Disparition de Delphine Jubillar. La réactivation du téléphone de la jeune femme rend “perplexe” le mari – actu.fr

Spread the love
  • Yum
Pour la première fois depuis sa disparition, il y a près de de deux mois, de la maison familiale de Cagnac-les-Mines (Tarn), le téléphone portable de Delphine Jubillar s'est réactivé dans la nuit de mardi à mercredi
Pour la première fois depuis sa disparition de la maison familiale de Cagnac-les-Mines (Tarn), il y a près de deux mois, le téléphone portable de Delphine Jubillar s’est réactivé dans la nuit de mardi à mercredi (©Laurent Derne / Actu Toulouse)

« Cédric Jubillar m’en a parlé dès hier soir. Il a été prévenu par des proches d’une activité soudaine sur le compte Messenger de Delphine, et il a effectivement constaté qu’il était actif », témoigne Me Jean-Baptiste Alary, son avocat.

Comme l’a révélé Actu Toulouse, information confirmée par le parquet, le téléphone portable de Delphine Jubillar, cette infirmière de 33 ans, disparue depuis près de deux mois à Cagnac-les-Mines (Tarn), s’est réactivé aux alentours de 21 heures, mardi. Pour la première fois depuis la disparition. Et il est resté allumé une partie de la nuit de mardi 9 à mercredi 10 février 2021, durant plusieurs heures.

À lire aussi

« Il a envoyé un message, mais personne n’a répondu »

Cédric Jubillar a alors tenté de joindre son épouse, ou la personne qui a rallumé son portable, entraînant la réactivation des réseaux sociaux. « Il a envoyé un message sur Messenger, pour voir si quelqu’un répondait, mais personne ne l’a fait ». Selon son avocat, Cédric Jubillar est dérouté par cette réactivation aussi soudaine qu’inexpliquée : « Il est complètement perplexe face à cela. Comme moi, il ne sait pas quoi en penser ».

Des « lueurs d’espoirs » qui sont « un peu illusoires »

Un nouveau rebondissement qui laisse songeur Me Jean-Baptiste Alary, dans cette affaire déjà fort mystérieuse : « Comme à chaque fois, cela crée des espoirs pour tout le monde. L’entourage de Delphine a pu y voir des lueurs d’espoir, mais j’ai bien peur qu’ils soient un peu illusoires, et que la réalité ne soit plus pragmatique ». Car l’avocat ne s’en cache pas : « J’ai du mal à croire à une activité volontaire ».

Ses ami(e)s ont tenté de la joindre aussi

Cédric Jubillar n’est pas le seul à avoir été surpris de cette réactivation. En l’apprenant, plusieurs de ses ami(e)s et de ses proches ont tenté de la joindre toute la soirée, via la ligne téléphonique, mais également via les messageries liées aux réseaux sociaux. Car selon nos informations, quand le téléphone portable de Delphine Jubillar s’est réactivé, plusieurs applications se sont rallumées. Mais à l’arrivée, personne n’a répondu.

Plusieurs hypothèses sur la table

Qui a bien pu réactiver ce téléphone ? Et que faut-il en déduire ? Trois hypothèses principales sont sur la table : soit Delphine est en vie, quelque part ; soit la personne qui détient ce téléphone a commis un impair ; soit quelqu’un a pris le contrôle de son appareil à distance. Un possible hacker ?

Mi-janvier déjà, son compte Facebook s’était activé un court instant, un post vide avait alors été mis en ligne, avant d’être supprimé. Les gendarmes de la Section de recherches de Toulouse avaient conclu à l’hypothèse d’un piratage.

Le portable, l’une des clés de l’enquête

En tout état de cause, les enquêteurs recherchent toujours activement cet appareil qui avait cessé d’émettre le mardi 16 décembre, matin de sa disparition, dans un rayon de 2 km autour de son domicile. Delphine l’avait-elle sur elle lorsqu’elle a quitté les lieux ? A-t-il été sciemment coupé ? Détruit ? Caché ? Et si oui, par qui ? Ou bien était-il déchargé ?

Le téléphone portable de Delphine Jubillar est l’une des clés de cette enquête, dans laquelle aucune piste viable ne s’est pour l’heure dessinée depuis cette nuit du 15 au 16 décembre 2020, quand la jeune femme s’est subitement volatilisée du domicile conjugal de Cagnac-les-Mines.

Les magistrats instructeurs toulousains auront à cœur d’élucider rapidement cette nouvelle énigme, dans un dossier qui n’en manque pas.

Leave a Reply

%d bloggers like this: