Donald Trump admet pour la première fois la victoire de Joe Biden – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Donald Trump a admis pour la toute première fois la victoire de son adversaire démocrate Joe Biden à la présidentielle américaine, tout en dénonçant le piratage du scrutin. «Il a gagné parce que l’élection était truquée», a-t-il déclaré sur Twitter ce dimanche 15 novembre.

Le président sortant a encore mis en avant l’hypothèse de fraudes massives, qu’aucun élément concret ne vient accréditer. Mais le début de son tweet («He won») a retenu l’attention, car c’est la première fois qu’il évoque la véritable issue du vote depuis l’annonce des résultats.

Moins d’une heure après ce message, un autre est venu contredire le premier en affirmant «nous gagnerons» :

Depuis huit jours, le président sortant refuse de reconnaître sa défaite face à l’ancien vice-président de Barack Obama. Mais il s’en rapproche désormais par petites touches ou lapsus successifs.

Lors de sa première prise de parole publique depuis plus d’une semaine, vendredi 13 novembre, il avait entrouvert une porte à cette idée en laissant entendre, avant de se reprendre, qu’il ne serait plus là après le 20 janvier pour gérer la crise du coronavirus. «Je pense que le temps nous dira quelle administration nous aurons, mais quoi qu’il se passe à l’avenir, qui sait, je peux vous dire que cette administration n’imposera pas de confinement», avait-il affirmé.

«L’élection la plus sûre de l’histoire des États-Unis»

Les résultats de tous les États ont désormais été annoncés par les grandes chaînes de télévision américaines. Joe Biden a remporté 306 grands électeurs contre 232 pour le président sortant, soit le score inversé de la victoire du milliardaire républicain face à Hillary Clinton en 2016.

Plusieurs autorités électorales locales et nationales, dont l’agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA), ont frontalement contredit le président sur ses accusations de fraude. «L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des États-Unis», ont-elles affirmé dans un communiqué commun. «Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit.»

Leave a Reply

%d bloggers like this: