DIRECT. “Je ne suis pas au-dessus des lois, mais je suis heureux de faire éclater la vérité” : Carlos Ghosn… – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GHOSN

14h45 : Carlos Ghosn montre désormais des documents qui prouvent, selon lui, que les accusations portées contre lui étaient infondées. Il assure qu’il mettra ces documents à la disposition des journalistes qui le souhaiteront.

14h42 : “J’ai senti que j’étais l’otage d’un pays”, a dénoncé Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse.

14h38 : “Il n’y avait aucune chance que je sois traité équitablement. J’étais l’otage d’un pays que j’avais servi pendant 17 ans. J’ai ressuscité une compagnie.”

14h37 : Au sujet de son arrestation, Carlos Ghosn dénonce une “collusion” entre Nissan et le procureur japonais.

14h34 : Carlos Ghosn a décrit ses “130 jours en prison” :

14h33 : Carlos Ghosn revient sur ses conditions de détention au Japon. Il décrit “une petite cellule” avec “la lumière jour et nuit”, “30 minutes par jour pour la promenade, deux douches par semaine et l’impossibilité de parler à quelqu’un qui parle français ou anglais”.

14h31 : “J’ai été arrêté pour n’avoir pas déclaré une rémunération qui ne m’avait pas été payée et qui n’avait même pas été décidée !”

14h27 : “Certains de mes amis japonais ont pensé que la seule manière de se débarrasser de Renault était de se débarrasser de moi.”

14h25 : Carlos Ghosn explique que l’affaire a éclaté en raison des performances de Nissan, “qui ont commencé à baisser au début de 2017”. Il estime aussi que la loi dite Florange, qui a donné à l’Etat des droits de vote double au conseil d’administration, a froissé les dirigeants de Nissan et les autorités japonaises.

14h22 : L’ancien patron de Renault-Nissan dit avoir été victime “d’une poignée d’individus sans scrupule”.

14h33 : Carlos Ghosn assure que les accusations de malversation financières à son encontre sont “sans fondement”.

14h17 : Carlos Ghosn détaille le plan de son intervention, en quatre axes : pourquoi l’affaire a éclaté, comment elle a éclaté, quelles sont les quatre charges qui le visent, et enfin un commentaire sur ce qu’est devenue l’alliance Renault-Nissan.

14h15 : “Les charges contre moi sont infondées. Pourquoi les procureurs ont-ils fait fuiter des informations fausses et dissimulé des informations disculpatoires ? Pourquoi souhaitaient-ils m’empêcher de parler pour présenter ma version des faits ? Pourquoi m’ont-ils interdit tout contact avec mon épouse ?”

14h14 : Carlos Ghosn est revenu sur sur les conditions de sa détention au Japon.

14h13 : “Mon épreuve de ces 14 derniers mois est le résultat obtenu par une poignée d’individus sans scrupules de Nissan avec le soutien du procureur de Tokyo.”

14h10 : Carlos Ghosn déclare qu’il n’aurait “jamais dû être arrêté” et que les accusations portées contre lui sont “fausses”.

14h10 : “J’espère que vous allez découvrir la vérité et comment elle a été déformée. Je ne suis pas là pour me présenter en victime, mais pour évoquer un système qui viole les principes d’humanité les plus fondamentaux.”

14h09 : “Aujourd’hui est un rappel poignant du jour où, il y a un an, je suis apparu devant les juges à Tokyo, où j’ai plaidé mon innocence contraint par des menottes et lié par une laisse autour de la taille.”

14h07 : J’ai attendu ce jour avec impatience depuis quatre cents jours, depuis que j’ai été brutalement enlevé de mon monde”, a déclaré Carlos Ghosn au début de cette conférence de presse.

14h04 : “Aujourd’hui je suis fier d’être libanais.”

Après avoir dit quelques mots de remerciements en français, Carlos Ghosn s’exprime en arabe le temps de quelques phrases, avant de poursuivre sa conférence de presse en anglais.

14h07 : Carlos Ghosn prend la parole et remercie les journalistes, particulièrement “la presse française qui nous a rejoints”. “Aujourd’hui, je suis fier d’être libanais, déclare-t-il. C’est le seul pays qui a été à mes côtés”.

13h58 : Carlos Ghosn apparait très concentré avant cette conférence de presse.

14h01 : Bonjour , vous pouvez suivre toute la conférence de Carlos Ghosn dans le flux vidéo de notre direct juste ici.

13h59 : Est-ce télévisé ? Meilleurs vœux à toute la rédaction et un grand merci pour votre travail journalier !

13h50 : L’ancien patron de Renault-Nissan est accompagné de son épouse et de l’un de ses avocats.

13h50 : La conférence de presse de Carlos Ghosn est sur le point de commencer.

12h36 : Des journalistes et des badauds se pressent aux entrées de la maison pour tenter d’apercevoir le patron déchu qui a fui la justice japonaise pour se réfugier au Liban.

(JOSEPH EID / AFP)

14h02 : Ca s’agite devant la maison où réside l’ancien patron de Renault-Nissan au Liban. L’AFP diffuse une photo d’une voiture, qui pourrait appartenir à Carlos Ghosn, quittant la propriété avec une femme à son bord.

12h04 : Le point commun entre l’OPA de Mittal sur Arcelor, l’affaire François Fillon ? La présence de l’hyperactive agence de communication d’Anne Méaux, Image 7, qui organise mercredi la prise de parole de Carlos Ghosn. Voici cinq choses à savoir sur cette agence, par l’AFP.

13h59 : On rembobine cette matinée d’actualité :

• L’Iran a tiré des missiles sur des bases abritant des soldats américains en Irak en représailles à l’assassinat par Washington du général Qassem Soleimani. Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei a qualifié l’opération de “gifle au visage” des Etats-Unis. Suivez notre direct.

• Un avion de ligne ukrainien transportant 176 personnes, principalement des Iraniens et des Canadiens, s’est écrasé en Iran peu après son décollage de Téhéran, tuant tous ceux qui se trouvaient à bord, ont annoncé les autorités iraniennes et ukrainiennes. Voici ce que l’on sait de ce crash.

• Un policier a été mis en examen pour “violences volontaires avec arme ayant entraîné une interruption de travail (ITT) de plus de huit jours, par dépositaire de l’autorité publique”, lundi 6 janvier 2019, à Bordeaux, dans le cadre de l’information judiciaire ouverte après la grave blessure à la tête subie par Olivier Béziade.

Rejetée par tous les syndicats, la création d’un “âge pivot” pour financer la réforme des retraites figure “pour l’instant” dans le projet de loi que le gouvernement doit présenter le 24 janvier, a indiqué la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

• Carlos Ghosn donnera cet après-midi à Beyrouth une conférence de presse. Une première apparition publique où il pourrait éclaircir les circonstances de sa fuite du Japon, où il est accusé de malversations financières.

13h50 : Bonjour @Marie, la conférence doit démarrer à 14 heures, vous pourrez la suivre dans un direct qui sera publié prochainement.

10h41 : Bonjour FI, à quelle heure se tiendra la conférence de C, Ghosn ? Vous prévoyez un direct ?

13h38 : Voici les principales informations de la matinée :

• Cinq jours après l’élimination du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l’Iran a riposté en tirant des missiles contre deux bases abritant des soldats américains en Irak. Voici ce que l’on sait de ces tirs.

• #Environ 170 personnes ont été tuées dans le crash d’un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines. L’appareil s’est écrasé en Iran peu après avoir décollé de Téhéran en direction de Kiev, ont annoncé les médias iraniens.

Un séisme de magnitude 4,5 a eu lieu dans la région du sud-ouest de l’Iran où se trouve la centrale nucléaire de Bouchehr, a indiqué l’institut géologique américain (USGS).

Carlos Ghosn donnera cet après-midi à Beyrouth une conférence de presse. Il s’agit de sa première apparition publique depuis sa fuite du Japon vers le Liban fin décembre.

La mobilisation contre la réforme des retraites débutée il y a plus d’un mois se poursuit, avant une quatrième grande journée de manifestations demain. La circulation des trains et des transports publics parisiens est toujours très perturbée, de même que les expéditions de carburants dans les raffineries françaises ou encore les audiences judiciaires. Voici notre direct.

08h46 : Les avocats de Carlos Ghosn au Japon ont bloqué la saisie par les enquêteurs d’un PC et autres objets utilisés par l’ancien patron de Nissan avant sa fuite au Liban. “En vertu du secret professionnel liant un avocat et son client, nous avons exercé notre droit de refus de saisie, comme précisé dans l’article 105 du Code de procédure pénale, et nous leur avons demandé de partir sans accéder à nos bureaux”, a précisé l’équipe de défense dans un communiqué.

07h21 : Selon BFMTV, Carlos Ghosn entend rendre publics des documents prouvant son innocence. Il entend également citer les personnes qui, selon lui, l’ont dénoncé auprès de la justice. Il ne compte pas en revanche donner de détails sur sa fuite pour échapper à la justice japonaise.

13h25 : La conférence de presse de Carlos Ghosn débutera à 14 heures (heure de Paris). Selon BFMTV, l’ancien patron de Nissan tiendra d’abord un propos liminaire de quinze minutes en anglais sur les accusations qui le visent. Il n’a pas prévu de s’asseoir derrière une table, mais d’être au milieu des journalistes. Il doit ensuite enchaîner avec une session de questions-réponses en français ou en anglais pendant une heure et demie.

06h44 : Libération et Aujourd’hui en France titrent sur la fuite de Carlos Ghosn au Liban. L’ex-patron de Nissan doit donner une conférence de presse aujourd’hui à Beyrouth. Hier, le Japon a émis un mandat d’arrêt contre son épouse, Carole Ghosn, pour faux témoignage.

12h24 : On fait le point sur l’actualité :

• Cinq jours après l’élimination du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l’Iran a riposté en tirant des missiles contre deux bases abritant des soldats américains en Irak. Toutes les informations sont à retrouver dans notre direct.

• Un Boeing 737 de la compagnie aérienne Ukraine International Airlines s’est écrasé peu après son décollage à Téhéran (Iran), a indiqué l’agence de presse officielle Irna. L’appareil transportait au moins 170 passagers, selon l’aviation civile. Le Croissant-Rouge iranien a d’ores et déjà indiqué qu’il était impossible de retrouver des survivants.

Carlos Ghosn donnera aujourd’hui (à 14 heures) à Beyrouth une conférence de presse qui pourrait éclaircir les circonstances de sa fuite du Japon, où il est accusé de malversations financières.

• La mobilisation contre la réforme des retraites débutée il y a plus d’un mois se poursuit aujourd’hui, avant une quatrième grande journée de manifestations demain. La circulation des trains et des transports publics parisiens est toujours très perturbée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *