AMD vient de présenter une nouvelle technologie nommée Dynamic Local Mode. Elle vise ses processeurs Ryzen Threadripper de 2ème génération. Son but est d’accélérer les accès mémoire et ainsi optimiser les performances en particulier en jeu.

Selon AMD, le Dynamic Local Mode a un impact conséquent sur les performances en jeu. Il serait possible d’observer des gains jusqu’à 47%, ce qui est loin d’être négligeable.

Dynamic Local Mode

Le Dynamic Local Mode a pour mission de migrer de manière automatique les lourdes tâches de calculs vers les cœurs ayant un accès direct à la mémoire vive du système. La latence serait ainsi optimisée sachant que l’Infinity Fabric n’est pas exploité.

Dynamic Local Mode, c’est quoi ?

Ryzen Threadripper

Les processeurs Ryzen Threadripper de 2ème génération s’organisent autour de plusieurs « dies » de 6 ou 8 cœurs dont deux seulement ont un accès direct à la mémoire vive de l’ordinateur. Les autres doivent passer par l’Infinity Fabric, ce qui ne favorise pas la latence.

Avec le Dynamic Local Mode, AMD propose d’allouer les cœurs profitant d’un accès direct à la mémoire aux applications utilisant le plus de ressources processeurs. Ceci peut viser par exemple les jeux. Ce Dynamic Local Mode ne demande pas de redémarrage contrairement aux modes « Local Memory Access » et « Distibuted memory Access » disponibles au travers de l’utilitaire Ryzen Master.

Dynamic Local Mode

L’option activant le Dynamic Local Mode sera disponible dans une prochaine mise à jour de l’utilitaire Ryzen Master. Sa sortie est prévue pour le 29 octobre prochain.