Elections américaines 2020 : Twitter limite un message de Donald Trump accusant les démocrates de chercher à « VOLER l’élection » – Le Monde

Spread the love
  • Yum

Twitter a partiellement masqué, tôt mercredi 4 novembre (heure de Paris), un message de Donald Trump dans lequel il affirme être largement en tête de l’élection – dont le décompte est toujours en cours –, et accuse le Parti démocrate d’« essayer de VOLER l’élection ». « Nous ne les laisserons jamais le faire », écrit le président sortant dans un message annonçant qu’il fera une déclaration publique prochainement.

Twitter a limité la visibilité de ce message sur sa plate-forme et l’a accompagné d’un avertissement.

Sur Facebook, où le même message a été publié par Donald Trump, son texte est librement accessible, mais a été assorti d’une mention précisant que « les résultats finaux peuvent différer des premières estimations, le dépouillement pouvant se poursuivre pendant plusieurs jours où semaines ».

Twitter a considérablement renforcé ses règles de modération pour l’élection présidentielle américaine en cours. Le réseau social avait prévenu que les messages revendiquant la victoire d’un camp avant un décompte final, tout comme les messages qui « sapent la confiance dans le processus électoral », seraient bloqués ou limités. Twitter a pour politique de ne jamais supprimer les messages du président des Etats-Unis, considérant qu’ils sont d’intérêt public ; le tweet de Donald Trump a donc été masqué, et ne peut être lu qu’après avoir cliqué sur un avertissement, et il ne peut pas être partagé.

Facebook, de son côté, a précisé mercredi que si les revenications de victoire restaient interdites au niveau national, il ne supprimerait pas les messages revendiquant la victoire dans un Etat en particulier. Ce changement pourrait avoir des conséquences importantes, dans le cas notamment où la victoire dépendrait d’un seul Etat – comme la Pennsylvanie, Etat très disputé, où le décompte final devrait prendre du temps, et dont les vingt voix au collège électoral pourraient faire la différence.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Aux Etats-Unis, la campagne présidentielle pousse les réseaux sociaux vers un rôle « d’arbitres de la vérité »

« Nous avons placé un avertissement sur un message de Donald Trump qui faisait des déclarations potentiellement trompeuses sur l’élection », a expliqué Twitter peu après.

Le tweet du président sortant a subi cette limitation quelques minutes à peine après avoir été publié. En revanche, un autre tweet, mis en ligne quelques instants plus tôt et dans lequel il semble revendiquer la victoire, a été laissé accessible. « Je ferai une déclaration ce soir. Une grande VICTOIRE ! », écrit-il.

Lire aussi Devant le Sénat américain, les patrons de Google, Twitter et Facebook ont dû répondre aux accusations de « biais anticonservateur »

Le Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: