Disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn : son mari Cédric se porte partie civile – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

Le mari de Delphine Jubillar, disparue depuis près de trois semaines à Cagnac-les-Mines dans le Tarn, s’est constitué partie civile, a déclaré son avocat Jean-Baptiste Alary à Midi Libre. 

Vous accompagnez Cédric Jubillar. Avez-vous eu accès à des informations sur l’enquête ?

Nous n’avions pas accès à la procédure mais cela va changer. Car cet après-midi, j’ai envoyé le courrier de constitution de partie civile de mon client en personne et en tant que représentant légal de ses enfants. Nous aurons ainsi accès aux informations de la procédure. 

Jusqu’à maintenant, j’apprenais les informations par la presse et nous étions dans le brouillard le plus total. 

J’ai appris cet après-midi qu’il y avait une pelle mécanique dans leur jardin pour de nouvelles fouilles. C’est dire. 

Pourquoi ne pas s’être constitué partie civile plus tôt ?

Quoique nous aurions fait, les Sherlock Holmes du dimanche nous auraient critiqués. Si on ne l’avait pas fait, ils auraient pris ça pour un aveu de culpabilité. Et, le fait de se constituer partie civile, il sera aussi l’objet de critiques. Du coup, il n’y avait pas vraiment d’urgence. 

Pour tout dire, c’est aussi une question purement pragmatique. Je l’ai reçu dans mon cabinet samedi 26 décembre et quand nous avons terminé notre entretien, La Poste était fermée et je suis ensuite parti en congés. Pour moi, il n’y avait pas d’urgence. Le courrier qui a été posté cet après-midi est daté du 26 décembre.

Dans quel état d’esprit est votre client ? 

Il m’a dit être complètement serein mais inquiet de ce qui va sortir de cette procédure. Il attend. Tout le monde attend.

Cette absence est très lourde. Il est avec ses enfants et il aspire à retrouver une vie normale. Si l’enfant de 18 mois ne se rend pas compte, celui de 6 ans subit la charge médiatique. Les médias devraient être prudents dans ce qu’ils disent. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: