Elections américaines 2020 : rumeurs et infox autour du comptage des voix – Le Monde

Spread the love
  • Yum

L’élection présidentielle américaine de 2020, dont le résultat n’était pas encore connu jeudi 5 novembre, a apporté son lot de rumeurs et suspicions sur la bonne tenue du scrutin. Celles-ci vont généralement toutes dans le même sens : reprenant un argumentaire lancé très en amont par Donald Trump, elles accusent le camp démocrate de truquer l’élection pour faire perdre l’actuel président.

En direct : Joe Biden ou Donald Trump ? Un résultat du vote incertain en attendant tous les dépouillements
  • Des courbes suspectes en faveur de Joe Biden

Ce que dit la rumeur

La courbe des votes en faveur du candidat démocrate Joe Biden est caractérisée par des envolées abruptes, à la verticale, signe que le scrutin a été truqué pour le faire remonter d’un coup. C’est du moins ce qu’estiment les relais français du candidat républicain. « Les démocrates, quand vous fraudez soyez discrets svp », interpelle ainsi Damien Rieu, figure de la fachosphère française. Le magistrat Charles Prats, ancien soutien de François Fillon, suggère lui aussi un trucage, « ni vu ni connu », dans un Tweet qui reprend les mêmes graphiques.

TROMPEUR

Ces deux graphiques affichant une remontée spectaculaire sont authentiques. Ils ont été publiés par les journalistes de FiveThirtyEight, un site américain d’analyse politique reconnu, sur leur blog de suivi en direct de l’élection.

Cette courbe est due à un biais statistique : au lieu d’égrener progressivement les scrutins au fur et à mesure de la journée, certains Etats publient les résultats par à-coups, en faisant remonter en même temps un très grand nombre de votes dépouillés, d’où ce bond. Mais ces augmentations soudaines ne profitent pas au seul camp démocrate, explique Curt Villarosa, responsable des affaires publiques d’ABC News, le média propriétaire de FiveThirtyEight, au site de vérification américain Politifact : « Tous n’étaient pas 100 % pour Biden. Sous la ligne bleue, il y a aussi une ligne rouge représentant les milliers de votes pour Trump. Il y a par ailleurs des contre-exemples où la courbe de Trump explose soudainement quand un lot de scrutins favorables est pris en compte. »

En effet, d’autres graphiques publiés par FiveThirtyEight permettent de retrouver le même phénomène d’envolée soudaine de la courbe. Celui-ci est décorrélé du candidat.

Les afflux soudains de suffrages, manifestés sur ces courbes par des lignes verticales,  ont bénéficié aux deux candidats.

Ainsi dans Iowa (IA sur le graphique), Biden comme Trump ont vu leur nombre de votes exploser dans des proportions quasi égales en milieu de journée, et relativement similaires en début de journée dans le Kansas (KS). Dans le Montana (MT), les lots tardifs ont plutôt été en faveur de Trump, se traduisant par des bonds à la verticale dans la courbe du président sortant.

  • Des bulletins en faveur de Donald Trump jetés ou brûlés

Ce que dit la rumeur

Alors que Donald Trump a dénoncé une « fraude massive » et affirmé qu’un « groupe de gens minables » cherchait à lui voler l’élection, des publications en ligne prétendent en détenir la preuve. Comme cette vidéo virale, tweetée par Eric Trump, le fils du président américain, montrant un homme en train de mettre délibérément le feu à 80 bulletins de vote pro-Trump.

Une autre rumeur affirmant que 40 000 bulletins de votes du comté de DeKalb (Géorgie) ont été écartés du scrutin a également circulé. Une autre vidéo extrêmement partagée dans les milieux complotistes américains montre des membres d’un bureau de vote américain en train de jeter des bulletins à la poubelle.

FAUX

Alors que l’issue de l’élection américaine demeure incertaine, rien n’est en mesure de corroborer les accusations de fraude de Donald Trump. Les exemples cités plus haut, relayés en nombre par les supporteurs du président américain sortant, sont faux. Comme la vidéo d’un homme qui brûle fièrement des bulletins de vote pro-Trump. En réalité, ces bulletins sont des échantillons qui ne sont pas utilisés pour le vote. Eric Trump, lui, n’a toujours pas supprimé son Tweet.

La rumeur sur les 40 000 bulletins de votes non pris en compte en Géorgie est également une infox. Sur Twitter, le comté de DeKalb a qualifié cette information d’« erronée » et expliqué que seuls 200 bulletins, et non pas 40 000, avaient été mis de côté provisoirement. Chacun des électeurs concernés sera contacté afin de confirmer les votes, a assuré le comté.

  • Un afflux louche de votes à 100 % pour Biden

Ce que dit la rumeur

Biden a bénéficié le 4 novembre d’un afflux soudain de plus de 100 000 votes dans le Michigan. La preuve d’une manipulation, estiment certains. L’erreur a été corrigée.

Un autre élément de discours récurrent consiste à s’étonner que des lots entiers de votes soient intégralement en faveur de l’ancien vice-président, comme dans le Michigan, où Joe Biden s’est vu créditer de plus de 138 339 voix d’un coup. Une anomalie statistique qui prouverait une magouille électorale.

Plusieurs comptes pro-républicain s’en sont scandalisés, comme Brandon Morse, contributeur au site conservateur Red State. « Bienvenue en Républicaire populaire de Michiganzuela, où mystérieusement, chacun des plus de 100 000 bulletins postaux comptabilisés étaient tous pour Joe Biden ! », ironise-t-il en affublant le Michigan d’un surnom de dictature pétrolière. Cette insinuation de fraude a été reprise en France par un influent site de désinformation extrême droite, Europe Israël, et son président Jean-Marc Moscowitz.

VRAI, MAIS L’ERREUR A ÉTÉ CORRIGÉE

La carte qui circule est celle de Decision Desk HQ, une entreprise d’agrégation de résultats électoraux. Celle-ci a reconnu une erreur de saisie dans les données envoyées par l’Etat du Michigan.

L’origine précise de l’erreur a été repérée par un internaute : dans le comté de Shiawassee (68 122 habitants), Joe Biden a été crédité de 153 710 votes (notez le zéro à la fin) au lieu de 15 371. Entre les deux chiffres, un différentiel de 138 339, soit pile le nombre de scrutins erronés attribués au niveau du Michigan à Joe Biden. « Cela arrive les nuits d’élection et nous pensons que d’autres agrégateurs de votes du Michigan ont rencontré la même erreur et l’ont corrigée en temps réel comme nous l’avons fait », s’est justifié un porte-parole à BuzzFeed.

Les résultats ont depuis été corrigés. Malgré cela, le candidat démocrate a tout de même remporté d’une courte tête les 16 grands électeurs du Michigan. L’actuel locataire de la Maison Blanche a annoncé qu’il déposerait un recours pour contester le résultat.

Notre sélection d’articles sur l’élection présidentielle aux Etats-Unis

Retrouvez les chroniques de campagne de notre correspondant à Washington ici.

Sur l’élection :

Et aussi :

Leave a Reply

%d bloggers like this: