DIRECT. Vaccination contre le Covid-19 : la 3e dose aurait les mêmes effets secondaires que la 2e – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

L’essentiel

  • En France, le pass sanitaire est entré en vigueur lundi dans les restaurants, les trains longue distance, les hôpitaux (sauf urgence), les lieux culturels. Les forces de l’ordre ne sanctionnent pas cette semaine, de rodage pour tous.
  • 9 022 patients se trouvaient lundi hospitalisés pour Covid, dont 1 667 patients en soins critiques (contre 1 232 il a sept jours). 68 personnes sont encore décédées en 24 heures.
  • 250 soignants et 70 sapeurs-pompiers doivent quitter ce mardi la métropole pour aller renforcer les équipes en Guadeloupe.
  • Le confinement est durci en Martinique : les mesures précédentes ne suffisant pas à enrayer la propagation du variant Delta, les commerces non essentiels, les hôtels et les plages vont fermer pour trois semaines, et les touristes vont être invités à quitter le territoire.
  • La vaccination deviendra obligatoire « d’ici mi-septembre » pour tous les membres des forces armées américaines. Le ministère de la Défense emploie 2,5 millions de soldats d’active et de la Garde nationale, qui pour moitié ont reçu une à deux injections.
  • Le dépistage géant des 11 millions d’habitants de Wuhan, en Chine, berceau du Covid-19, est terminé. Près de 80 cas ont été détectés.

Suivez en direct les événements de la journée :

12h20. « Resto ou pas, ça ne change rien pour moi ». Le pass sanitaire, étendu depuis lundi, est désormais nécessaire (entre autres) pour s’attabler au restaurant ou dans un bar. A voir notre reportage auprès e vacanciers au Cap d’Agde dans l’Hérault.

12h15. Le patron de Sanofi France appelle à la vaccination « maintenant ». Olivier Bogillot appelle les Français à se faire vacciner dès « maintenant » avec les vaccins disponibles, sans attendre celui de Sanofi qui « n’arrivera pas avant plusieurs mois », position saluée par plusieurs médecins sur les réseaux sociaux. « N’attendez pas pour vous faire vacciner ! (…) Attendre ne fait qu’augmenter le risque et prolonger la circulation du virus » indique le responsable du groupe pharmaceutique français dans un message posté sur le réseau Linkedin.

12h10. « Personne ne porte le masque ici ». Nice, Quimper, Biarritz… la liste des communes où le port du masque en extérieur est à nouveau obligatoire s’allonge. Mais la mesure reste peu respectée dans beaucoup d’entre elles. A lire notre décryptage sur le sujet.

12 heures. Curieux timing. En pleine vague de contaminations en Guadeloupe, Air France a annoncé qu’à compter des 23 et 24 novembre, elle opèrera des vols directs entre Point-à-Pitre et Montréal ou New York. A condition que les Etats-Unis rouvrent leurs frontières aux Français, ce qui n’est pour l’instant pas le cas.

11h55. La 3e dose aurait les mêmes effets secondaires que la 2e. En Israël, 577899 personnes de plus de 60 ans ont reçu une 3e injection de vaccin ces dix derniers jours. 4500 ont répondu à un questionnaire, qui montrer que ceux qui ont ressenti des effets secondaires les ont jugés similaires ou moindres qu’à la deuxième injection. 31% ont signalé une douleur au point d’injection, 1% a consulté un médecin et 0,4% ont eu des difficultés à respirer.

11h50. Les contaminations à la hausse en Israël. 6 275 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés hier, le chiffre quotidien le plus élevé depuis début février. De même, le nombre de cas graves a atteint son plus haut niveau depuis six mois avec 394 cas, deux jours après que le gouvernement ait renforcé les restrictions dans le but de contenir l’épidémie de la variante delta dans le pays.

11h30. En Andalousie, le pire bilan depuis mai. La touristique province espagnole enregistre, en 24 heures, 28 décès et 3 418 nouveaux cas, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis le mois de mai.

11h15. Une célèbre chanteuse malaisienne décède. Siti Sarah Raisuddin, qui était enceinte de sept mois de son quatrième enfant, est décédée des suites du Covid. Son bébé a été sauvé grâce à une césarienne pratiquée tandis que la mère était plongée dans un coma artificiel. Son mari, le comédien Shuib Sepahtusaid, a déclaré qu’il lui avait passé un dernier appel vidéo avant sa mort. « Ce sera très difficile pour moi d’annoncer à mes trois enfants la mort de leur mère », a-t-il dit. Toute la famille avait été testée positive le 25 juillet.

11 heures. Sydney, une ville à deux vitesses de confinement. Elle compte cinq millions d’habitants mais le confinement décidé depuis sept semaines en concerne environ 1,8 million de personnes, qui vivent dans la partie ouest de la ville. Eux n’ont pas le droit de quitter un périmètre déterminé et porter le masque à l’extérieur. S’ils ne peuvent télétravailler, les employés doivent se faire tester tous les trois jours. Les écoles y sont fermées, les travaux de construction à l’arrêt.

10h45. Au sujet du prix des tests en Grande-Bretagne. Le secrétaire à la Santé Sajid Javid a demandé à l’organisme de surveillance de la concurrence, l’AMC, d’enquêter sur le marché des tests PCR et des tarifs pratiqués. En principe un test à écouvillon devrait coûter 75 livres, soit 88 euros, s’il est réalisé dans l’une des 400 entreprises privées qui le proposent. Mais des voyageurs étrangers se plaignent d’importantes hausses du prix, jusqu’à 200 livres (236 euros). Le ministre a demandé à l’AMC des conseils immédiats sur la façon de « mettre fin à tout comportement d’exploitation sur ce marché ».

10h30. Le programme de Lecornu aux Antilles. Le ministre des Outre-mer se met en route, ce mardi, pour la Guadeloupe, aux prises avec une hausse effrayante des contaminations. Demain, après avoir assisté à distance à un Conseil de défense sanitaire par visioconférence, Sébastien Lecornu « visitera un centre de vaccination et rencontrera un comité d’élus », explique son entourage, précisant que « des annonces pourraient être faites dans la foulée ». Jeudi, le ministre arrivera en Martinique où il suivra un programme identique et sera rejoint par le ministre de la Santé Olivier Véran.

10h15. La pandémie à ses débuts ? « Je pense que nous sommes plus proches du début que de la fin, et ce n’est pas parce que la variante que nous observons actuellement va durer si longtemps », a estimé, sur CNBC, l’épidémiologiste Larry Brilliant, directeur de la fondation philanthropique de Google. « À moins que nous ne vaccinions tout le monde dans plus de 200 pays, il y aura toujours de nouvelles variantes », a-t-il assuré, arguant que seulement 15 % de la planète a été vaccinée et une centaine de pays n’ont vacciné que 5 % de leur population.

10 heures. Au Royaume-Uni. 25 161 nouvelles contaminations ont été enregistrées hier, ainsi que 37 décès, selon les données ouvertes du gouvernement.

9h50. Le Bangladesh vaccine les Rohingyas. L’opération a commencé dans les camps de réfugiés abritant 850 000 membres de cette minorité, maltraitée en Birmanie. 2 600 cas de Covid et 29 décès y ont été recensés, des statistiques forcément sous-estimées compte tenu de la surpopulation des camps. 48 000 personnes de plus de 55 ans doivent recevoir une dose de Sinopharm dans les trois jours.

9h35. En Inde. Les autorités de Santé ont enregistré 28 204 nouvelles infections ces dernières 24 heures, le nombre le plus bas depuis le 16 mars. 373 personnes sont décédées, élevant le bilan fatal à 428 682.

9h25. Les universités britanniques sommées de rouvrir en présentiel. Le ministre britannique de l’Éducation, Gavin Williamson, affirme sur SkyNews que le gouvernement avait clairement indiqué aux universités qu’elles devaient reprendre l’enseignement en personne pour 2021-2022. À défaut, il estime qu’elles ne devraient pas demander la totalité des frais de scolarité.

9h15. Sydney enregistre un nombre record de cas. L’État de Nouvelle-Galles du Sud y a recensé 356 nouvelles contaminations, un record depuis un regain épidémique mi-juin dû au variant Delta. Les 5 millions d’habitants de la ville sont entrés hier dans leur septième semaine de confinement.

Depuis le nouveau regain de l’épidémie il y a près de deux mois, 5 805 cas et à 32 décès ont été recensés en Nouvelle-Galles du Sud.

9 heures. En Chine. 143 nouveaux cas ont été recensés hier par la Chine, contre 125 dimanche. C’est le nombre le plus élevé depuis le 20 janvier. 108 ont été transmis localement et se situent pour la plupart dans les provinces de Jiangsu et de Henan. S’y ajoutent 38 infections asymptomatiques, que la Chine comptabilise à part.

8h46. De l’intérêt comparé du vaccin. « Le vaccin réduit considérablement le risque de faire une forme grave de Covid et il réduit de deux tiers le risque de contaminer une autre personne, on est moins infectant et moins longtemps, rappelle le Pr Enrique Casalino, qui martèle sur LCI : « le vaccin est un élément central de la stratégie, à moyen et long terme. À court terme, le confinement est le seul moyen de bloquer la transmission virale ».

8h41. « La situation va crescendo dans le niveau de tension », assure le Pr Enrique Casalino, chef des plus grosses urgences parisiennes.

8h39. Quid des soignants allant aux Antilles ? « Paris a été très fortement aidé pendant la première vague, c’est normal que nous soyons solidaires avec les Antilles » et que des soignants s’y rendent. « Le problème, c’est que nous sommes nous-mêmes en difficulté, après une année si difficile il a fallu donner des vacances aux personnels, (…) nos marges de manœuvre sont étroites », estime, toujours sur LCI, le Pr Enrique Casalino, infectiologue et chef du service des urgences de l’hôpital Bichat, le plus important de la capitale.

8h33. L’avis d’un médecin. « Nos chiffres ne sont pas bons, la courbe ne peut qu’augmenter irrémédiablement dans les semaines qui viennent sauf si les Français portent le masque, se lavent les mains, évitent les lieux de rassemblement », estime sur LCI le Pr Enrique Casalino, infectiologue et chef du service des Urgences de l’hôpital Bichat.

8h25. À La Nouvelle-Orléans, un patient hospitalisé sur cinq est mineur. La Louisiane est confrontée au taux de nouveaux cas de Covid le plus élevé du pays, et de nombreux enfants sont touchés. « Ce n’est pas le Covid de votre grand-père », a déclaré hier sur ABC News le Dr Mark Kline, médecin en chef de l’Hôpital pour enfants de la Nouvelle-Orléans. « La moitié des enfants que nous accueillons actuellement ont moins de deux ans. La plupart des autres ont entre cinq et dix ans – trop jeunes pour être vaccinés pour l’instant ».

8h15. Les opérations reportées au Texas. Face à la recrudescence de la pandémie dans l’État, le gouverneur Greg Abbott a demandé aux hôpitaux de reporter les opérations chirurgicales non urgentes. Abbott, qui a publié en mai un décret interdisant aux collectivités locales d’exiger le port de masques pour prévenir la propagation du virus, a affirmé hier qu’il allait augmenter le nombre de cliniques au Texas où les patients atteints du Covid peuvent recevoir des perfusions d’anticorps.

8 heures. En Nouvelle-Calédonie. Le Medef de Nouvelle-Calédonie souhaite la création « en urgence » d’une cellule de crise. Protégée du Covid grâce à un sas sanitaire strict, l’île craint l’arrivée du variant Delta, déjà présent aux Fidji et en Polynésie française. « Le virus est à nos portes, et il faut mettre à profit les prochaines semaines pour poser les bases d’un fonctionnement économique continu », estime Mimsy Daly, présidente de l’organisation patronale. Elle n’exclut pas en cas d’épidémie « un accès aux entreprises aux seules personnes vaccinées ».

7h40. En Alabama, des vaccins expirent. Arrivées à expiration, 65 511 doses du vaccin ont dû être détruites dans l’État américain de l’Alabama, faute d’avoir trouvé un bras pour y être injecté. « Soixante-cinq mille doses ont été gaspillées. C’est extrêmement regrettable lorsque nous avons un taux de vaccination si faible et, bien sûr, [quand] il y a tant de personnes dans le monde qui n’ont toujours pas accès au vaccin », a déploré le responsable de la santé de l’État, le Dr Scott Harris. À la veille du week-end, 1 923 personnes étaient hospitalisées, occupant 93 % des lits de soins intensifs de l’Alabama. Seuls 35 % des habitants sont totalement vaccinés.

7h30. Une ONG appelle le Royaume-Uni à donner ses vaccins. Global Justice Now a compilé les chiffres : 306 millions de doses de vaccin devraient être livrées au Royaume-Uni d’ici la fin de l’année. Si 100 % de la population éligible en bénéficiait il resterait 186 millions de doses disponibles. L’ONG et de nombreuses associations pressent Londres de distribuer ces vaccins aux pays les plus pauvres qui ne peuvent s’en procurer.

7h20. Huit lits de soins intensifs disponibles pour tout l’Arkansas. La pandémie assaille la population, de 3 millions d’habitants et 1 376 personnes sont hospitalisées. « Nous avons connu la plus forte augmentation des hospitalisations en une journée », a déclaré le gouverneur de l’Arkansas, Asa Hutchinson, sur Twitter.

Hutchinson, un républicain, a exhorté les Arkansasiens à se faire vacciner contre la pandémie, ce que beaucoup de ses électeurs ont hésité à faire.

7h10. One way travel. Le Canada a rouvert ses frontières aux citoyens et résidents des États-Unis entièrement vaccinés pour la première fois depuis mars 2020. Les autorités américaines ont refusé d’agir réciproquement.

7 heures. Déplacement ministériel. Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu se rend en Guadeloupe ce mardi et est attendu en Martinique jeudi. La situation sanitaire y a empiré, plus de 200 soignants doivent quitter la métropole pour apporter leur concours.

6h40. La France à « très haut » risque de Covid pour les USA. Les Centers for Disease Control and Prevention américains ont placé la France et la Polynésie française au niveau 4, à « très haut niveau de Covid », pour prévenir les voyageurs du risque qu’ils prennent. Les CDC recommandent d’être pleinement vaccinés avant d’envisager se rendre en France.

Cinq autres destinations ont été élevées au rang 4, le plus haut de la classification : Israël, l’Islande, l’ancien Swaziland, la Thaïlande et Aruba.

6h30. Parole de commerçant. À Maussane-les-Alpilles (Bouches-du-Rhône), la marchande de glaces a vu les gendarmes passer dans sa boutique, pour l’encourager à contrôler les pass sanitaires. « Quand il n’y a pas trop de monde, ça va, mais quand je dois servir les clients à emporter et servir les coupes, c’est compliqué ». Elle a rédigé une affichette, très longue, pour informer sa clientèle des risques qu’elle encoure s’ils regimbent.

6h20. Bilan mondial. La pandémie a fait plus de 4,29 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 202 millions de contaminations confirmées. En France, on comptait hier soir 112 318 morts.

6h10. En Martinique, les congés des soignants annulés. Face à la quatrième vague, le CHU de Martinique a annulé il y a une semaine tous les congés de son personnel médical et non médical. Une assignation par huissier a été remise lundi aux collaborateurs restés en congé, dont le nombre n’est pas connu.

6 heures. Bonjour. Bienvenue dans ce direct dédié à l’actualité du Covid, ici et ailleurs.

Leave a Reply

%d bloggers like this: