DIRECT. Procès en destitution de Donald Trump : l’accusation se fonde sur des “faits concrets et solides”, … – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Ce qu’il faut savoir

Une audience sous haute sécurité. Le Sénat américain a ouvert, mardi 9 février, le deuxième procès en destitution de Donald Trump, accusé d'”incitation à l’insurrection” dans l’assaut meurtrier du CapitoleLe dossier d’accusation se fonde sur des “faits concrets et solides”, a déclaré l’élu et procureur démocrate Jamie Raskin, en diffusant dès l’ouverture du procès de l’ancien président devant le Sénat un montage vidéo à charge. Cet ancien professeur de droit a promis d’éviter “les longues leçons” ennuyeuses et projeté ce film de plusieurs minutes. Suivez notre direct.

  Un procès doublement historique. C’est la première fois qu’un ex-président américain est jugé en destitution. Et le 13 janvier, le magnat de l’immobilier était déjà devenu le premier président à être frappé deux fois par une mise en accusation (“impeachment”) à la Chambre des représentants, cette fois pour “incitation à l’insurrection”. Suivez notre direct.

Les jurés témoins et victimes de l’attaque. Détail extraordinaire, les 100 sénateurs qui feront office de jurés furent ainsi les témoins, et victimes, de l’attaque. Les images fortes de ces moments et le discours de Donald Trump à ses partisans quelques minutes auparavant devraient occuper un rôle central dans l’accusation. A l’extérieur, les mesures inédites de sécurité entourant le Capitole rappellent la violence, et le choc, provoqués par l’assaut.

 Donald Trump n’assistera pas à son procès. Vivant désormais en Floride, le milliardaire ne se rendra pas au procès. Et il fait peu de doute qu’il sera, à son terme, acquitté, comme la première fois un an plus tôt. La Constitution impose en effet une majorité des deux tiers pour un verdict de culpabilité. Même si des sénateurs républicains ont vertement critiqué le rôle du 45e président américain dans ces violences, il semble peu probable que 17 d’entre eux joignent leur voix aux 50 démocrates pour condamner le milliardaire.

Un vote dès le début de la semaine prochaine ? Une chose unit toutefois les deux camps : ils veulent aller vite, et un vote final pourrait avoir lieu dès le début de la semaine prochaine. Les républicains parce qu’ils ne veulent pas s’attarder sur une séquence qui divise leurs rangs; les démocrates parce qu’ils veulent que le Sénat puisse de nouveau rapidement se concentrer sur leur priorité: approuver les candidats et les lois de Joe Biden.

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: