Disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn : les enfants du couple placés chez Stéphanie, la sœur de l’infi – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel La juge des enfants a rendu son verdict ce vendredi : les enfants de Cédric et de Delphine Jubillar, Louis et Elyah, seront placés chez la sœur de l’infirmière disparue, Stéphanie. Nadine, la mère de Cédric Jubillar, a obtenu un droit de garde partiel des enfants. 

La décision de la juge des enfants, Raphaëlle Rondy, a été rendue ce vendredi 25 juin : les enfants de Delphine et de Cédric Jubillar, âgés de 2 et de 7 ans, vont être placés chez Stéphanie, la sœur de l’infirmière disparue depuis le 16 décembre dernier, pour une durée d’au moins un an. Celle-ci est désignée comme “tiers de confiance”. Dans la décision de justice qui a été rendue, la mère de Cédric Jubillar, Nadine, qui avait été récemment été auditionnée, va disposer d’un droit d’hébergement à raison d’un week-end sur deux, ainsi que tous les mardis soir.

Ce vendredi, Cédric Jubillar a été conduit dans le palais de justice du tribunal judiciaire d’Albi. Cette audience fait suite à une ordonnance de placement provisoire rendue le 18 juin dernier, alors que Cédric Jubillar avait été placé en garde à vue, puis mis en examen pour meurtre aggravé de son épouse Delphine Jubillar, disparue depuis plus de six mois à Cagnac-les-Mines (Tarn). Dans la foulée, le trentenaire avait été placé en détention provisoire à la prison de Seysse en Haute-Garonne. Depuis le 16 juin dernier, les enfants du couple Jubillar ont été placés chez leur tante.

Un appel sur le placement en détention provisoire

Durant l’audience, Cédric Jubillar, accompagné de ses avocats, avait plaidé pour que sa mère Nadine, obtienne totalement le droit de garde de ses deux enfants, Louis et Elyah. Sans obtenir totalement gain de cause. Selon Le Parisien toujours, celui qui est aujourd’hui placé en détention provisoire à Seysses (Haute-Garonne) s’est aussi insurgé des conclusions rendues par les assistantes sociales sur d’éventuelles “carences éducatives” envers ses deux enfants. Celles-ci ont pointé du doigt des problèmes de sécurité au niveau de certaines voies d’accès dans leur maison de Cagnac-les-Mines. 

A lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : “Le procureur a tenu des propos dignes du café du commerce”

Ce vendredi, à l’issue de son audition vers 17h30, Cédric Jubillar est reparti par une porte dérobée du tribunal, un sweat couvrant son visage. Il a été reconduit dans une voiture banalisée à la maison d’arrêt de Seysse où il séjourne depuis vendredi dernier. Le prochain rendez-vous est donné le 29 juin prochain : c’est à cette date que  le tribunal judiciaire de Toulouse va rendre son verdict en ce qui concerne l’appel formulé par les avocats de Cédric Jubillar, sur son placement en détention provisoire. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: