DIRECT. Grève du 24 décembre : 9,8% de grévistes à la SNCF, un taux en légère hausse, selon la direction – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GREVE

14h08 : A 14 heures, faisons le point sur l’actualité de ce 24 décembre.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, n’a pas “reçu d’invitation” pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT s’exprimait sur franceinfo. De son côté, Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat aux Retraites, a expliqué sur BFMTV, que “ce n’est pas le gouvernement qui refuse le compromis”.

Le taux de grévistes à la SNCF a légèrement augmenté à 9,8% au 20e jour consécutif de la grève reconductible contre la réforme des retraites.

• La grève contre la réforme des retraites a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d’euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou. De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd’hui, aussi bien à la SNCF qu’à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

Trois départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Charente-Maritime), soit pour des risques d’avalanche (Savoie et Haute-Savoie).

13h51 : Parmi les membres du personnel indispensables à la circulation des trains, près de la moitié (49,3%) des conducteurs, plus du quart (29,4%) des contrôleurs et 12,6% des aiguilleurs étaient grévistes, ce jour du réveillon de Noël. Ce léger rebond intervient au lendemain de la plus faible mobilisation des cheminots (9,2% lundi) depuis le début du mouvement, le 5 décembre.

13h29 : Le taux de grévistes à la SNCF en légère hausse à 9,8%, avec toujours près d’un conducteur sur deux en grève, annonce la direction.

13h52 : Normalement, entre Paris et les aéroports de Roissy et d’Orly, les taxis sont tenus d’appliquer un forfait de 50 euros, mais avec les bouchons qui ralentissent les trajets, ce n’est plus rentable. Du coup, certains s’exonèrent du forfait, une pratique pourtant illégale, rapporte RTL.

12h33 : A midi, faisons le point sur l’actualité de ce mardi :

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, n’a pas “reçu d’invitation” pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT s’exprimait sur franceinfo. De son côté, Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat aux Retraites, a expliqué sur BFMTV, que “ce n’est pas le gouvernement qui refuse le compromis”.

• La grève contre la réforme des retraites a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d’euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou dans un entretien au Monde. De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd’hui, aussi bien à la SNCF qu’à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

Trois départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Charente-Maritime), soit pour des risques d’avalanche (Savoie et Haute-Savoie).

11h28 : Selon Jean-Pierre Farandou, une journée de grève équivaut à une perte de 20 millions d’euros. Ce calcul tient compte des économies des jours de grève non payés et de dépenses en baisse, comme l’électricité.

11h27 : Le mouvement de grève a déjà provoqué un manque à gagner de 400 millions d’euros pour la SNCF, révèle au Monde le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou.

10h59 : Matignon répond à Philippe Martinez. Les invitations pour le 7 janvier prochain avec les horaires seront envoyées dans les jours à venir, ont précisé les services du Premier ministre ce matin à franceinfo.

09h58 : Bonjour , en effet, ils ont bondi de plus de 300% entre la première quinzaine de décembre 2018 et celle de 2019, selon Le Parisien. La direction de la régie autonome confirme ces chiffres mais ne souhaite pas les commenter.

09h56 : Une explosion des arrêts maladies chez les conducteurs de la RATP depuis le début du conflit sur les retraites ?

09h37 : Le site d’Amazon du Blanc-Mesnil dans la zone de Garonor a été plongé dans le noir une bonne partie de la nuit dernière. Ce qui a mis l’entreprise à l’arrêt. La CGT Énergie 93 a revendiqué l’action, rapporte Le Parisien.

09h25 : “On peut discuter et rigoler”. Un réveillon a été organisé hier par des cheminots grévistes sur le parvis de gare d’Austerlitz de Paris afin de montrer leur détermination contre la réforme des retraites. Notre journaliste Camille Descroix y était.

09h10 : Les lignes Transilien D, E, P, N, U, T4 et T11 fermeront de manière anticipée à partir de 18 heures ce soir, prévient la SNCF. La circulation ne reprendra le jour de Noël qu’en début d’après-midi “sur la majorité de ces lignes” ajoute l’entreprise publique.

09h15 : A 9 heures, faisons un point sur l’actualité de ce 24 décembre :

Philippe Martinez n’a pas “reçu d’invitation” pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT était invité sur franceinfo. Laurent Pietraszewski a expliqué sur BFMTV, que “ce n’est pas le gouvernement qui refuse le compromis”.

• De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd’hui, aussi bien à la SNCF qu’à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

Quatre départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Ille-et-Vilaine et Charente-Maritime), soit pour des risques d’avalanche (Savoie et Haute-Savoie). 1 500 foyers restent privés de courant.

08h10 : La circulation des TER est encore fortement perturbée ce matin, au 20e jour de grève contre la réforme des retraites. “C’est très compliqué”, voire plus compliqué qu’annoncé en en Auvergne-Rhône-Alpes, a assuré sur franceinfo Anne-Marie Ghémard. La présidente régionale de la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) a comptabilisé non pas 4 TER sur 10 comme prévu par la SNFC, mais plutôt 1 sur 10.

07h39 : Alors que depuis le 5 décembre dernier, les huit raffineries de France sont perturbées par le mouvement de grève contre la réforme des retraites, Thierry Defresne, délégué central CGT chez Total, a annoncé sur franceinfo que l’on allait assister à “un durcissement du mouvement”. Concrètement, désormais deux raffineries sur huit sont à l’arrêt, celle de Grandpuits et celle de Lavéra, près de Martigues. Ainsi, la CGT prévoit une baisse de 20% de la production de pétrole dans les prochains jours.

07h34 : Des trains roulent-ils à moitié vides en pleine période de grève et de voyages supprimés ? Vous avez été nombreux à vous étonner de voir des rames parfois vides depuis quelques jours. La SNCF affirme à franceinfo que “certains usagers ont fait du ‘no show’, c’est-à-dire qu’ils ont maintenu leur réservation mais ne se sont pas présentés”. A lire ici.

07h05 : On début avec un premier point sur l’actualité de ce mardi 24 décembre.

• De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd’hui, aussi bien à la SNCF qu’à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

• Matignon a annoncé que la prochaine rencontre avec les partenaires sociaux aurait lieu le 7 janvier, soit deux jours avant la prochaine journée de manifestations. Lundi, des opérations coup-de-poing ont eu lieu.

Quatre départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Ille-et-Vilaine et Charente-Maritime), soit pour des risques d’avalanche (Savoie et Haute-Savoie). 1 500 foyers restent privés de courant.

Leave a Reply