La marque britannique Dyson a présenté une nouvelle lampe connectée à éclairage directionnel déclinée en format bureau et lampadaire. Elle est équipée d’une technologie lui permettant d’ajuster la température des couleurs et l’intensité de l’éclairage en fonction de la lumière naturelle.

Si l’évocation de Dyson fait d’abord penser aux aspirateurs sans sac, il faut savoir que le constructeur propose aussi d’autres gammes de produits tels que des sèche-cheveux, des purificateurs d’air, des ventilateurs ainsi que des lampes. Et justement, Dyson vient d’annoncer la Lightcycle, une lampe connectée à éclairage directionnel qui promet d’adapter sa température de couleur et l’intensité lumineuse aux variations de la lumière naturelle au fil de la journée.

Pour cela, la lampe utilise des capteurs et se base sur l’heure, la date ainsi que la géolocalisation. Dyson dit avoir développé un algorithme adaptatif à partir de plus d’un million de relevés satellitaires et qui peut ainsi reconnaître les conditions lumineuses aux différents moments de la journée. Trois Led chaudes et trois Led froides simulent les températures de couleur comprises entre 2.700 à 6.500 kelvins correspondant à la lumière du jour.

La même qualité de lumière pendant 60 ans

Dyson met l’accent sur son travail pour réduire la fatigue oculaire, provoquée par le scintillement lumineux et les reflets, grâce à une luminosité qui peut atteindre 1.000 lux, une protection contre l’éblouissement et un scintillement optique inférieur à 1%. Par ailleurs, la Lightcycle est équipée d’un détecteur de mouvements pour s’allumer automatiquement et s’éteindre au bout de deux minutes d’absence.

Enfin, Dyson promet de maintenir la luminosité et la qualité de la lumière pendant 60 ans grâce à un système de refroidissement des Led par échangeur thermique. Il s’agit d’un tube de cuivre qui évacue la chaleur. La Lightcycle intègre un port USB-C pour pouvoir recharger des appareils mobiles. Une application pour smartphone permet de créer des profils en fonction de son âge, de ses activités et de la lumière du jour locale. Un concentré de technologie qui se paie au prix fort. Comptez 500 euros pour la Lightcycle en lampe de bureau et 750 euros pour le modèle lampadaire.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.
Cela vous intéressera aussi
À voir aussi : 

Leave a Reply