Elections américaines 2020 : Joe Biden se prépare à la victoire – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Le candidat démocrate Joe Biden et sa colistière Kamala Harris quittent la scène après un discours, à Wilmington (Delaware), le 6 novembre.

A force d’être sollicités, leurs visages ont fini par devenir familiers aux Américains encore rivés devant leurs écrans, vendredi 6 novembre, au troisième jour du dépouillement des bulletins de vote de l’élection présidentielle. Il s’agit de ceux de Josh Shapiro, le procureur général de la Pennsylvanie, de Kathy Boockvar, la secrétaire du même Etat chargée des élections, de ses homologues Katie Hobbs dans l’Arizona, ou encore Brad Raffensperger, en Géorgie.

Les responsables des comtés décisifs, celui de Clark qui englobe Las Vegas (Nevada), ou celui d’Allegheny, qui comprend Pittsburgh (Pennsylvanie), n’ont pas été oubliés. Tous ont assuré comprendre l’impatience et invité chacun à ronger son frein dans le calme, tout en égrénant des comptabilités savantes de votes par correspondance, de bulletins provisoires ou de suffrages exprimés par des soldats déployés en dehors des frontières américaines.

Lire aussi Elections américaines 2020 en direct : les Etats-Unis toujours suspendus à une poignée d’Etats-clés

La familiarité a été renforcée lorsque l’un des fils du procureur général de Pennsylvanie, retenu à son domicile par l’épidémie de Covid-19, est entré par inadvertance, les yeux rivés sur son téléphone portable, dans le champ de vision de la caméra utilisée par son père, avant d’effectuer une discrète retraite. Le verdict est tombé quelques minutes plus tard sur le compte Twitter de Josh Shapiro, sur le ton de l’humour : une sentence de vingt-quatre heures de suspension de l’appareil.

La bévue a d’autant plus attiré l’attention que la journée n’a pas tenu les promesses de son aube. Le candidat démocrate, Joe Biden, avait alors rattrapé puis dépassé le président sortant en Géorgie, un ancien bastion républicain qui avait résisté à Barack Obama en 2008 comme en 2012. Puis l’addition de nouveaux votes, un peu avant 9 heures du matin, lui a permis de prendre la tête pour la première fois en Pennsylvanie.

Biden multiplie les formules optimistes et apaisantes

Ce démarrage en fanfare a poussé l’ancien vice-président à annoncer qu’il prononcerait une déclaration solennelle en fin d’après-midi. Mais les décomptes ont alors ralenti. Le compteur démocrate s’est bloqué en Géorgie à un peu plus de 4 000 voix d’avance, ouvrant la voie à un recomptage annoncé par Brad Raffensperger. Il a triplé dans le Nevada pour atteindre le seuil de 22 000 suffrages, sans plus en bouger. Il a fallu quinze heures pour obtenir une avance de près de 29 000 voix en Pennsylvanie, pendant que celle enregistré dans l’Arizona était au contraire réduite d’un tiers avec un peu moins de 30 000 voix.

Il vous reste 70.77% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: