La plateforme de conteneurs Docker Enterprise 2.1 est disponible depuis hier, le 8 novembre. En plus de la prise en charge habituelle des applications Windows et Linux, Docker propose le support des dernières versions de Windows Server, ainsi que des outils de migration vers Windows Server destinés à ceux qui utilisent des versions antérieures.

Docker Enterprise 2.1 supporte donc Windows Server 1709, 1803 et Windows Server 2019. (Notez que Microsoft a interrompu la disponibilité de Windows Server 2019 au début du mois d’octobre en raison de problèmes de perte de données et n’a pas encore commencé à redistribuer cette version). La version Enterprise 2.1 ajoute également Kubernetes 1.11 et la prise en charge du scaling automatique des pods.

Docker dispose également de nouveaux outils de migration vers Windows Server pour aider les utilisateurs qui dépendent encore de Windows Server 2003 et Windows Server 2008/R2 à gérer la fin du support de ces plates-formes. Même si Microsoft a cessé d’offrir un support gratuit pour Windows Server 2003 en juillet 2015, un certain nombre d’applications fonctionnent toujours sur cette plate-forme. La prise en charge de Windows Server 2008 et 2008 R2 se termine en janvier 2020.

La migration vers Azure, une nécessité

Lorsque le support prend fin, Microsoft ne fournit plus de correctifs de sécurité à moins que les clients ne paient pour des contrats de support personnalisés – ou, dans le cas de Server 2008 et Server 2008 R2 – qu’ils acceptent de transférer les charges de travail vers Azure.

En juillet 2018, Microsoft a annoncé que les utilisateurs de Windows Server 2008, 2008 R2 et de SQL Server 2008 et 2008 R2 disposent d’une nouvelle option pour continuer à recevoir gratuitement les mises à jour de sécurité après la période de support officiel.

Pour ce faire, ils doivent migrer leur charge de travail vers le cloud d’Azure. Les clients qui acceptent de migrer leurs charges de travail Windows Server 2008/R2 et/ou SQL Server 2008/R2 vers Azure recevront gratuitement des mises à jour de sécurité étendues pour trois années supplémentaires (donc jusqu’en janvier 2023 pour Windows Server et jusqu’en juillet 2022 pour SQL Server).