Elections américaines 2020 : à Philadelphie, épicentre des tensions autour du décompte des bulletins de vote – Le Monde

Spread the love
  • Yum
People participate in a protest in support of counting all votes as the election in Pennsylvania remains undecided on November 4, 2020 in Philadelphia, Pennsylvania. (Photo by Jason Andrew)

JASON ANDREW POUR « LE MONDE »

Par

Publié aujourd’hui à 03h58, mis à jour à 06h00

C’est fou ce qu’une casquette rouge « MAGA » (Make America Great Again, le slogan de Donald Trump) donne de l’allure. Ainsi, mercredi 4 novembre, à Philaldelphie (Pennsylvanie), devant le centre de vote du Palais des congrès, Matthew Berry, 27 ans, répétait en boucle les mêmes propos, devant les caméras du monde entier. « Que se passe-t-il ? Où est la transparence ? Comment expliquer que d’un coup dans le Michigan, Biden ait 190 000 voix de plus », accusait le jeune trumpiste, qui enchaîna les interviews devant les médias en peine de matière.

Lire aussi Elections américaines 2020 en direct : Joe Biden remporte le Michigan et s’approche de la victoire à la présidentielle

L’enjeu était pourtant décisif, mais il y avait un cruel manque d’images pour incarner le drame. C’est en effet dans ce bâtiment que se poursuivait le dépouillement des votes par correspondance du comté de Philadelphie. De ce décompte final dépend la bascule, ou non, de la Pennsylvanie, cet ancien Etat sidérurgique, en faveur de Joe Biden et peut-être l’issue de la présidentielle américaine.

Un électeur de Donald Trump devant le centre de vote du Palais des congrès à Philadelphie, le 4 novembre.

Pour signifier qu’il s’agissait du champ de bataille du scrutin 2020, la chaîne CNN avait inséré dans son écran une lucarne de ce hall paisible, où sont dépouillés les bulletins : mais aucune action palpitante à se mettre sous la dent si ce n’est une mise à jour extrêmement lente des votes : mercredi soir, avec environ 82 % des bulletins dépouillés, Donald Trump recueillait dans l’Etat 51,7 % des voix contre 47 % à Joe Biden, avec une avance de 286 000 voix sur plus de 6 millions de voix. La veille, l’avantage du président sortant était encore de 700 000 voix. Cet avantage devrait encore se réduire, au fur et à mesure que sont dépouillés les votes par correspondance des deux métropoles de Pennsylvanie, Philadelphie et Pittsburgh, très favorables aux démocrates.

Lire aussi Elections américaines 2020 : les Etats où l’élection se joue désormais

A l’extérieur, la tension montait alors qu’une poignée de supporteurs de Trump et de partisans de Joe Biden s’invectivaient. Une jeune femme démocrate à vélo interpellait l’homme à la casquette « MAGA », Matthew Berry : « Vous n’êtes même pas d’ici. Dégagez. » Un trumpiste prenait immédiatement la défense de son camarade : « Pourquoi l’agressez-vous ? Il n’est pas venu vous interrompre. C’est pour cela que les gens vous haïssent. » Une deuxième démocrate ripostait : « Moi, j’interromps le fascisme et le sectarisme. » Sans oublier l’injure habituelle de « suprémaciste blanc », même quand il y a des Noirs dans le camp d’en face. Un dialogue de sourds entre deux Amériques qui se détestent, séparées par les policiers à vélo de Philadelphie.

Il vous reste 60.94% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: