Disparition d’Aurélie Vaquier : son compagnon dit “ne pas comprendre” – Journal des Femmes

Spread the love
  • Yum

Deux mois après la disparition d’Aurélie Vaquier, un corps a été retrouvé à son domicile de Bédarieux. Son compagnon a été mis en examen pour “meurtre aggravé” et emprisonné…

[Mis à jour vendredi 9 avril à 15h42] Le corps retrouvé plus de deux mois après la disparition d’Aurélie Vaquier dans l’Hérault, serait bien celui de la jeune femme de 39 ans. Après avoir été placé en garde à vue, Samire, le compagnon de la jeune femme a été mis en examen pour “meurtre aggravé” et a été placé en détention provisoire, a déclaré le procureur de Béziers, Raphaël Balland, dans une conférence de presse, le 9 avril. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.
Mais tout au long de sa garde à vue, Samire a assuré qu’il n’était pour rien” dans le décès de sa compagne, et la dissimulation de son corps. Il pense qu’elle a été “tuée par une autre personne“, avant que son corps ne soit dissimulé à son domicile. 

Le compagnon d’Aurélie Vaquier, marié à une autre femme

Le compagnon d’Aurélie Vaquier, qui s’était installée avec elle en novembre 2020, quelques mois après leur rencontre, est marié à une autre femme et père de deux enfants. Toutefois, une procédure de divorce avait été enclenchée.

Il a déjà été condamné, notamment pour des infractions routières, mais jamais pour des faits de violence.

Comment le corps a été retrouvé

Le corps de la jeune femme avait été retrouvé le 7 avril, au sein du domicile du couple. Le procureur de Béziers a rappelé qu’il s’agissait d’un “vaste logement au rez-de-chaussée, sans jardin“. 

Ce jour-là, les enquêteurs avaient été intrigués par une “petite estrade en bois“, qui se trouvait sur une “grande surface en cours de travaux”. Elle était recouverte de nombreux cartons, “qui étaient posés sur un matelas, posés eux, sur une moquette, la moquette recouvrant un parquet flottant“, a précisé Raphaël Balland. 

Puis, les enquêteurs ont pu trouver une “sorte de sarcophage bétonné situé au centre de l’estrade“. Les chiens de recherche ont alors eu une “forte réaction“. Il s’agissait d’un corps.

S’agit-il du corps d’Aurélie Vaquier ?

L’autopsie a permis de confirmer, de “manière quasi-certaine“, qu’il s’agissait du corps d’Aurélie Vaquier, en raison de plusieurs tatouages très spécifiques, dont l’un sur l’avant-bras portait le nom de son ancien chat, mais aussi d’un piercing, et d’un examen dentaire qui “concordait avec le dossier médical avec son dentiste“.

Une expertise génétique doit toutefois être ordonnée prochainement pour confirmer définitivement l’identité de la victime.

Quelles sont les causes de la mort ?

Les médecins légistes n’ont pas pu déterminer les causes de la mort avec certitude. Toutefois, ils ont pu formuler des hypothèses, restées secrètes pour préserver la suite des investigations. 

Lors de la conférence de presse, le procureur de Béziers n’a souhaité répondre à aucune question, en raison de nombreuses “zones d’ombre” qui subsistaient dans l’enquête.

Un corps découvert : les proches d’Aurélie Vaquier, “en colère”

Selon un communiqué du parquet de Béziers, ce sont des militaires de la compagnie de gendarmerie de Béziers, de la section de recherches de Montpellier et de l’IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale) , qui ont retrouvé la dépouille.

Si c’est vraiment elle, ça nous soulage d’un côté, parce qu’on l’a retrouvé, mais de l’autre nous sommes en colère, très en colère. C’est triste aujourd’hui qu’Aurélie soit connue pour les faits divers alors qu’elle avait énormément de choses à faire savoir“, a déploré son amie Méllanie à Midi Libre.

Son compagnon a vécu près du corps pendant deux mois

D’après Le Parisien, le domicile d’Aurélie Vaquier, où elle vivait avec son compagnon, était en plein travaux car le couple souhaitait le transformer en boutique. La dalle de béton qui cachait le corps était donc “couverte par des objets liés à ce chantier“. Le compagnon d’Aurélie Vaquier, Samire, vivait donc tout près de la dépouille.

Je l’ai vu il y a quelques jours, Il rigolait dans la rue… Mais il savait qu’elle était là, sous ses pieds, comment peut-on tous les jours manger, aller se coucher, sur le corps de sa femme avec ça sur la conscience“, s’est indignée une voisine auprès de Midi Libre.

“Jusqu’au bout j’ai espéré qu’elle soit vivante”

Le frère d’Aurélie Vaquier, Jérémy, s’est également rendu sur les lieux, désemparé. Depuis la disparition de sa sœur, il multipliait les recherches et avait même prévu une battue pour le 11 avril.

La gendarmerie fera son travail pour trouver, savoir comment ça s’est passé et que justice soit faite… Jusqu’au bout j’ai espéré qu’elle soit vivante, beaucoup de choses laissent à penser que c’est bien elle“, a-t-il confié.

Avec sa compagne Sabrina, Jérémy a récupéré Latika, le chat bien-aimé de sa sœur

Qui est le compagnon d’Aurélie Vaquier ?

Samire, le compagnon d’Aurélie Vaquier est un ancien marchand forain, âgé de 39 ans. En 2020, il débarque dans l’Hérault lorsqu’il trouve un emploi de cuisinier près de Marseillan.

C’est en cherchant une chambre en colocation dans l’appartement d’Aurélie Vaquier, sur Airbnb, que Samire rencontre la jeune femme de 39 ans.

En novembre 2020, Samire et Aurélie Vaquier, en couple depuis peu, décident de s’installer ensemble. C’est à Bédarieux qu’ils posent bagage, quelques semaines avant la disparition de la jeune femme.

Ces dernières semaines, Samire n’a participé qu’à la première battue organisée par le frère de la disparue. 

Un message inquiétant

© Aurélie Vaquier – Facebook- Capture d’écran

Ses proches n’avaient eu aucune nouvelle d’elle depuis le 28 janvier. Ce jour-là, Aurélie Vaquier leur avait envoyé un message intriguant sur le compte Facebook de son compagnon, Samire, avec qui elle résidait à Bédarieux, dans l’Hérault.

Selon Le Parisien, il s’agissait d’un mot bref dans lequel elle indiquait qu’elle souhaitait s’isoler un moment afin de prendre du temps pour écrire, son passe-temps favori. Dans ce message, elle demandait également à ses proches de ne pas s’inquiéter.

Pour nous ce message est un sujet d’inquiétude. Car ce petit texte ne lui ressemble pas. Il y a des fautes d’orthographe et la syntaxe est singulière. Or, Aurélie, passionnée d’écriture, apportait toujours beaucoup de soin à rédiger même les messages les plus insignifiants“, a assuré l’un de ses proches au quotidien local.

Aurélie Vaquier a-t-elle été enlevée ?

Au début, son petit-ami n’a pas exprimé d’inquiétudes face à cet étrange texte. “Aurélie exprimait le désir de recommencer à écrire et c’était vraiment le bazar dans le local où nous vivons, à cause des travaux en cour“, a-t-il expliqué. 

Après avoir supposément tenté de la joindre plusieurs fois, sans réussir à la contacter, celui-ci a alors décidé de signaler sa disparition auprès de la gendarmerie. Deux semaines après l’envoi du mystérieux message. 

Une information judiciaire a ensuite été ouverte pour “enlèvement et séquestration“. 

La brigade de Montpellier multipliait les recherches ces dernières semaines, et les proches d’Aurélie Vaquier tentaient d’apporter leur pierre à l’édifice en faisant des battues et en cherchant le plus d’éléments possibles qui pourraient expliquer sa disparition.

Une simple “retraite spirituelle” ?

La dernière fois que je l’ai eue au téléphone c’était le 14 janvier. Elle était heureuse de son installation à Bédarieux et dans le couple qu’elle formait avec Samire. Ses projets avançaient“, avait confié l’une de ses amies au Parisien. Il était donc peu plausible qu’Aurélie Vaquier ait pris l’initiative soudaine de se retrancher.

Certes, cette férue d’écriture, de produits bio et de bijoux fantaisie qu’elle vendait sur Internet, avait déjà effectué des “retraites spirituelles” dans le passé. Mais cette fois, les circonstances de son absence étaient inquiétantes. “Elle restait connectée et les livres, elle les écrivait chez elle“, avait expliqué un proche à La Dépêche.

La jeune femme avait également une chaîne YouTube, sur laquelle elle partageait quelques thèses complotistes.

“Son bébé”, abandonné

Plus étrange encore, elle n’avait pas pris avec elle sa petite chatte prénommée Latika. “Cette petite chatte peureuse qui ne sortait jamais de l’appartement, c’était son bébé. Il me semble totalement irréel qu’elle ait pu ainsi l’abandonner derrière elle, au moment où Samire lui-même devait s’absenter“, a ajouté une autre de ses amies au Parisien

Leave a Reply

%d bloggers like this: