Disparition de Delphine Jubillar : “Ce sont des gens sans histoire” pour Patrice Norkowski, le maire de Cagna – ladepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Le maire de Cagnac-les-Mines Patrice Norkowski se dit très inquiet après la disparition de Delphine Jubillar de son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre. Il mobilise les bénévoles des 42 associations de la commune pour participer à la grande battue citoyenne organisée mercredi matin par la gendarmerie.

M.  Norkowski, les habitants de Cagnac sont inquiets

Il y a une inquiétude aujourd’hui. On n’écarte aucune hypothèse. Je comprends qu’il y ait des gens qui aient une crainte par rapport à cette disparition. On a un village très paisible. L’an dernier il y a eu 0 cambriolage. On est tous peinés de ce qui arrive. Honnêtement, on espère toujours un heureux dénouement même si au fil des jours, l’espoir s’amenuise.

Vous connaissez la famille Jubillar

Je les connais comme beaucoup de mes administrés. J’ai l’occasion de les rencontrer quand ils amènent les enfants à l’école. On se croise, on n’habite pas très loin les uns des autres. Ils sont toujours très courtois, ce sont des gens, pour moi, sans histoire. Delphine Jubillar est quelqu’un de très discret. Leur petit garçon Louis, est un petit garçon très intelligent. Quand il me voit, il me fait des signes avec la main, il m’appelle M. le maire. On a de la sympathie mais on n’est pas au courant de la situation familiale.

Partice Norkowski, le maire de Cagnac-les-Mines se dit très inquiet après la disparition de Delphine Jubillar.
Partice Norkowski, le maire de Cagnac-les-Mines se dit très inquiet après la disparition de Delphine Jubillar. DDM – Ar.P.

On vous sent touché

On a de la compassion pour ce qui passe pour leur famille. J’ai de l’émotion quand j’en parle.  On n’est pas préparé à tout cela, ce n’est pas facile. Tout le monde vient vous interviewer. On essaye de trouver les bons mots. Et puis il y a l’émotion qui prend le dessus. 

À l’annonce de la disparition, vous avez appelé les gens à ne pas prendre d’initiatives dans les recherches

C’était les consignes qu’on pouvait avoir pour ne pas nuire au déroulement de l’enquête. Il y avait une brigade cynophile. Il ne fallait pas brouiller les pistes. On a calmé au début. Les recherches sont restées vaines pour l’instant. La gendarmerie appelle la population à participer pour couvrir un territoire important. La géographie est très vallonnée, couverte de bois, difficile à inspecter.

Vous appelez les gens à participer à la battue citoyenne organisée mercredi par la gendarmerie

Hier soir, quand on a appris l’organisation de cette battue, on a contacté les 42 associations de Cagnac pour participer. On a relayé l’appel sur les réseaux sociaux. Si des gens de Cagnac ou d’ailleurs veulent participer, c’est bien. Quand on peut aider pour l’avancée de l’enquête on le fait.

Vous allez y participer ?

Je m’organise professionnellement. Je me dois de participer. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: