Disparue du Tarn : les gendarmes fouillent la maison de la jeune femme à Cagnac-les-Mines – France Bleu

Spread the love
  • Yum

Ce jeudi 24 décembre n’est pas plus calme que la veille à Cagnac-les-Mines (Tarn). Après la “battue citoyenne“, les gendarmes ont lancé une intervention dans la rue Yves-Montand, au niveau de la maison de la famille Jubillar. Delphine, l’infirmière âgée de 33 ans, aurait quitté le domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre et n’a plus été aperçue ensuite.

Des investigations sont réalisées dans la maison où elle vivait avec son mari et ses deux enfants. Les forces de l’ordre ont bloqué les accès à la rue dans les deux sens, et les gendarmes sont postés aux abords du pavillon. Un camion de l’identification criminelle est stationné devant la maison. Deux hommes en tenue blanche de l’identification criminelle font des allées et venues entre le camion et l’habitation. Cette opération de gendarmerie est menée après que le parquet de Toulouse a ouvert une information judiciaire pour enlèvement, détention ou séquestration arbitraire

Le mari de Delphine Jubillar, Cédric, qui a participé la veille à la “battue citoyenne”, est sorti de la maison après l’intervention des gendarmes de l’identification criminelle, les mains dans les poches et bonnet sur la tête, en disant “Merci, au revoir” avant de quitter le quartier en voiture accompagné d’un homme.

Dans la matinée, les recherches ont repris dans le village, avec du porte-à-porte effectué par les gendarmes. Une équipe de six plongeurs est chargée de fouiller le lac de la Roucarié, au nord de Carmaux, et une équipe d’enquêteurs est chargée du travail de fond dans cette affaire.

Le camion de l'identification criminelle devant la maison des Jubillar à Cagnac-Les-Mines
Le camion de l’identification criminelle devant la maison des Jubillar à Cagnac-Les-Mines © Radio FrancePascale Danyel

Leave a Reply

%d bloggers like this: