Dix-huit mois de prison ferme requis contre l’homme qui a giflé Emmanuel Macron – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Damien Tarel est jugé jeudi en comparution immédiate.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Dix-huit mois de prison “sans aménagement” avec mandat de dépôt ont été requis jeudi 10 juin contre Damien Tarel. L’homme de 28 ans est jugé en comparution immédiate à Valence pour avoir giflé le président de la République en marge d’un déplacement dans la Drôme mardi. La peine requise s’accompagne d’une interdiction définitive d’exercer une fonction publique, d’une interdiction de droit de vote pendant cinq ans maximum, et d’une interdiction de détention d’arme pendant cinq ans.

Le suspect a reconnu à l’audience avoir giflé le président et avoir tenu “des paroles dénonçant la politique”, avait précisé le parquet. Il s’est dit proche de “la mouvance des ‘gilets jaunes'” et a expliqué avoir agi “sans réfléchir” pour “exprimer son mécontentement”. Son geste “parfaitement inadmissible” a été qualifié d’“acte de violence délibéré” par le représentant du ministère public.

Leave a Reply

%d bloggers like this: