EDF se lance dans le Cloud computing et les projets blockchain

Spread the love
  • Yum

EDF se lance dans le Cloud computing et les projets blockchain

Le numérique est un secteur énergivore. Selon l’Ademe, les datacenters pourraient représenter 13 % de l’électricité mondiale en 2030, et 51 % pour le secteur informatique dans sa totalité, soit respectivement l’équivalent de 1 130 et 4 400 réacteurs nucléaires.

Revendiquant une démarche écoresponsable, EDF se lance dans le Cloud computing pour revendre ses ressources informatiques de Cloud et de stockage inutilisées.

publicité

Via sa filiale Exaion, le groupe annonce une offre de “Blockchain as a service” (BaaS), ainsi qu’un hébergement de datacenters en containeurs. Par ailleurs, il lancera fin 2020 un service de coffre-fort sécurisé pour des portefeuilles de crypto-actifs.

Ces services s’adresseront aux « entreprises de toutes tailles, ayant un fort besoin de puissance de calcul pour leurs projets numériques » précise le groupe dans un communiqué.

Les actifs d’Exaion seront basés en France et les données des clients seront quant à elles hébergées « dans des conditions répondant au plus haut niveau d’exigences en matière de sécurité et de résilience », assure l’énergéticien.

« Exaion accompagne le développement d’une économie numérique sans transiger ni sur la sécurité ni sur l’impact environnemental. Cette filiale constitue également un nouvel acteur français et européen sur un marché mondial en pleine croissance », déclare Alexandre Perra, directeur exécutif groupe en charge de la direction Innovation, Responsabilité d’Entreprise et Stratégie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *