DIRECT. Grèves ce jeudi 9 janvier : 44 000 personnes dans le cortège parisien – Ouest-France

Spread the love
  • Yum

jeudi 09 janvier

18h51

44 000 manifestants ont été dénombrés à Paris, selon le comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias.

Plus tôt, la CGT annonçait 370 000 personnes dans le cortège.

18h31

La préfecture de police annonce 24 interpellations à 18 h à Paris.

18h12

Fers de lance du mouvement de protestation contre la réforme des retraites, les cheminots cumulent les jours de grève. La caisse de solidarité mise en place, dans l’Orne, sera loin de compenser les pertes de salaire.

17h57

Des tensions entre les forces de l’ordre et des manifestants émaillent la fin de la manifestation parisienne, où les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes.

À l’arrivée place Saint-Augustin autour de 16 h 30, l’ambiance s’est soudain tendue en tête du cortège : les force de l’ordre ont répondu par des charges et des tirs de gaz lacrymogène à des jets de projectiles. Des manifestants ont ensuite cassé plusieurs vitrines de commerces et des abris bus dans une rue menant à la place Saint-Augustin.

La boutique d’une enseigne MAAF a également été vidée de son mobilier.

“On est plus fort que les lacrymos”, “Grève Blocages manif sauvage”, “Révolution Révolution Révolution” ont notamment scandé les manifestants face aux policiers, qui tentaient d’évacuer la place alors que la nuit tombait.

Des tensions sont également apparues au niveau de la gare Saint-Lazare où le reste du cortège était bloqué.

17h50

Le cortège parisien, qui avait jusque là défilé dans le calme, arrive place Saint-Augustin. Des tensions sont signalées.

Une agence d’assurance a notamment été saccagée.

17h40

En ce qui concerne les chiffres de la mobilisation, près de 280 000 personnes ont manifesté dans plus de 80 villes, selon un calcul de l’AFP à partir des chiffres donnés par la police ou les préfectures, un nombre qui atteignait 800 000 selon les chiffres syndicaux.

À Paris, 370 000 personnes selon la CGT défilaient jeudi après-midi à Paris entre République et Saint-Augustin, dans le calme.

17h31

Après la SNCF, voici les prévisions de trafic de la RATP pour demain, avec un service toujours partiel sur la plupart des lignes de métro. 

17h18

Le cortège parisien se disperse progressivement, des tensions sont signalées par nos confrères de BFM TV.

La place Saint-Augustin serait encerclée par les forces de l’ordre. Des pavés et des boules de pétanque jetés par des manifestants.

17h15

“Le gouvernement continue de penser que l’âge pivot est une mesure juste et efficace”, souligne Gérald Darmanin au Figaro.

“Chacun doit faire un pas : gouvernement et syndicats”, dit encore le ministre de l’Action et des Comptes publics dans cette interview.

17h03

Demain doit se tenir la conférence sur le financement des retraites. L’argument du déficit du système actuel est l’une des pierres angulaires du projet de l’exécutif.

16h45

La préfecture de police annonce que 16 personnes ont été interpellées à Paris, à 16h15.

16h41

Le trafic SNCF connaîtra une amélioration vendredi mais demeurera perturbé, avec en moyenne 60% du trafic TER, 4 TGV sur 5 et 3 Transilien (trains de banlieue parisienne) sur 5 en circulation, a annoncé jeudi la direction.

Au 37e jour consécutif de grève contre la réforme des retraites, “la circulation ferroviaire restera perturbée sur l’ensemble du réseau (…) avec un retour à un niveau de service semblable à celui du début de semaine”, indique dans un communiqué le groupe, qui prévoit seulement 1 train Intercités sur 3 et un trafic international “perturbé”.

Jeudi, 4e journée de mobilisation nationale interprofessionnelle contre la réforme, le trafic était “très perturbé”.

16h36

À Paris, le cortège arrive place Saint-Augustin, derrière la gare Saint-Lazare, dans le VIIIe arrondissement.

Une vue du défilé parisien ce jeudi 9 janvier 2020 – Alain JOCARD / AFP

16h21

À Paris, le journaliste de BrutRémy Buisine a été arrêté jeudi avant le départ de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites parce qu’il portait un masque à gaz, action aussitôt dénoncée comme une entorse policière à la liberté de la presse.

Le journaliste se trouvait place de la République, où il devait retransmettre la marche en direct vidéo. “Il a été interpellé peu avant 14 h, avant même le départ de la manifestation puisqu’il n’avait pas encore démarré son direct”, a expliqué Laurent Lucas, directeur éditorial de Brut.

16h07

370 000 personnes manifestent à Paris cet après-midi, selon les chiffres de la CGT, co-organisatrice de cette quatrième mobilisation professionnelle depuis le début du mouvement, le 5 décembre.

Lors de la précédente mobilisation, le 17 décembre, la CGT avait comptabilisé 350 000 manifestants et le ministère de l’Intérieur 76 000. Le 5 décembre, ils étaient 250 000 dans la capitale selon la CGT, 65 000 pour le ministère de l’Intérieur.

Pour rappel, le 5 décembre, au premier jour du mouvement, entre 806 000 selon le ministère de l’Intérieur et 1,5 million selon la CGT de personnes avaient battu le pavé.

En régions, plus de 120 000 personnes ont déjà manifesté, selon un calcul de l’AFP à partir des chiffres donnés par la police ou les préfectures.

16h02

L’intersyndicale départementale et des Gilets jaunes sont au rendez-vous devant la cité administrative de Paixhans du Mans pour manifester contre la réforme des retraites. Le cortège remonte vers le centre-ville.

16h02

Une coupure de courant est survenue dans la zone d’activités de Gonfreville, près du Havre, ce jeudi 9 janvier 2020. Le centre du Havre a été touché, affectant 3 000 clients. Enedis dénonce une “coupure sauvage”.

15h54

On fait le point sur cette nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites
  • une conférence de financement se tient demain.
  • Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, demande toujours le retrait de l’âge pivot. Par ailleurs, la CFDT n’a pas appelé à manifester ce jeudi.
  • Philippe Martinez, de la CGT a dénoncé “l’attitude provocatrice” du gouvernement et émis “des doutes” sur la volonté de ce dernier de “discuter”. A ses côtés, Yves Veyrier (FO) ou encore François Hommeril (CFE-CGC)
  • pour le 36e jour de grève à la SNCF, le taux de grévistes a bondi à 32,9%, avec 60% des TGV, 40% des TER et un tiers des Transilien en circulation. Le trafic RATP reste également “fortement perturbé”.
  • une nouvelle journée de manifestation est prévue ce samedi 11 janvier, notamment pour permettre à des personnes qui ne le peuvent pas en semaine, de rejoindre les défilés

15h37

À Paris, le cortège poursuit son défilé, vers la place Saint-Augustin dans le XVIIIe arrondissement.

Le cortège est parti depuis plus d’une heure de la place de la République – VISACTU

15h28

“Notre force c’est le nombre”, déclare le député LFI Alexis Corbière, à nos confrères de BFMTV.

Il appelle d’autres secteurs à se mobiliser, “les enseignants, les commerçants (…) il faut être dans la rue”, faisant référence à la nouvelle journée de mobilisation prévue samedi 11 janvier.

Le député demande le retrait de la réforme.

Alexis Corbière, à Rennes, en octobre 2019 – ARCHIVES OUEST-FRANCE

15h19

Des coupures d’électricité ont affecté la Dordogne et le Lot-et-Garonne dans la nuit de mercredi à jeudi et jeudi matin, indique le gestionnaire de réseau RTE, qui “condamne fermement les actes de malveillance”, les liant au mouvement social en cours.

A Périgueux (Dordogne), un poste électrique a été touché, entraînant la coupure d’électricité de 34 000 foyers entre 9 h 20 et 9 h 55.

A Marmande (Lot-et-Garonne), un poste électrique a également été touché, entraînant la coupure d’électricité de 55 000 foyers entre 1 h 30 et 3 h.

Selon RTE, des coupures liées au mouvement social en cours ont déjà eu lieu les 12, 17 et 19 décembre derniers. Le directoire de RTE “condamn(e) fermement ces actes dont les conséquences sur le fonctionnement du système électrique peuvent être dramatiques”. Le gestionnaire de réseau affirme qu’il “déposera plainte pour chaque coupure volontaire” et “mettra en oeuvre les procédures disciplinaires nécessaires”.

15h13

A Paris, neuf personnes ont été interpellées, indique la préfecture de police sur son compte Twitter.

15h07

15h01

A Lille ce jeudi matin, quelques centaines d’avocats en grève ont bloqué les entrées du tribunal de grande instance, empêché la tenue des audiences et jeté leurs robes à terre pour protester contre la réforme des retraites, ont expliqué les grévistes à l’AFP.

14h56

Avant le départ de la manifestation parisienne, le leader de la CGT, Philippe Martinez, en pointe de la mobilisation, dénonce “l’attitude provocatrice du gouvernement” et dit “s’interroger sur la volonté du gouvernement de discuter, (…) de prendre l’avis des organisations syndicales”.

Photo : AFP / Bertrand GUAY

“Il y a lieu d’être amer de se retrouver là le 9 janvier après 36 jours de conflit, trois grands défilés dans la rue, (…) pour être toujours au même point avec le gouvernement qui s’entête, qui nous balade, qui prétend faire des ouvertures mais n’en fait pas”, déplore de son côté François Hommeril, président de la CFE-CGC.
“Aujourd’hui on est à un tournant”, estime Benoît Teste, secrétaire général de la FSU. “On se battra jusqu’au bout dans la rue et dans les négociations pour que ce projet soit retiré”, ajoute-t-il, dénonçant “la stratégie du pourrissement” du gouvernement.
“Tous les jours sont des jours charnières”, abonde Yves Veyrier (FO), pour qui “il est important qu’aujourd’hui les manifestations, les grèves soient les plus larges possible”. “Ce ne sera pas une fin aujourd’hui (…) l’adhésion elle est là, elle est large, elle sera encore là demain.”

14h39

Photo : Franck Dubray

14h24

A Paris, le cortège vient de s’élancer de la place de la République en direction de la place Saint-Augustin. Parmi les milliers de manifestants, on trouve des cheminots, des enseignants ou encore des avocats. Le défilé est émaillé de nombreux drapeaux syndicaux, notamment ceux de SUD-Rail, de la CGT ou de la FSU.

“Retraite par points : tous perdants ! Retraite à 60 ans : tous gagnants ! Macron retire ton plan”, proclame une banderole de tête. Parmi les slogans: “Et on ira jusqu’au retrait”, “tous ensemble, grève générale”.

En tête de cortège, une dizaine de femmes en bleu de travail et gants de vaisselle jaunes dansaient au son de la chanson “A cause des garçons” dont les paroles avaient été modifiées: “A cause de Macron, grandes perdantes, nous serons”. Dans leur viseur également: le gestionnaire d’actifs BlackRock, accusé de vouloir profiter de la réforme, représenté sous la forme de vautours.

14h19

A Marseille, le défilé a rassemblé 22 000 manifestants selon la police, 220 000 selon les syndicats

EPA-EFE/GUILLAUME HORCAJUELO

14h16

Pour Yannick Jadot (EELV), interrogé par BFMTV dans le cortège parisien, “il y a la volonté de la part du gouvernement de jouer le pourrissement (…) Personne ne comprend rien à cette réforme. La proposition de réforme est injuste, le système actuel est injuste. Il est temps d’ouvrir des négociations qui prennent vraiment en compte la pénibilité.”

CAPTURE D’ECRAN BFMTV

14h06

A Paris, le cortège s’est formé place de la République et devrait s’élancer dans quelques minutes. Le dispositif policier est important. Des policiers des Compagnies de Sécurisation et d’Intervention (CSI) se tiennent prêts à intervenir en marge du cortège. Rappelons que le parcours de la manifestation prévoit une fin de défilé tout près de la place Beauvau (siège du ministère de l’Intérieur) et du palais de l’Elysée.

REUTERS/Benoit Tessier

13h58

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) demande ce jeudi solennellement “au gouvernement d’attendre les résultats de la conférence de financement avant de saisir le Parlement d’un projet de loi”, dont l’examen est programmé à partir du 17 février.
“L’équilibre financier est le gage de la confiance de nos concitoyens dans la pérennité du système” des retraites, martèle Gérard Larcher devant l’Association des journalistes parlementaires.

“Il faut reprendre le sujet de façon sérieuse : combien cela va coûter?”

“Et aussi dans ses conséquences sociales”, ajoute le sénateur des Yvelines qui réclame une “étude d’impact”.
“On n’a pas de blocage sur le système à points” et “la réforme est indispensable” mais avec “14% du PIB” en jeu, “on ne fait pas joujou avec l’agenda”, plaide encore l’ancien ministre du Travail.
 

13h43

SNCF : 32,9% des cheminots en grève, 66,6% des conducteurs, selon la direction.

Parmi les autres personnels indispensables à la circulation des trains, 57,6% des contrôleurs et 37,4% des aiguilleurs étaient en grève, d’après ce décompte.

Vendredi dernier, le taux global de grévistes était tombé à son plus bas niveau depuis le début de la grève: 6,2%. Le plus haut (55,6%) avait été atteint pour la première journée de mobilisation interprofessionnelle, le 5 décembre.

13h37

A Caen, retour au calme après un moment de tension :

Après l’annonce de la fin de la manifestation officielle devant la préfecture de Caen, les manifestants encore présents ont décidé de se lancer dans une manifestation dite “sauvage”. Une bousculade s’en est suivie avec les forces de l’ordre, rapporte notre rédaction locale. Le bouclier d’un gendarme mobile a été arraché par un manifestant.

Suivez le direct de notre rédaction locale de Caen

13h31

A Rennes, la manifestation se poursuit : 

13h17

À Nantes, situation un peu tendue dans le défilé où l’on compte 10 000 manifestants :

Quelques heurts ont eu lieu vers 12 h 35 à Nantes/Photo : Franck Dubray Ouest-France

Pour une raison encore inconnue, le cortège a été bloqué vers 12 h 35. Les gendarmes ont chargé pour faire reculer le défilé, créant un mouvement de foule. L’ambiance s’est échauffée, avec des jets de projectiles de part et d’autre. Des lacrymogènes ont également été tirés par les forces de l’ordre. Notre reporter sur place estime à 10 000 le nombre de manifestants.

Suivez le direct de notre rédaction locale de Nantes.

12h50

Dans l’Ouest, de nombreuses manifestations sont parties ce matin. Nos rédactions locales les suivent. Dans la Manche, plusieurs défilés étaient recensés notamment à Coutances, où des avocats défilent, mais aussi à Saint-Lô et Avranches. A La Flèche, dans la Sarthe, les manifestants sont moins nombreux que le 17 décembre. Même constat à Quimper, dans le Finistère, avec 3 000 manifestants. À Angers, l’intersyndicale annonce plus de 4000 manifestants. À Argentan (Orne), ils sont 400 et à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), un millier.  Entre 1 400 et 2 000 personnes étaient dans la rue à Morlaix (Finistère). À Redon (Ille-et-Vilaine), des entreprises ont été bloquées et la collecte des déchets a été perturbée ce matin.
Les manifestants à Quimper. Photo : Vincent Mouchel/Ouest-France

12h39

La réforme peut être “balayée en 48 heures”, estime Besancenot
Alors que la France “tourne au ralenti depuis le début du mois de décembre”, “il faut qu’elle s’arrête une bonne fois pour toutes pendant 48 heures pour qu’on en finisse”, a-t-il souhaité sur BFMTV, depuis un dépôt de la RATP. “Si tout le monde s’y met, en 48 heures on balaie ce projet de loi dont personne ne veut.” “On est dans une étape extrêmement décisive, l’enjeu c’est de généraliser la grève et qu’il y ait des milliers de manifestants aujourd’hui jusqu’à la fin de la semaine.”

12h32

Le procès Mediator est suspendu jusqu’à lundi : tous les avocats des parties civiles et des prévenus sont en grève, a annoncé le bâtonnier. De nombreux avocats sont vent debout contre le projet de réforme des retraites. Le Conseil national des barreaux (CNB) veut en effet défendre le “régime autonome” des avocats, qui s’appuie “sur une caisse qui s’auto-finance“.


12h22

À Nantes, le cortège s’est aussi élancé. 

12h18

“Tout est ouvert” sur la question de l’âge pivot, estime le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

“Aujourd’hui, la mesure figure” dans le projet de loi que le gouvernement à transmis au Conseil d’Etat, “mais je crois vraiment que c’est un détail”, a-t-il indiqué sur BFMTV et RMC. “Je pense que tout est ouvert”. “Je crois que ça n’intéresse pas grand monde de savoir si l’âge pivot est maintenu dans le texte”, a-t-il ajouté, notant que les parlementaires auront le dernier mot, en tenant compte des résultats de la conférence de financement des retraites qui doit s’ouvrir demain. “La proposition du gouvernement, c’est effectivement d’introduire un âge d’équilibre, (…) s’il y a une meilleure proposition qui émanait par exemple de cette convention de financement, elle serait reprise à son compte par le gouvernement.”

12h12

Le cortège à Caen. Photo : Thomas Brégardis/Ouest-France

12h04

A Marseille, plusieurs milliers de personnes manifestent, indique l’AFP. “On ne peut pas laisser seuls en première ligne les cheminots, les chimistes et les électriciens”, a estimé Jean-Luc Mélenchon en rejoignant le cortège. “Il faut que les (autres) professions entrent dans le combat (…). Maintenant, j’ai envie de vous dire : les amis, la grève par procuration c’est bon ! A un moment, la grève, faut la faire soi-même“, a-t-il ajouté.

11h55

A Paris, la manifestation doit s’élancer de la place de la République à 13 h 30. Pour les forces de l’ordre, le parcours est à la fois « atypique » et « risqué », rapporte Le Figaro. La place Saint-Augustin, où doit aboutir la manifestation, est problématique en matière de « gestion des foules » et située à proximité de l’Élysée et de Beauvau.
L’église Saint-Augustin près de laquelle doit se terminer le défilé parisien/Photo d’illustration Wikimédia commons.

5 500 policiers et gendarmes seront mobilisés à Paris, dont 3 000 policiers qui sécuriseront les abords du cortège. 45 CRS et escadrons de gendarmerie mobile et 120 motos pourront intervenir rapidement en cas de violences.

11h34

Les manifestations ont démarré un peu partout en France :

3000 personnes à Lorient

11h01

Entre 16 et 19 % de grévistes dans l’Education nationale, selon le ministère ; 40 à 50 % selon les syndicats.

La nouvelle journée de mobilisation dans l’éducation contre la réforme des retraites se traduit ce jeudi par un taux de grévistes de 18,81% dans le primaire et de 16,49% dans le secondaire (collèges et lycées) selon le ministère, et de respectivement 40% et 50% d’après les syndicats.

Lors de la dernière mobilisation nationale le 17 décembre, un taux de grévistes de 25,05% dans le primaire et de 23,32% dans le secondaire avait été enregistré par le ministère, et de respectivement 50% et 60% par les syndicats.

A Meaux, les enseignants sont mobilisés comme en témoigne ce tweet du Snes-FSU :

11h00

“Si l’âge pivot reste dans la loi, c’est non”.

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a réaffirmé ce jeudi auprès de l’AFP son opposition à l’introduction d’un âge pivot dans le projet de réforme des retraites.

10h57

À Ploërmel (Morbihan), une quinzaine d’agents d’Enedis/GRDF bloquent la plateforme Serval Enedis/GRDF, zone de Camagnon , bloquent le site, depuis 6 h 30, ce matin. En grève depuis le 5 décembre 2019, ils protestent contre la réforme des retraites. C’est la première fois depuis le début du mouvement, qu’ils débrayent et bloquent le site. Les salariés bénéficient d’un régime spécial et ne veulent pas qu’on y touche, tout comme ils sont contre l’âge pivot.

10h51

À Lorient, la circulation des bus est perturbée

80 agents de la Compagnie de transport de la région lorientaise sont en grève ce jeudi 9 janvier. La circulation des bus s’annonce très perturbée.

10h47

À Caen, les entrées et les sorties du dépôt Véolia propreté ont été bloquées très tôt ce jeudi matin par les employés grévistes et avec l’aide de cheminots.

Pour suivre l’actualité du mouvement contre la réforme des retraites dans le Calvados, retrouvez le direct animé par la rédaction locale.

10h35

À Saint-Nazaire, la mobilisation a déjà commencé. Le rassemblement était prévu à 10 h place François-Blancho mais bien avant 8 h, des lycéens ont tenté de bloquer l’accès à la Cité scolaire, rapporte notre journaliste sur place.

10h28

La préfecture de police de Paris indique ce matin sur Twitter avoir débloqué quinze dépôts de bus :

10h16

À Paris, la tour Eiffel est fermée ce jeudi :

10h11

“La conséquence, c’est une baisse de charge importante sur cette journée d’action, moins 1 400 mégawatt (sur 5 600 mégawatt) de production depuis mercredi soir 21 h, donc EDF sera obligé de racheter du courant, et pas forcément à un prix avantageux. Ça va coûter cher à l’entreprise, ce ralentissement à la centrale nucléaire,” a affirmé à l’AFP Nicolas Dessertenne, délégué CGT du site, près de Dunkerque.

Photo d’illustration archives Reuters

10h06

Archives Ouest-France

09h26

Des manifestations sont prévues ce jeudi un peu partout en France :

À Paris, le défilé partira en début d’après-midi de place de la République pour rallier l’église Saint-Augustin, près de la gare Saint-Lazare.

À Nantes, un rassemblement est prévu au Miroir d’eau à 10 h 30.

À Rennes, un rassemblement intersyndical et interprofessionnel est prévu, à 11 h, esplanade Charles-de-Gaulle.

À Lyon, le rendez-vous est fixé à 11 h 30 à la Manufacture des tabacs (3e arrondissement)

A Marseille, le rassemblement est fixé à 10 h 30 à l’arrêt du tram Canebière Garibaldi.

À Limoges, la manifestation partira à 10 h 30 du carrefour du clos Moreau.

À Saint-Etienne, le rendez-vous est prévu à 10h30, place de la Liberté.

Ce jeudi, il y aura “216 manifestations en France, il n’y en a jamais eu autant” a d’ailleurs assuré le leader de la CGT, Philippe Martinez, sur Europe 1, vantant “un combat juste” contre une “mauvaise” réforme.

09h13

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a réaffirmé ce jeudi matin son soutien à “ceux qui expriment leur désaccord” avec le projet du gouvernement où elle voit une “vaste manipulation”.

Pour elle, l’âge pivot participe également à une “manipulation”. “Il n’existe que parce qu’il a vocation à sauter. C’est une technique de négociation qui s’appelle d’ailleurs le “faux pivot”, qui consiste à proposer quelque chose d’inadmissible pour le retirer ensuite et faire passer tout le reste qui est également inadmissible”.

09h01

A Rennes, le trafic des bus du réseau Star est fortement perturbé en raison notamment du blocage du dépôt :

08h58

Les avocats aussi poursuivent leur mouvement de protestation. Selon le compte Twitter de la Conférence des bâtonniers, tous les barreaux de France sont en grève ce jeudi :

A Nanterre, par exemple, les avocats bloquent l’accès au tribunal :

08h54

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi matin, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’état aux Transports, a confirmé qu’“il n’y aura pas de clause du grand-père à la SNCF et à la RATP”.

Pour ceux qui ne savent plus ce qu’est la “clause du grand-père”, voici l’article que nous avions publié sur ce sujet le 19 novembre :

08h27

En Ile-de-France, le réseau Sytadin qui affiche en temps réel la situation au niveau des embouteillages signale à 8 h 25 : 365 km de bouchons cumulés.

08h18

En dehors des transports, les grèves se poursuivent ce jeudi dans d’autres secteurs, notamment chez les avocats, dans les raffineries ainsi que dans l’éducation nationale.

08h17

Du côté du transport aérien, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) estime qu’il y aura des “perturbations et des retards” possibles. Elle a demandé aux compagnies d’annuler un tiers des vols programmés au départ et à l’arrivée de l’aéroport de Toulouse.
 

07h18

Les syndicats CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, Unef et UNL réclament le retrait pur et simple du projet de réforme” tandis que la CFDT, favorable au principe d’un système “universel” par points unifiant les 42 régimes actuels, exige le retrait de l’âge pivot à 64 ans.

En début de semaine, Edouard Philippe a tendu la main à Laurent Berger en acceptant l’idée d’une “conférence de financement“, suggérée par le leader de la CFDT. Il a invité les partenaires sociaux vendredi pour parler du “mandat de cette conférence” et du “délai qui lui sera accordé” pour trouver des solutions.

Mais si la CFDT a bien reçu ce “signe d’ouverture”, elle demande que l’âge pivot soit d’abord abandonné.

Laurent Berger, leader de la CFDT (photo AFP/Martin Bureau)

07h14

Quelle sera l’ampleur de la mobilisation lors cette nouvelle journée de bras de fer entre les opposants à la réforme des retraites et le gouvernement ? Le 5 décembre 2019, au premier jour du mouvement, entre 806 000 (selon le ministère de l’Intérieur) et 1,8 million (selon la CGT) de personnes étaient descendues dans la rue, un score qui n’a pas été égalé les 10 et 17 décembre lors des deux autres journées de mobilisation interprofessionnelle.

 

07h07

Ce jeudi 9 janvier, la SNCF a appelé les Franciliens à éviter les trains de banlieue, prévoyant un trafic “très perturbé”, avec 60% des TGV, 40% des TER et un tiers des Transilien en circulation.

A 8 h 15 ce jeudi, voici ce que le compte Twitter du RER D indiquait :

Idem à la RATP, avec un trafic “fortement perturbé”. Cette mobilisation ininterrompue depuis 36 jours est la grève la plus longue que la SNCF ait connue depuis sa création en 1938.

06h58

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la journée du jeudi 9 janvier.

Il s’agit de la 4e journée nationale de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites. Au niveau de la RATP et de la SNCF, ce sera le 36e jour de mobilisation depuis le début de ce mouvement entamé le 5 décembre 2019.

Photo prise le 6 janvier : Charles Platiau/Reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *