en partie au siège de l’entreprise à Vancouver (Canada), et en Chine (Zongshen). Quelque 5.000 exemplaires doivent sortir des chaînes de montage de Zongshen cette année, puis 20.000 l’année suivante. Electra Meccanica n’a pas encore communiqué sur ses éventuels projets de commercialisation sur le marché européen.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.
Cela vous intéressera aussi
À voir aussi : 

Leave a Reply