Élections régionales : vers un sursaut de participation au second tour ? – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Les Français sont appelés aux urnes dimanche 27 juin pour le second tour des élections régionales et départementales. Au-delà des enjeux politiques, la grande interrogation concerne l’abstention. Au premier tour, à peine un électeur sur trois s’est rendu dans son bureau de vote. L’abstention a atteint 66,7%, un record pour une élection, proche du record absolu sous la Ve République de 69,8% d’abstention, lors du référendum sur le quinquennat, en septembre 2000.

Mais des chiffres peuvent rassurer et indiquer que la participation dimanche pourrait être moins catastrophique qu’au premier tour. Lors des trois précédentes élections régionales, on a observé un sursaut de participation entre le premier et le deuxième tour. De cinq points en 2004 et en 2010, et même de près de dix points en 2015, où plus d’un électeur sur deux avait voté au second tour.

À l’époque, l’ensemble des partis politiques avait appelé à la mobilisation. Depuis, la participation faiblit cependant invariablement. Il sera difficile de remobiliser un électorat qui se montre de plus en plus défiant vis-à-vis de la classe politique. Au Rassemblement national, les différents candidats en région ont multiplié les appels au vote à destination de leurs électeurs. 

Tous les partis ont lancé des appels à la mobilisation, notamment auprès des jeunes qui ont déserté ce premier tour. 87% des 18-24 ans et 83% des 25-34 ans ont boudé ce scrutin, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié dimanche 20 juin. Les écologistes, la majorité gouvernementale et les Républicains les ont particulièrement visés. Les Verts ont lancé une campagne sur des boucles Whatsapp et publié des vidéos sur Instagram. Accusé d’avoir trop peu communiqué, l’exécutif a sorti une nouvelle vidéo, jeudi 24 juin, sur les réseaux sociaux, sur le thème “Aller voter ne prend que 15 minutes, ça ne bouleverse pas ton week-end”. Les Républicains ont, de leur côté, posté des visuels sur lesquels on peut lire : “Dimanche, avec mes potes, je vote”.

À noter qu’au premier tour, les nombreux ratés dans la distribution des professions de foi n’ont pas aidé à la participation. Dans un sondage Odoxa-Backbone consulting pour le Figaro et franceinfo publié jeudi 24 juin, 16% des abstentionnistes disent ne pas être allés voter parce qu’ils n’avaient pas les informations nécessaires pour le faire.

Leave a Reply

%d bloggers like this: